Fusillades des Ponts-de-Cé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Fusillades des Ponts-de-Cé
Date - janvier 1794
Lieu Les Ponts-de-Cé
Victimes Drapeau armée vendéenne 2.jpg Prisonniers de guerre vendéens et chouans, civils vendéens
Type Exécutions par fusillades
Morts 1 500 à 1 600[1],[2]
Auteurs Drapeau de la France Républicains
Guerre Guerre de Vendée
Coordonnées 47° 25′ 31″ nord, 0° 31′ 27″ ouest
Géolocalisation sur la carte : Maine-et-Loire
(Voir situation sur carte : Maine-et-Loire)
Fusillades des Ponts-de-Cé
Géolocalisation sur la carte : Pays de la Loire
(Voir situation sur carte : Pays de la Loire)
Fusillades des Ponts-de-Cé
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Fusillades des Ponts-de-Cé

Les fusillades des Ponts-de-Cé se déroulent du à la mi-janvier 1794, pendant la guerre de Vendée.

Déroulement[modifier | modifier le code]

Les Ponts-de-Cé sont un des lieux d'exécutions de masse de la Terreur angevine[1]. Une douzaine de fusillades s'y déroulent, le plus souvent sur les bords de la Loire[1]. Les premières ont lieu les 27, 28 et [2], cependant elles se poursuivent jusqu'à la mi-[1]. Les victimes sont des Vendéens exécutés sans jugement[2].

Bilan humain[modifier | modifier le code]

Après le 9 Thermidor, la Société populaire d'Angers accuse les représentants en mission Hentz et Francastel d'avoir fait massacrer 2 700 prisonniers aux Ponts-de-Cé[1]. Cependant en 2007 Jacques Hussent indique que les recherches les plus récentes circonscrivent le nombre des victimes autour de 1 500 à 1 600[1]. Alain Gérard donne un bilan de 1 500 morts[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f Hussenet 2007, p. 462.
  2. a b c et d Gérard 2013, p. 160.

Bibliographie[modifier | modifier le code]