Génies en herbe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Génies en herbe est un jeu télévisé québécois de culture générale mettant en compétition deux équipes de quatre joueurs devant répondre, souvent le plus rapidement possible en appuyant sur un bouton-réponse, à diverses questions de culture générale. On nomme herbogéniste le joueur de Génies en Herbe.

Règles[modifier | modifier le code]

Au cours de la rencontre, un animateur pose des questions divisées par thèmes et par catégories. Le format de réponses diffère selon la catégorie. Chaque réponse vaut habituellement dix points. Parfois, il y a une pénalité de dix points si le joueur tente une réponse avant la fin de la question et répond incorrectement. Lors d'une rencontre, autour de cent questions peuvent être posées, réunies par sujets. Un ou deux juges sont présents à la table de l'animateur afin de vérifier l'exactitude des réponses. Deux pointeurs, un désigné pour chaque équipe, compilent les points.

Catégories[modifier | modifier le code]

  • collective = s'adressant à tous, le plus rapide à appuyer sur le bouton ayant droit de réponse en premier
  • individuelle = question destinée à un joueur nommé
  • par équipe = question destinée à une des deux équipes
    • avec consultation = les joueurs ont le droit de se consulter avant de donner la réponse
    • sans consultation = les joueurs ne peuvent se consulter
  • droit de réplique = l'équipe adverse à un droit de réplique si le joueur nommé ou si le participant de l'équipe adverse donne une réponse erronée.
  • cantonade = première question collective; le joueur qui répond correctement donne le droit de répondre aux questions suivantes à son équipe.
  • relais = par équipe; les questions jusqu'à quatre sont posées et si un joueur répond correctement, le relais continue, mais il ne peut pas répondre deux fois. Si un joueur se trompe, le relais s'arrête ainsi
  • dico = par équipe; deux mots sont donnés et les joueurs doivent trouver les 5 mots qui se trouvent entre ceux-ci dans le dictionnaire.
  • identification par indice = par équipe sans consultation; les joueurs doivent trouver la personnalité, l'événement ou la chose à l'aide de trois à quatre indices au maximum (40 points si réponse au premier indice, 30 points au deuxième; 20 au troisième; 10 au dernier)
  • identification (multimédia) = par équipe ou collective; identification de photos, de thèmes musicaux, etc.
  • association = par équipe; deux listes de trois ou quatre éléments sont affichées ou dictées et les joueurs doivent associer les éléments de la première liste à la deuxième, cette dernière contenant généralement un inconnu.
  • vis-à-vis = individuelle; question spécifique pour les joueurs assis en vis-à-vis de l'équipe A et de l'équipe B, le plus vite des deux ayant droit de répondre en premier (avec droit de réplique)
  • anagramme = habituellement en collective; les joueurs doivent remettre en ordre les lettres d'un mot en charivari
  • rachat = individuelle, par équipe; le joueur désigné répond pour 20 points; s'il échoue, les autres joueurs de son équipe peuvent le racheter pour 10 points.
  • intrus = par équipe; parmi une liste de réponses, les joueurs doivent trouver l'intrus
  • quitte ou double = par équipe; l'équipe décide de garder les points après une bonne réponse et de terminer cette catégorie, ou elle décide de passer à l'autre question, une bonne réponse lui donnant le double des points de la précédente (maximum de 3 questions passant 10-20-40 points)
  • questions éclair = collective; série de 10 (ou 15) questions posées rapidement à la fin d'un match

Thèmes[modifier | modifier le code]

Aussi variés que possibles, illimités. La match débute habituellement par une série de questions en langage, individuelle. Voici quelques exemples typiques :

  • langage = épellations, conjugaisons, proverbes, définitions, racines de mots, etc.
  • actualité = se portant sur les événements récents (sur une période d'un an environ).
  • littérature = auteurs, titres de livres, courants littéraires, prix honorifiques, etc.
  • mathématiques = calculs mentaux, algèbre, définitions, constantes, suites de nombres, etc.
  • géographie et histoire = capitales, monnaies, dirigeants, guerres, dates, etc.
  • sciences = constantes, définitions, inventeurs
  • arts = courants artistiques, artistes, architecture, etc.
  • musique = musiciens, chanteurs, courants musicaux, identification musicale, solfège, etc.
  • sports et loisirs = statistiques, noms de joueurs, d'équipes, jeux olympiques, etc.

Au Canada[modifier | modifier le code]

Origines[modifier | modifier le code]

Le format est d'abord développé à la télévision de Radio-Canada durant les années 1970, l'émission accueille deux équipes de quatre étudiants d'écoles secondaires. Malgré le retrait de l'émission en 1997 pour des raisons financières, l'activité continue de grandir et accueille maintenant dans ses rangs des joueurs de niveau primaire, collégial, universitaire, et même civil (n'ayant jamais joué ou ayant terminé leurs études). Des ligues organisées se retrouvent partout dans la francophonie et certaines écoles entraînent des équipes qui les représentent dans divers tournois. C'est maintenant le Mouvement provincial de Génies en herbe/Pantologie (MPGHP) présidé par Sébastien Landry ainsi que son conseil administratif, soit Daniel Duclos au niveau primaire, Daniel Morin au niveau secondaire et Fábio Paquette-de Carvalho au niveau civil qui en organise les tournois.

Animateurs[modifier | modifier le code]

Juges-arbitre[modifier | modifier le code]

Génies en herbe : l'aventure[modifier | modifier le code]

En 2011, l'émission réapparaît le temps d'une saison sur les ondes de Radio Canada sous le nom de Génies en herbe l'aventure. Le jeu, animé par Stéphan Bureau, voit s'affronter chaque semaine deux équipes représentant une région du Canada (Québec, Ontario, Ouest et Acadie). En plus de s'affronter en studio en répondant à des questions de connaissances et de logique, les candidats se retrouvent également lors d'un jeu de piste dans diverses villes canadiennes.

Les 16 participants:

Acadie:

  • Guillaume Deschênes-Thériault (Kedgwick, NB)
  • Marissa Philippe (Balmoral, NB)
  • Solène Mallet Gauthier (Dieppe, NB)
  • Sébastien Lord (Moncton, NB)

Ouest:

Ontario:

Quebec:

Les 16 participants parcourent 7 villes canadiennes: Winnipeg, Rimouski, Halifax, Vancouver, Québec, Moncton et Ottawa (en ordre chronologique). L'équipe championne lors la finale à Ottawa le 16 avril 2011 est celle du Québec. Le match de finale était Québec contre Ontario.

L'émission n'a été renouvelée pour une seconde saison, en raison de son coût de production.

En Belgique[modifier | modifier le code]

La RTBF a organisé le championnat Génies en herbe en Belgique francophone pendant 19 saisons, entre 1989 et juin 2007. Depuis cette date, l'émission n'est plus à l'antenne car elle touchait surtout un public plus âgé, mais la RTBF a promis que cette disparition n'était que temporaire.

Animateurs[modifier | modifier le code]

Juges-arbitre[modifier | modifier le code]

Gagnants belges[modifier | modifier le code]

Saison 1988-1989 : L'Athénée Fernand Blum de Schaerbeek gagne face à l'Athénée royal Jean Tousseul d'Andenne.

Saison 1989-1990 : L'Athénée Saucy de Liège gagne face à l'Athénée Charles Janssens d'Ixelles.

Saison 1990-1991 : L'Athénée royal de Woluwe-Saint-Pierre (aujourd'hui: Athénée royal Crommelynck) gagne face à l'Athénée Fernand Blum de Schaerbeek.

Saison 1991-1992 : L'Athénée Joseph Bracops (aujourd'hui: Athénée Bracops-Lambert) d'Anderlecht gagne face à l'Athénée royal de Woluwe-Saint-Pierre.

Saison 1992-1993 : Le Collège Saint-Martin de Seraing gagne face à l'Athénée Saucy de Liège.

Saison 1993-1994 : Le Collège Saint-François-Xavier (aujourd'hui: Centre scolaire Saint-François-Xavier 1) de Verviers gagne face au Collège Don Bosco de Woluwe-Saint-Lambert.

Saison 1994-1995 : Le Collège Don Bosco de Woluwe-Saint-Lambert gagne face au Collège Saint-François-Xavier de Verviers.

Saison 1995-1996 : L'Institut Saint-Boniface-Parnasse d'Ixelles gagne face au Collège Saint-Guibert de Gembloux.

Saison 1996-1997 : L'Institut Saint-Louis de Namur gagne face au Collège d'enseignement catholique de Gembloux (anciennement Collège Saint-Guibert).

Saison 1997-1998 : Le Collège Saint-Michel d'Etterbeek gagne face au Collège Sainte-Gertrude de Nivelles.

Saison 1998-1999 : L'Athénée Charles Janssens d'Ixelles gagne face à l'Athénée royal d'Uccle 1.

Saison 1999-2000 : Le Collège de Godinne-Burnot de Profondeville gagne face au Lycée Martin V de Louvain-la-Neuve.

Saison 2000-2001 : L'Institut Saint-Laurent de Marche-en-Famenne gagne face à l'Institut Saint-Boniface-Parnasse d'Ixelles.

Saison 2001-2002 : L'Institut Saint-Boniface-Parnasse d'Ixelles gagne face au Collège Saint-Pierre d'Uccle.

Saison 2002-2003 : Le Collège Saint-Michel d'Etterbeek gagne face au Collège du Christ-Roy d'Ottignies.

Saison 2003-2004 : Le Lycée Dachsbeck de Bruxelles gagne face au Collège Saint-Michel d'Etterbeek.

Saison 2004-2005 : Le Collège de Godinne-Burnot gagne face au Lycée Martin V de Louvain-la-Neuve.

Saison 2005-2006 : Le Lycée Dachsbeck de Bruxelles gagne face au Collège Saint-Michel d'Etterbeek.

Saison 2006-2007 : L'Athénée Charles Janssens d'Ixelles gagne l'ultime saison face au Collège de Godinne-Burnot.

Naissance d'un petit frère[modifier | modifier le code]

À Verviers, le Denier des écoles communales organise chaque année le jeu, petit frère de l'émission télévisée, Génies en Vesdre. Les épreuves de sélections sont mises en place dans toutes les cinquièmes années primaires des quatorze implantations de l'enseignement communal de la Ville de Verviers. Ces sélections permettent de déterminer les quatre écoles finalistes.

Ce samedi 28 avril, pour la troisième année consécutive ce grand jeu fut organisé dans le hall sportif de l'école de Hodimont.

Si la température était estivale, l'ambiance manifestée par les supporters était également à son comble. C'est dans un esprit de saine compétition que s'opposèrent les établissements scolaires des Boulevards, de Carl Grun, de Lambermont et des Linaigrettes.

La victoire finale fut attribuée, après une joute très serrée avec l'école Carl Grun, à l'école communale des Linaigrettes grâce à la perspicacité et à la vivacité d'esprit de Nadia, Leila, Alexandre et Samuel élèves de mesdames Piron et Otten.

Génies en WEB[modifier | modifier le code]

Depuis avril 2010, la RTBF propose Génies en WEB, un nouveau jeu inspiré de Génies en herbe, mais en version web, disponible 7 jours sur 7. Chaque jour, 5 nouvelles questions sont proposées sur http://www.rtbf.be/geniesenweb avec réponses à choix multiples. 4 questions en lien direct avec l'actualité et 1 question proposée par le Pass http://www.pass.be (Parc d'aventures scientifiques à Frameries). Le jeu est ouvert à tous, mais dès le mois de septembre 2010, des concours seront proposés aux classes des 4èmes, 5èmes et 6èmes secondaires. Il s'agira alors pour les classes de se connecter aux jours J et heures H.

1er challenge inter-classes[modifier | modifier le code]

Premier test match le vendredi 22 octobre 2010. Inscriptions sur http://geniesenweb.be/challenge Premier match à enjeu le vendredi 29 octobre 2010 à 10 heures pour les 4èmes, à 11 heures pour les 5èmes et à 12 heures pour les 6èmes.

En France[modifier | modifier le code]

Le jeu a été diffusé sur FR-3 puis France 3 entre 1985 et 1995.

Animateurs[modifier | modifier le code]

Juge arbitre[modifier | modifier le code]

Productrice[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Concours International[modifier | modifier le code]

(Gagnants: Polyvalente de Grande-Rivière, Grande-Rivière, Québec, Canada)

(Gagnants: Collège des Eudistes, Montréal, Québec, Canada)

(Gagnants: Collège Saint-Charles-Garnier, Québec, Québec, Canada)

(Gagnants: Collège Saint-Charles-Garnier, Québec, Québec, Canada)

(Gagnants: College Bonsomi Pie XII, Kinshasa, Zaïre & Institut Keranna, Trois-Rivières, Québec, Canada)

(Gagnants: Athénée royal de Woluwe-Saint-Pierre, Woluwe-Saint-Pierre, Belgique)

(Gagnants: Athénée Joseph-Bracops, Anderlecht, Belgique)

(Gagnants: Collège Saint-Charles-Garnier, Québec, Québec, Canada)

(Gagnants: Prytanée militaire Charles N'Tchoréré, Saint-Louis, Sénégal)

(Gagnants: Prytanée militaire Charles N'Tchoréré, Saint-Louis, Sénégal)

(Gagnants: Institut Saint-Boniface-Parnasse, Bruxelles, Belgique)

(Gagnants: Collège Sacré-Cœur, Dakar, Sénégal)

(Gagnants: Cours Secondaire Protestant, Cotonou, Bénin)

Au Bénin[modifier | modifier le code]

Au Congo[modifier | modifier le code]

Le premier championnat du Congo (alors Zaïre) a été organisé en 1988 par la Radio Télévision Nationale (OZRT à l'époque) et a vu la victoire du collège Elikya sur le Lycée Bosangani. Depuis lors, le championnat est organisé de façon ininterrompue (sauf en 1994 où le pays a connu une année blanche dans les écoles officielles du secondaires). Il est à souligner que le pays a été représenté à plusieurs reprises aux finales internationales. Vainqueurs:

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

En Belgique[modifier | modifier le code]

Le nouveau jeu de la RTBF, Génies en WEB sur [1]

Au Québec[modifier | modifier le code]

Au Canada anglophone[modifier | modifier le code]

en:Reach for the Top