Fusils Type 63/68

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Soldats chinois en exercice portant des Fusils Type 63/68 en bandoulière.

Le fusil d'assaut Type 63 a été conçu par l'industrie de l'armement de la République populaire de Chine pour armer les éléments de seconde ligne de l'Armée Populaire de Libération et la police chinoises. Il combine des éléments des copies locales des armes russes AK-47 et SKS. En 1968, l'arme est simplifiée (emploi de tôle emboutie, suppression de la baguette de nettoyage sous le canon) et reçoit un arrêtoir de culasse en fin de chargeur. Cette version est appelée Type 68 en Occident. En 1973, l'arrêtoir de culasse est modifié pour que l'arme utilise le chargeur du fusil Type 56 et est parfois nommé Type 73.

Diffusion[modifier | modifier le code]

Réglementaire en RPC de 1969 à 1978 (utilisation limité durant la Guerre sino-vietnamienne), ce fusil a été fourni à bas prix au Nord Vietnam, au Cambodge, à l'Afghanistan (livraison aux moudjahidine lors de la première guerre d'Afghanistan) et à certains pays africains (dont le Togo), américains (Guyana). Néanmoins son manque de fiabilité en tir automatique et son encombrement supérieur au AK-47 n'en font pas une arme recommandée pour l'usage militaire.

Spécifications[modifier | modifier le code]

  • Longueur : 1,34 m (baïonnette déployée), 1,03 m (baïonnette repliée)
  • Poids : 3,8 kg
  • Calibre : 7,62 mm
  • Portée utile maximum : 400 m
  • Vitesse initiale : 735 m/s
  • Cadence de tir : 40 coups/min (coup par coup); 60 coups/min (rafale)
  • Capacité de chargeur : 15 ou 30 balles
  • Cartouche: 7,62x39 mm Type 56

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Très peu vu au cinéma, le FA Type 68 apparait seulement dans Les Cerfs-volants de Kaboul aux mains des Talibans aux côtés des fusils Type 56 et 56-1 et pistolet Type 54 de manière crédible (la RPC fournissant de telles armes aux forces anti-soviétiques durant la Guerre d'Afghanistan (1979-1989) durant les années 1980). Ce réalisme comme la présence de T-34 et T-55M résulte du tournage en Chine populaire

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Ouvrages
  • Edward Clinton Ezell, Encyclopédie Mondiale des Armes légères, Paris, Pygmalion, 1980 et 1989 (1re et 2e éd° françaises).
  • Ian V. Hogg, John Weeks, Les Armes légères du XXe siècle, Paris, Éditions De Vecchi, 1981.
  • Richard D. Jones, Jane's Infantry Weapons 2009/2010. Jane's Information Group, 35e édition (27 janvier 2009). (ISBN 978-0-7106-2869-5)
  • Jean Huon, Encyclopédie de l'Armement Mondial, 7 tomes, Éditions Grancher, 2011-2015.
Magazines spécialisés