Funiculaire Les Arcs' express

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Funiculaire les Arcs' express
Ligne de Bourg Saint Maurice à Arc 1600
Image illustrative de l'article Funiculaire Les Arcs' express
L'évitement central vu de la rame 1 quand les rames possédaient leur ancienne livrée
Pays Drapeau de la France France
Villes desservies Bourg Saint Maurice, Montrigon, les granges, Arc 1600
Historique
Mise en service 1989
Caractéristiques techniques
Longueur 2,885 km
Vitesse maximale
commerciale
12m/s
Pente maximale de 0 à 390
Nombre de voies Voie unique
Trafic
Exploitant(s) Paradiski

Les Arcs' express, également appelé "Arc-en-Ciel"[1], est un funiculaire situé sur la commune française de Bourg-Saint-Maurice et reliant la station de sports d'hiver des Arcs, dans le département de la Savoie en région Rhône-Alpes.

Histoire[modifier | modifier le code]

Téléphérique de 1974 à 1988[modifier | modifier le code]

En 1974, lors du développement de la toute nouvelle station de ski des Arcs, la liaison de Bourg-Saint-Maurice à la station par Arc 1600 s'effectua par un téléphérique.

Ce téléphérique d'une capacité d'environ 50 personnes, possédait vers le sommet un pylône escarpé, atteignant une vitesse de 10 m/s, proche de celle du funiculaire actuel[2],[3].

Funiculaire depuis 1989[modifier | modifier le code]

Le choix de la construction d'un funiculaire s'est effectué en automne 1986.

L'une des raisons était pour que Montrigon et les Granges restent desservies, afin que les pistes de skis de ces villages ne soient pas abandonnées, et également d'assurer un plus grand débit par sa capacité de plusieurs voitures, face au nombre croissant de skieurs l'hiver.

Les travaux ont duré trois ans et furent difficiles compte-tenu de la nature du terrain. L'ouverture du funiculaire, après les examens, s'effectue le 23 février 1989.

Le téléphérique des Arcs aurait alors fait doublon avec le funiculaire plus efficace, et il fut fermé et détruit un an après l'inauguration du funiculaire.

Stations[modifier | modifier le code]

La station basse est à Bourg-Saint-Maurice près de la gare SNCF et la station haute est à Arc 1600 (une station de Paradiski). Celles-ci possèdent une voie encadrée de deux quais : un pour l'entrée et l'autre pour la sortie des voyageurs. Le funiculaire a deux stations intermédiaires : Montrigon et les Granges. Celles-ci n'ont en revanche qu'un quai chacune.

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Ce funiculaire comporte une ligne monovoie avec un évitement central abt[réf. nécessaire]. Le funiculaire comporte 2 900 m de voies, le câble tracteur mesure 7 cm de diamètre et les deux rames ont une masse de 48 tonnes.

À Arc 1600, il est possible pour le public de voir le mécanisme des poulies qui mettent en mouvement le câble tracteur.

Dans chaque cabine de conduite est désormais installé un écran de contrôle numérique qui indique la position de chaque rame, la vitesse, l'ouverture et la fermeture des portes, ainsi que d'autres instruments.

Au-dessus de l'Isère, un quai de secours métallique est présent parallèlement à la voie, à gauche si on est en aval. Un escalier relie ce quai au sol. Il n'est utilisé qu'en cas d'incident si une rame est bloquée au-dessus de la rivière.

La voie nord de l'évitement, à gauche si on regarde vers l'amont, est réservée à la rame 2, la voie sud étant pour la rame 1. Environ 180 mètres séparent les 2 aiguillages de l'évitement.

Environnement[modifier | modifier le code]

À Bourg-Saint-Maurice, la voie passe au-dessus de l'Isère.

Les rames[modifier | modifier le code]

Chaque rame pouvant accueillir 276 personnes se compose de deux wagons de trois compartiments ayant chacun une porte donnant vers l'extérieur de chaque côté de la rame ; elle en compte donc douze de ce type.

Deux cabines de conducteur aux extrémités de la rame sont présentes, avec trois portes: une donnant sur un compartiment, les autres donnant sur l'extérieur de chaque côté de la rame.

La ligne[modifier | modifier le code]

La ligne ne comporte aucun tunnel. Il faut environ sept minutes pour parcourir la ligne.

Bourg-Saint-Maurice Montrigon Les Granges Arc 1600
Altitude 807 m 1 023 m 1 222 m 1 625 m
Nombre de lignes de bus gratuites 0 (navettes payantes à la gare routière de Bourg-Saint-Maurice) 0 0 2
Nombre de remontées mécaniques 0 0 1 (téléski de la Millerette) 2 (télésièges débrayables Cachette et Mont-Blanc)
Coordonnées géographiques

Dénivellation et arrêts intermédiaires[modifier | modifier le code]

La dénivellation et les rampes sont irrégulières le long de la ligne, le plancher s'inclinant en conséquence, ainsi que plusieurs virages effectués et arrêts et redémarrages en station intermédiaire, l'ensemble montant ou descendant des rampes importantes allant jusqu'à 39 % de pente près des Granges, entre 10 et 12 m/s, soit 45 km/h, procurant parfois quelques sensations debout aux passagers.

Les stations aux extrémités de la ligne se situent à égale distance de l'évitement central abt mais il en n'est pas le cas entre les deux gares intermédiaires: la gare des granges est plus proche de l'évitement que celle de Montrigon. Par conséquent, lorsqu'une rame est arrêtée à une gare intermédiaire, l'autre se situe en pleine voie.

Rénovation de 2010-2011[modifier | modifier le code]

La rénovation, initialement prévue pour l'hiver 2010-2011, a été décalée au printemps 2011 pour des raisons climatiques. Les deux rames ont désormais des livrées différentes.

Changement intégral du câble porteur printemps 2015[modifier | modifier le code]

Débitage de l'ancien câble en tronçons de 150m (3 tonnes).

Galerie photos[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]