Future Imagery Architecture

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le programme Future Imagery Architecture (FIA) a pour but la conception d'une nouvelle génération de satellites espions pour le National Reconnaissance Office.

Objectif[modifier | modifier le code]

L'objectif principal du programme reste secret, mais le directeur du NRO en 2001 a dit que le tout était centré sur la création de satellites espions plus petits et plus légers[1]. Le but est de combiner des capteurs électro-optiques avec des radars, afin d'être en mesure de prendre des images même de nuit ou avec une couverture nuageuse[2]. Il s'agit alors d'un des projets les plus chers de l'histoire du renseignement[2].

Des experts[Lesquels ?] pensent que le but clé du programme est de rendre les satellites plus difficiles à attaquer, en les plaçant sur des orbites plus haute. À cause du budget et du nombre d'employés qui prennent part au projet, ce programme est comparé[Par qui ?] au Projet Manhattan, qui eut lieu durant les années 1940.

Réalisation[modifier | modifier le code]

Les études débutent à partir de 1996[3]. Le contrat de développement fut accordé à Boeing tard en 1999, et est estimé à une valeur de plus de 20 milliards échelonné sur une vingtaine d'années[4]. Cette attribution surprend, alors que Lockheed est historiquement le constructeur de satellites américains, et que Boeing n'a pas d'expérience en ce domaine[2]. Boeing est cependant moins cher que Lockheed d'un milliard de dollars[3]. La réalisation se révèle un échec, les ambitions étant trop élevées, et de nombreux composants se révélant défectueux. Le projet est finalement considéré comme un échec[2].

En septembre 2005, le contrat a été accordé à Lockheed Martin après des dépassements de coût et les retards de la date de livraison. Lockheed a demandé pour reprendre la production d'un système satellite plus vieux avec de nouvelles améliorations et on s'attend à ce que de premières livraisons soient en 2009[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Sullivan, Laura. "A peek into secrets most jealously guarded", Baltimore Sun, 8 septembre 2001. Retrieved
  2. a b c et d Noah Shachtman, « Rogue Satellite's Rotten, $10 Billion Legacy », sur wirred.com, (consulté le 12 décembre 2019).
  3. a et b (en) « Future Imagery Architecture », sur globalsecurity.org, (consulté le 12 décembre 2019).
  4. Pae, Peter. "Massive Spy-Satellite Program to Cost Billions", LA Times, 18 mars 2001.
  5. (en) John Pike, « Future Imagery Architecture [FIA] To Broad Area Surveillance Intelligence Capacity [BASIC] », sur www.globalsecurity.org (consulté le 17 mars 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]