Généralité de Riom

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La généralité de Riom est une circonscription administrative de l'Auvergne créée en 1542. Riom fut siège d'une des dix-sept recettes générales créées par Henri II et confiées à des trésoriers généraux (Édit donné à Blois en janvier 1551).

Elle se composait de sept élections ; dix-sept subdélégations (intendance).

L'intendant Lefèvre d'Ormesson a rédigé (ou fait rédiger) en 1697 un Mémoire sur l'état de la généralité de Riom, dressé pour l'instruction du duc de Bourgogne[1].

La généralité d'après le Règlement général du 24 janvier 1789 (États généraux)[modifier | modifier le code]

Noms des trois bailliages principaux, suivis du nombre de députés à élire et du nom des bailliages secondaires :

Liste des circonscriptions administratives[modifier | modifier le code]

La généralité étant une des circonscriptions administratives majeures, la connaissance historique du territoire concerné passe par l'inventaire des circonscriptions inférieures de toute nature. Cet inventaire est la base d'une exploration des archives réparties entre les différentes Archives départementales des départements compris dans la généralité.

Cette liste ne comporte pas les bailliages ci-dessus, leurs appellations exactes restant à confirmer.

Élections[modifier | modifier le code]

Subdélégations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Édité par Abel Poitrineau (Publications de l'Institut d'études du Massif central, VII), Clermont-Ferrand, Institut d'études du Massif central.

Article connexe[modifier | modifier le code]