Généalogie des écritures dérivées du protosinaïtique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Diffusion des écritures d'origine protosinaïtique depuis l'Inde vers l'Asie de l'Est.

Cet article présente une généalogie des systèmes d'écriture dérivés du protosinaïtique.

Description[modifier | modifier le code]

Quasiment tous les systèmes d'écriture segmentaux (principalement des alphabets, mais également des abjads, et des alphasyllabaires) dérivent apparemment de l'écriture protosinaïtique. C'est le cas de l'alphabet latin mais également des systèmes voisins tels que les alphabets hébreu, arabe, les runes germaniques et hongroises, l'alphasyllabaire éthiopien, la devanāgarī indienne, les écritures des Philippines et de l'Indonésie. Il existe également des systèmes purement syllabiques qui dérivent de façon superficielle de ces alphabets, comme le cherokee.

Les premiers alphabets du bronze moyen furent adaptés des hiéroglyphes égyptiens (IVe millénaire av. J.-C.). Il est possible qu'un alphabet indépendant, l'alphabet méroïtique, ait également été adapté des hiéroglyphes.

Parmi les systèmes qui ne dérivent pas du protosinaïtique, on trouve peut-être le hangeul coréen (certains supposent qu'il pourrait être dérivé de l'Écriture Phagspa), le santâlî, le bopomofo chinois, les Kanas japonais, les deux écritures méroïtiques. Parmi les systèmes d'écriture plus anciens, on peut citer :

Généalogie[modifier | modifier le code]

Les dates indiquées sont les dates approchées de la création des systèmes d'écriture. Dans de nombreux cas, il ne s'agit que d'une approximation grossière, et la marge d'erreur peut être de plusieurs siècles. Dans de nombreux cas, le développement d'une écriture vers une autre fut un processus graduel qui s'étendit sur des centaines d'années.

Les lieux indiqués entre parenthèses sont les noms de la région moderne correspondant à celle où fut communément utilisé chaque écriture pour la première fois.

Les systèmes encore utilisés de nos jours sont mis en évidence en gras.

Voir aussi[modifier | modifier le code]