Généralité de Bourgogne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Bourgogne dans ses limites du XVIIIe siècle et les communes et départements actuels.

La généralité de Bourgogne est une circonscription administrative de Bourgogne créée en 1542. Sa ville principale, Dijon, fut siège d'une des dix-sept recettes générales créées par Henri II et confiées à des trésoriers généraux (Édit donné à Blois en janvier 1551).Elle sert de circonscription aux Intendants de Bourgogne et au Bureau des finances de Bourgogne.

Elle se composait de dix-neuf bailliages, deux élections et trente-quatre subdélégations (intendance).


Liste des députés de la Bourgogne aux États généraux de 1789[modifier | modifier le code]

Liste des subdivisions de la généralité de Bourgogne[modifier | modifier le code]

La généralité était une circonscription administrative supérieur, subdivisé en circonscriptions inférieures de toute nature.

Cette liste est exhaustive, et l'appellation exactes de certaines subdivisons reste à confirmer

Bailliages[modifier | modifier le code]

Même si les bailliages sont du ressort des Parlements (de Bourgogne ou de Paris), les bailliages servent de subdivisions majeurs dans le cadre de la Généralité de Bourgogne (Organisation des élections aux États Généraux, etc.)

Subdélégations[modifier | modifier le code]

L'Intendance de Dombes, à Trévoux, créée en 1762 fut supprimé en 1781 et remplacée par la subdélégation de Trévoux, rattaché à l'Intendant de Bourgogne.

Élections[modifier | modifier le code]

États particuliers[modifier | modifier le code]

Liste des États particuliers subsistant à la veille de la révolution :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]