Fulgence Girard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Fulgence Girard, né à Granville le et mort à Bacilly le , est un romancier, poète, homme politique, journaliste et historien français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fulgence Girard fit son droit à Paris. En 1836, il se maria et se fit inscrire au barreau d’Avranches, où il résida jusqu’en 1845 et où il fut secrétaire de la Société d’archéologie d'Avranches, Mortain et Granville. Il était également directeur et principal rédacteur du Journal d'Avranches. Après une longue absence, il revint à sa terre de la Broïse, en Bacilly, où il mourut à l’âge de soixante-cinq ans.

Choix de publications[modifier | modifier le code]

  • Keepsake breton, 1832 ;
  • Les Personnalités, appréciation critique des contemporains, avec Eugène L'Héritier, 1833
  • Deux martyrs, 2 vol., 1835 ;
  • Chroniques de la marine française, 1789 à 1830, d'après les documents officiels, avec Jules Lecomte, 5 vol., 1836-1837 ;
  • Marceline Vauvert, 1837 ;
  • Histoire géologique, archéologique et pittoresque du Mont-Saint-Michel-au-Péril-de-la-Mer, 1843 ;
  • Histoire du Second Empire, 1861 ;
  • Histoire du Mont-Saint-Michel comme prison d'État, avec les correspondances inédites des citoyens Armand Barbès, Auguste Blanqui, Martin-Bernard, Flotte, Mathieu d'Épinal, Béraud, etc., 1849 ;
  • Sisyphe, iambes, 1850 ;
  • Mystères du grand monde, histoire des palais, résidences royales, prisons d'État, abbayes, boudoirs et salons, 8 vol., 1851-1853 ;
  • Histoire générale, anecdotique et pittoresque de la guerre d'Italie, avec Henry O'Heguerty, 1859 ;
  • Un corsaire sous l'Empire, 1861 ;
  • Divinité du christianisme, lettres, 1867.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :