Fulton Sheen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sheen.
Fulton Sheen
Vénérable catholique
Image illustrative de l'article Fulton Sheen
Mgr Fulton Sheen en octobre 1956
Biographie
Nom de naissance Peter John Sheen
Naissance
El Paso, Illinois (Illinois); à ne pas confondre avec El Paso au Texas
Ordination sacerdotale
Décès (à 84 ans)
New York
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale
Archevêque titulaire de Newport
Évêque de Rochester (États-unis)
Précédent James Kearney Joseph Hogan Suivant
Évêque auxiliaire de New York

Blason
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Fulton John Sheen, né Peter John Sheen le à El Paso, en Illinois (États-Unis) et décédé le à New York, est un prélat catholique américain, évêque auxiliaire de New York en 1951 et archevêque, à titre personnel, en 1969. Il est surtout connu pour ses dons d'orateur et sa remarquable présence dans les media. Après avoir tenu l'émission radiophonique The Catholic Hour de 1930 à 1950, il présente pendant une vingtaine d'années des émissions de télévision qui lui vaudront une Emmy Award en 1952[1]. Le magazine Time, qui a forgé le terme de télévangéliste, lui a décerné le titre de « premier télévangéliste »[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à El Paso (Illinois) en 1895 Fulton Sheen fait ses premières études au collège saint-Viator de Bourbonnais dirigé par les clercs de Saint-Viateur, et ensuite au séminaire Saint-Paul. Ordonné prêtre en 1919, il poursuit des études supérieures à Washington et les achève à Louvain (Belgique), où il est le premier Américain à remporter le 'prix Cardinal Mercier', pour devenir agrégé en philosophie de l’Université catholique de Louvain. Il passa un an en Angleterre comme vicaire à la paroisse Saint-Patrick de Soho (Londres) et en même temps comme professeur à St-Edmund’s College.

Rappelé aux États-Unis, l’abbé Sheen, après quelques mois de ministère dans une paroisse de Peoria, est nommé professeur à l’Université catholique de Washington.

Nommé évêque auxiliaire du cardinal Spellman pour l'archidiocèse de New York Sheen est consacré évêque en la Basilique Saint-Jean-et-Paul de Rome en 1951. Directeur national, pour l’Amérique, de l’Œuvre de la Propagation de la Foi', directeur de deux revues religieuses, Il est un orateur brillant et écrivain fécond. Il est conférencier à la radio pendant plus de vingt-cinq ans. Il présenta aussi à la télévision l'émission hebdomadaire «la vie vaut d’être vécue». Sa parole comme sa personnalité conduisirent de nombreuses personnes à se convertir au catholicisme. Comme évêque auxiliaire de New York, il participe aux quatre sessions du concile Vatican II (1962-1965).

Mgr Fulton Sheen meurt le 9 décembre 1979, à New York.

Cause de béatification[modifier | modifier le code]

En 2002, la cause de béatification de Mgr Fulton Sheen est ouverte. Le 28 juin 2012, le Saint-Siège annonce officiellement la reconnaissance des « vertus héroïques » de Fulton Sheen[3], étape sur la voie de la béatification. Mgr Fulton Sheen est désormais considéré comme «vénérable».

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Vie du Christ (réédition 2012, éditions Dominique Martin Morin)
  • La Route du ciel (réédition 2011, éditions Saint-Remi)
  • God and Intelligence in Modern Philosophy (1925, Longmans, Green and Co.)
  • The Seven Last Words (1933, The Century Co.)
  • Philosophy of Science (1934, Bruce Publishing Co.)
  • The Eternal Galilean (1934, Appleton-Century-Crofts)
  • Calvary and the Mass (1936, P. J. Kenedy & Sons)
  • The Cross and the Beatitudes (1937, P. J. Kenedy & Sons)
  • Seven Words of Jesus and Mary (1945, P. J. Kenedy & Sons)
  • Communism and the Conscience of the West (1948, Bobbs-Merrill)
  • Peace of Soul (1949, McGraw-Hill)[4]
  • Three to Get Married (1951, Appleton-Century-Crofts)
  • Life Is Worth Living Series 1-5 (1953–1957, McGraw-Hill)
  • Way to Happiness (1953, Maco Magazine)
  • Way to Inner Peace (1955, Garden City Books)
  • Life of Christ (1958, McGraw-Hill)
  • Missions and the World Crisis (1963, Bruce Publishing Co.)
  • Footprints in a Darkened Forest (1967, Meredith Press)
  • Lenten and Easter Inspirations (1967, Maco Ecumenical Books)
  • Treasure in Clay: The Autobiography of Fulton J. Sheen (1980, Doubleday & Co.)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ann Podgers, Emmy-winning televangelist on path toward sainthood: Sheen would be 1st American-born man canonized, Chicago Sun-Times, 29 août 2006
  2. (en) Bishop Fulton Sheen: The First "Televangelist", version électronique de l'article du 14 avril 1952 du magazine Time
  3. Décret de la Congrégation pour la Cause des Saints, 28 juin 2012. Vatican Information Service, 28 juin 2012.
  4. This book was Sheen’s response to Rabbi Joshua L. Liebman’s 1946 best-seller Peace of Mind.