Funiculaire Bienne-Evilard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Funiculaire
BienneEvilard
Station intermédiaire de Beaumont
Station intermédiaire de Beaumont

Réseau Bienne, Drapeau de la Suisse Suisse
Ouverture
Exploitant FUNIC
Conduite (système) automatique
Matériel utilisé 2 voitures
Points d’arrêt 3
Longueur 0.92 km
Temps de parcours 7 min
Jours de fonctionnement LMaMeJVSD
Fréquentation
(moy. par an)
353 725 (2011)[1]
Lignes connexes Transports publics biennois, lignes 5 et 6
Schéma de la ligne
uKBHFa
Evilard alt. 694 m
uTUNNEL1
tunnel d'Evilard (182 m)
uSTR
uSPLa
uvBHF
Beaumont-hôpital
uSPLe
utSTRa
tunnel de Beaumont (345 m)
CONTgq umtKRZ CONTfq
ligne CFF Bienne–Chaux-de-Fonds
uKBHFe
Bienne alt. 452 m
BUS
VB, lignes 5, 6

Logo FUNIC.svg

Le funiculaire Bienne-Evilard est un funiculaire suisse.

Description[modifier | modifier le code]

Situé dans le canton de Berne, il relie Bienne à Evilard. Sa longueur et de 933 mètres, pour une dénivellation de 242 mètres[2].

Données techniques[3][modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

La ligne est inaugurée le . En 1905 la station intermédiaire du quartier de Beaumont est mise en service. En 1909 les cabines, qui n'acceptent alors que 28 passagers, sont remplacées par de nouveaux modèles acceptant 50 personnes ; dans le même temps, la vitesse est augmentée à 2,4 m/s. En 1961, le service est automatisé et les cabines en bois remplacées par des cabines en métal[4].

En 2009, le service du funiculaires Bienne-Evilard ainsi que celui de Bienne-Macolin est assuré par la société FUNIC[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. FUNIC, rapport annuel 2011, page 4
  2. (en) « BM Bienne - Evilard (Biel - Leubringen) », sur funimag.com (consulté le 29 juillet 2009)
  3. Réseau ferré suisse, Secrétariat général CFF, Berne 1997, rééd. AS Verlag, (ISBN 978-3-909111-74-9)
  4. (de) « Die Biel-Leubringen-Bahn zu einer Zeit, als es noch keine Mittelstation gab », Bieler Tagblatt,‎ (lire en ligne)
  5. « Info FUNIC », sur funic.ch (consulté le 29 juillet 2009)

Liens externes[modifier | modifier le code]