Fusaïole

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Filer avec une fusaïole (c) sur un fuseau (b) et quenouille (a)
Fuseau avec sa fusaïole en-dessous du bobinage du fil.

Une fusaïole est un anneau de poids variable utilisé en filage comme accessoire du fuseau lors du filage.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Selon, E. et J. Wendling, le mot provient de l'italien « fusaiolo », nom commun masculin féminisé en français fabriqué par Schliemann vers 1860-1870. Vers la même époque, certains archéologues les appelaient aussi des « rouelles ». De nombreux noms régionaux ont été utilisés :
peson (de fuseau) (Ille-et-Vilaine) et sa forme bretonne poisieu (Morbihan) ; ur bizeu stein (« un anneau d'étain ») (Bretagne bretonnante) ; arroudet (Gers, Landes) ; bérude (Landes) ; bertel, berteil, berdil, berteich (« nombril ») (Dordogne, Haute-Garonne, Landes) ; gouhure, gouhurotte (Landes)[1]

Deux poids, deux utilisations[modifier | modifier le code]

Les fusaïoles les plus lourdes servent de volant d'inertie aux fuseaux.
Les plus légères servent d'« anneau d'arrêt » : placées en bas du fuseau, elles servent de butée du fil ; placées en haut du fuseau, elles servent de "coince-fil"[1].

Matériaux utilisés[modifier | modifier le code]

Les matériaux utilisés pour la fabrication de fusaïoles sont très divers : ambre, bois de cervidés, os, corail, verre, métal (fer, étain, plomb, alliages de plomb…), bois (entre autres le chêne), craie, calcaire, mudstone, grès, ardoise, stéatite

Histoire[modifier | modifier le code]

Les plus anciennes fusaïoles connues datent du Néolithique (6500 - 5750 BC)[1].

Dans l'Antiquité, la « sphondylomancie » était un art divinatoire utilisant des fusaïoles. Elles ont aussi été utilisées comme supports de pratiques votives (avant la réalisation du souhait) ou en ex-voto[1].

En France, le rouet a détrôné le fuseau aux alentours de 1530 hormis dans l'ouest et le sud-ouest et l'on y trouve peu de fusaïoles postérieures à cette date. Les plus récentes datent d'environ 1930[1].

Galerie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]

  • Edgar Wendling et Joële Wendling, « Distinguo entre rouelles à rayons et fusaïoles », Numismatique & Change, no 284,‎ 1998, p. 31-32 (lire en ligne). Document utilisé pour la rédaction de l’article

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e E. et J. Wendling 1998.