Full Circle (Doctor Who)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Full Circle
Épisode de Doctor Who
Titre original Full Circle
Numéro d'épisode Saison 18 (1re série)
Épisode 3 (ou 111)
Code de production 5R
Réalisation Peter Grimwade
Scénario Andrew Smith
Production John Nathan-Turner
Barry Letts
Durée 4 x 25 minutes
Diffusion au sur BBC One
Personnages Docteur :
4e
Compagnons :
Romana
Adric
K-9 Mark II
Chronologie
Liste des épisodes

Full Circle (Cercle Complet) est le cent-onzième épisode de la première série de la série télévisée britannique de science-fiction Doctor Who. Originellement diffusé sur la BBC en quatre parties du 25 octobre au 15 novembre 1980, cet épisode est le premier d'une trilogie se déroulant dans l'univers d'E-Space qui se termine avec « Warriors' Gate. » Il introduit pour la première fois le personnage d'Adric joué par Matthew Waterhouse.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Romana ayant été rappelée sur Gallifrey, le Docteur et elle tentent de rejoindre la planète. Seulement en chemin, ils se retrouvent attirés par un vortex les menant à un autre univers nommé l'E-Space. Ayant atterri sur la planète Alzarius ils rencontrent un groupe d'explorateur de Terradon dont le vaisseau s'est écrasé sur la planète il y a plusieurs générations. Ceux-ci sont attaqués par les hommes des marais qui vivent sur la même planète.

Distribution[modifier | modifier le code]

Résumé[modifier | modifier le code]

Le Docteur doit ramener Romana sur Gallifrey, mais lors de leur départ, un étrange phénomène se produit et ils se retrouvent dans un univers parallèle. Le TARDIS semble leur indiquer qu'ils se trouvent à destination, mais l'extérieur ne correspond pas. Non loin d'eux, dans la forêt se trouvent un groupe de colons issue de Terrania et qui se sont échoués sur la planète (qu'ils ont nommés Alzarius) plusieurs générations auparavant. Ils sont gouvernés par une oligarchie de trois seniors nommés les "Décideurs" et semblent avoir pour refuge, le Starliner, leur ancien vaisseau. À proximité d'eux, une bande de jeunes adolescent, dont Adric fait partie, semble vivre de vol de nourritures. Toutefois, d'étranges œufs sont apparus et l'un des Décideurs en déduit qu'une brûme toxique va envahir la planète. L'ensemble de la colonie se retranche à l'intérieur du Starliner, à l'exception d'Adric et de son petit groupe.

Fuyant dans la forêt, Adric découvre le TARDIS et se fait soigner par le Docteur et Romana. Parti enquêter avec l'aide de K-9, le Docteur découvre que cette brûme permet à des créatures vivant dans les marais, de commencer à se mouvoir à la surface. Il s'infiltre à l'intérieur du Starliner grâce à son tournevis sonique, suivit par un des enfants des marais qui sera capturé par les Terraniens. Le Docteur est emmené devant les Décideurs, et lors de son explication, découvre que l'un d'entre eux fait volontairement croire aux colons que la brûme est toxique afin de les maintenir dans la peur. Adric, de son côté, ramène ses amis à l'intérieur du TARDIS, mais il semblerait que celui-ci se trouve dans une zone instable.

Sortant du TARDIS, Romana découvre que le TARDIS se trouve dans une grotte où d'étranges araignées peuvent éclore et voit K-9 se faire détruire devant elle. Alors qu'elle est sortie, Adric appuis accidentellement sur une commande du TARDIS ce qui provoque sa dématérialisation. Ils se retrouvent alors sur le Starliner, et Keara, l'une des adolescente du groupe d'Adric y retrouve son père, devenu l'un des Décideurs. Le Docteur reprend le TARDIS et retrouve Romana dans la caverne. Celle-ci semble avoir été mordue par une des araignées et agit étrangement. Le Docteur repart dans le Starliner et se montre choqué en voyant le scientifique de bord pratiquer une vivisection sur l'un des enfants du marais. Il attaque violemment les Décideurs, leur expliquant que tout le monde tente de réparer un vaisseau qui est fonctionnel depuis plusieurs siècles. Pendant ce temps, possédée, Romana laisse rentrer les hommes des marais dans le vaisseau, qui semblent plus curieux qu'agressifs.

En s'enfuyant d'une des pièces, le plus âgé des Décideurs, Nefred, leur apprend qu'ils ne peuvent pas repartir sur Terradon pour la bonne raison qu'ils n'y sont jamais allés. Examinant l'ADN des hommes des marais, des araignées et des colons, le Docteur s'aperçoit qu'il est similaire : tous sont descendants d'une même souche et d'un éco-système qui fonctionne en cercle. Le Docteur et les adolescents parviennent à faire fuir les hommes des marais en les pourchassant avec de l'oxygène, mais au cours de la manœuvre, Varsh, le frère d'Adric, trouve la mort. Débarrassé des hommes des marais, les occupants du Starliner décident tout de même de partir sur une nouvelle planète, tandis que le Docteur et Romana s'en vont à bord du TARDIS, sans savoir qu'Adric est présent dans le vaisseau.

Continuité[modifier | modifier le code]

  • « Full Circle » « State of Decay » et « Warriors' Gate » forment une trilogie se déroulant dans l'univers parallèle de l'E-space.
  • L'épisode fait mention au terrien que le Docteur devait ramener à la fin de l'épisode précédent ainsi que l'appel que Romana a reçu de Gallifrey.
  • À l'idée de revenir sur Gallifrey, le Docteur parle de Leela et rappelle qu'une autre version de K-9 se trouve sur la planète.
  • Le Docteur et Romana évoquent son arrivée sur le TARDIS dans « The Ribos Operation » ainsi que la quête de la Clé du Temps et le Gardien Blanc.
  • Romana soupire que K-9 se fait détruire souvent ces derniers temps, un clin d'œil à sa destruction dans « The Leisure Hive » et sa réparation dans « Meglos ».

Références culturelles[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Écriture[modifier | modifier le code]

Afin de trouver du sang neuf pour la série Doctor Who, le producteur John Nathan-Turner et le script-éditor (responsable des scénarios) Christopher H. Bidmead se tournent vers Andrew Smith, un jeune scénariste, dont la première proposition intitulée “The Secret Of Cassius” écrit en 1978, à l'âge de dix-sept ans, avait impressionné le script-éditor de l'époque, Anthony Read. Malgré son inexpérience, Smith est engagé pour écrire un scénario intitulé “The Planet That Slept” ("La planète qui dormait")[1] le 25 février 1980.

À l'origine, le Docteur et Romana devaient atterrir sur la planète Alzarius au moment de la montée de la brume et explorer par eux-mêmes. Ils devaient être aidés d'un jeune enfant des marais, rejeté par sa tribu à cause de ses tendances pacifistes. Bidmead demandera que des changements soient fait : la série se voulant plus scientifique, il intégra le thème de l'évolution et l'idée que les hommes des marais, les araignées et les colons étaient différents stades de l'évolution de la même créature. Conseillé par Ian Levine, un "fan" de la série, Bidmead décida d'intégrer une forme de continuité entre les différentes intrigues, plongeant le Docteur et Romana dans un univers parallèle en chemin vers Gallifrey.

Smith dû aussi intégrer le personnage d'Adric, inventé par John Nathan-Turner, et déjà intégré dans le scénario de l'épisode prochain, « State of Decay. » En effet, Nathan-Turner estimait que Romana et K-9 était des personnages bien trop fort pour la série et qu'il fallait que le spectateur puisse s'identifier à quelqu'un. Adric fut créé de sorte à être un adolescent orphelin, aux capacités mathématiques prodigieuses, dont le personnage s'inspire de celui d'Artful Dodger dans le livre de Charles Dickens, Olivier Twist.

Il modifie le scénario de sorte qu'Adric prenne la place du jeune enfant des marais et inclut le frère d'Adric, Afrus, qui sera rebaptisé Varsh et dont la mort pousse l'enfant à monter dans le TARDIS. L'épisode est commissionné le 31 mars et au cours de la réécriture, le personnage de l'enfant des marais est réintroduit, remplaçant une femme des marais. À la mi-juin, le script est rebaptisé Full Circle. Bien que State of Decay ait déjà été filmé, Bidmead ajoute des éléments au script concernant l'E-space, un espace "négatif" (alors que notre monde est le "N-Space" pour "Normal-space.")

Smith recontactera une nouvelle fois la production de Doctor Who mais aucune de ses prochaines idées ne furent acceptées.

Casting[modifier | modifier le code]

  • Alan Rowe, qui joue le rôle de Garif, avait déjà joué le rôle du Dr. Evans et la voix du Contrôleur Spatial dans « The Moonbase » (1967), celui d'Edward du Wessex dans « The Time Warrior » (1973) et celui de Skinsale dans « Horror of Fang Rock » (1977).
  • Le bébé Terronien est une nouvelle fois joué par Alys Dyer, la fille de l'assistante de plateau Angela Smith, qui avait déjà été utilisée pour tenir le rôle de Pangol enfant à la fin de « The Leisure Hive. »

Tournage[modifier | modifier le code]

Le réalisateur engagé pour cet épisode est Peter Grimwade, un ancien assistant de plateau qui avait commencé dans le métier en même temps que John Nathan-Turner sur l'épisode « Spearhead From Space. » Il avait travaillé aussi avec lui sur la série All Creatures Great And Small. Dudley avait été aussi réalisateur sur la série The Omega Factor et avait écrit un épisode de la série Z-Cars.

Le tournage commença par la réalisation des scènes en extérieurs à Black Park dans le Buckinghamshire du 23 au 25 juillet 1980[2]. C'est à cette occasion que la capacité de régénération des Alzariens est introduite dans l'épisode.

Le tournage en studio débuta par une première session les 7 et 8 août au studio 3 du Centre télévisuel de la BBC. C'est durant cette session que furent tournées les scènes à l'intérieur du TARDIS, dans les couloirs du Starliner et dans les cavernes. La seconde session eut lieu du 21 au 23 août au studio 6 et se concentra sur d'autres scènes de caverne et de couloirs ainsi que celles se déroulant dans le laboratoire scientifique et la salle du Grand Livre.

C'est durant le tournage de cet épisode que Tom Baker fit part de sa décision de ne pas revenir pour une huitième saison : Il n'était plus vraiment d'accord avec les changements amorcés par Nathan-Turner et ne s'entendait pas avec Matthew Waterhouse.

Diffusion et Réception[modifier | modifier le code]

Épisode Date de diffusion Durée Téléspectateurs
en millions
Archives
Épisode 1 25 octobre 1980 24:23 5,9 Bandes couleurs PAL
Épisode 2 1er novembre 1980 22:11 3,7 Bandes couleurs PAL
Épisode 3 8 novembre 1980 22:00 5,9 Bandes couleurs PAL
Épisode 4 15 novembre 1980 24:16 5,5 Bandes couleurs PAL
Diffusé en quatre parties du 25 octobre au 15 novembre 1980, cet épisode fit un score d'audience assez moyen[3].

Critiques[modifier | modifier le code]

En 1995 dans le livre « Doctor Who : The Discontinuity Guide », Paul Cornell, Martin Day, et Keith Topping jugent l'épisode comme un excellent conte de fée et estime qu'il n'y a "ni un plan, ni une ligne qui ne soit de trop."[4] Les auteurs de « Doctor Who : The Television Companion » (1998) trouvent que l'épisode remet "la série sur le rails après la déception que fut "Meglos"." Ils reviennent sur le fait que l'épisode est un "script de fan pour les fans" et saluent la qualité de la production de l'épisode[5].

En 2011, Patrick Mulkern de Radio Times juge l'histoire étonnante et salue les jeux de Tom Baker et de George Baker, les dialogues et l'arrivée de Matthew Waterhouse[6].

Novélisation[modifier | modifier le code]

L'épisode fut romancé par Andrew Smith lui-même et publié en septembre 1982. Le roman porte le numéro 26 de la collection Doctor Who des éditions Target Books. Le roman décrit dans le prologue le crash du vaisseau Starliner sur Alzarius[7]. Ce roman n'a jamais connu de traduction à ce jour.

Éditions commerciales[modifier | modifier le code]

L'épisode n'a jamais été édité en français, mais a connu plusieurs éditions au Royaume-Uni et dans les pays anglophones.

  • L'épisode est sorti en VHS en octobre 1997.
  • En 2002, la bande originale de l'épisode par Paddy Kingsland et Peter Howell est sortie en CD sous le titre : Doctor Who at the BBC Radiophonic Workshop Volume 4: Meglos & Full Circle
  • L'épisode fut édité en DVD le 26 janvier 2009 dans un coffret intitulé "The E Space Trilogy" avec les épisodes « State of Decay » et « Warriors' Gate. » L'édition contient les commentaires audios de Matthew Waterhouse, du scénariste Andrew Smith et de Christopher H. Bidmead, un documentaire sur la création de l'épisode, sur le concept d'E-space, une interview de Matthew Waterhouse et d'autres bonus. Cette version connue une réédition en DVD dans le cadre des Doctor Who DVD Files, le 4 avril 2012.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) David J. Howe, Mark Stammers et Stephen James Walker, Doctor Who The Handbook : The Fourth Doctor, Londres, Doctor Who Books, , 250 p. (ISBN 0-426-20369-0), p. 133
  2. (en) « Full Circle - Story Locations », Doctor Who The Location Guide (consulté le 9 août 2014)
  3. « Full Circle »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Doctor Who Reference Guide (consulté le 30 août 2008)
  4. (en) Paul Cornell, Martin Day et Keith Topping, The Discontinuity Guide, Londres, Virgin Books, , 357 p. (ISBN 0-426-20442-5, lire en ligne), « Full Circle »
  5. (en) Howe, David J & Walker, Stephen James, Doctor Who : The Television Companion, Londres, BBC Books, , 1st ed. éd., 557 p. (ISBN 978-0-563-40588-7, lire en ligne)
  6. Patrick Mulkern, « Full Circle », Radio Times, (consulté le 1er septembre 2014)
  7. (en) « Full Circle », On Target (consulté le 15 janvier 2015)