Fulgence Fresnel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la politique
Cet article est une ébauche concernant la politique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fresnel.
Fulgence Fresnel
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 60 ans)
BagdadVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Orientaliste, consulVoir et modifier les données sur Wikidata

Fulgence Fresnel, né le à Mathieu et mort le à Bagdad, est un diplomate et orientaliste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Frère du physicien Augustin Fresnel, Fresnel s’occupa successivement de sciences, de littérature et de langues, traduisit quelques ouvrages de Berzelius, des contes de Tieck, et des fragments d’un roman chinois, puis étudia particulièrement la langue et l’histoire des Arabes.

Élève de Sylvestre de Sacy, il alla suivre, à Rome, en 1826, les cours des Maronites de la Propagande. Il visita le Caire en 1831. Nommé agent consulaire de France, en 1837, puis consul à Djeddah, il y rencontra des descendants des Himyarites, et, avec les notions qu’ils lui donnèrent sur leur langue, parvint à déchiffrer d’antiques inscriptions, tracées par ce peuple antérieur à Mahomet.

Il rejoint Paris pour des raisons de santé, puis reçoit en 1852 la direction de l'expédition scientifique et artistique de Mésopotamie et de Médie, à laquelle participent également Félix Thomas et Jules Oppert[1], chargée par le gouvernement français d’explorer les antiquités de la Mésopotamie. Lorsque l’expédition fut rappelée à Paris, il décida de rester à Bagdad, où il meurt en 1855. Le Journal asiatique accueillit les principaux travaux de Fresnel, notamment ses traductions de Fragments chinois (1822-23), celle du Poème de Schaufara (1834) ; des Lettres sur l’histoire des Arabes avant l’islamisme (1837 et suiv.), et ses Explications d’inscriptions himyarites (1838, 1845 et suiv.).

 Publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • L’Arabie vue en 1837-1838, Paris, Imp. nationale, 1871 ;
  • « Lettre à M. Caussin de Perceval », 27 avril 1850, Journal asiatique, octobre 1850 ;
  • Cinquième Lettre sur l’histoire des Arabes avant l’islamisme à M. Stanislas Julien, Djeddah, février 1838 ;
  • « L'Arabie », dans Revue des deux Mondes, vol. 17, 1839
  • Expédition scientifique en Mésopotamie, exécutée… de 1851 à 1854, par MM. Fulgence Fresnel, Félix Thomas et Jules Oppert, publiée par Jules Oppert ;
  • Extraits d’une lettre de M. Fresnel… à M. Jomard,… sur certains quadrupèdes réputés fabuleux ;
  • Lettre sur la géographie de l’Arabie ;
  • Lettre sur la topographie de Babylone, écrite à M. Mohl ;
  • Lettres sur l’histoire des Arabes avant l’islamisme, 1837 ;
  • Lettres… à M. Mohl ;
  • Mémoire de M. Fresnel, consul de France à Djeddah, sur le Waday (1848-1850) ;
  • Notice sur le voyage de M. de Wrède dans la vallée de Doan et autres lieux de l’Arabie méridionale ;
  • Notice sur les sources du Nil, à l’occasion d’une découverte récente ;
  • Nouvelles et mélanges. Lettre à M. le rédacteur du Journal asiatique, 2 mai 1839 ;
  • Pièces relatives aux inscriptions himyarites découvertes par M. Arnaud, [Signé : Arnaud et F. Fresnel] ;
  • Recherches sur les inscriptions himyariques de San’à, Khariba, Mareb, etc..

 Traduction [modifier | modifier le code]

  • Jöns Jacob Berzelius, De l’emploi du chalumeau dans les analyses chimiques et les déterminations minéralogiques, traduit du suédois par F. Fresnel, Paris, Librairie médicale de Méquignon-Marvis, 1843 [1]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Maurice Pillet, « L'expédition scientifique et artistique de Mésopotamie et de Médie », Comptes rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 1917, vol. 61, no 5, p. 329-338 [lire en ligne]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

 Bibliographie [modifier | modifier le code]

  • Gustave Vapereau, Dictionnaire universel des contemporains, Paris, Louis Hachette, 1858, p. 703.
  • Ève Gran-Aymerich, Dictionnaire biographique d'archéologie : 1798-1945, Paris, CNRS Éditions, 2001.
  • Julius Oppert, Expédition scientifique en Mésopotamie exécutée par ordre du gouvernement de 1851 à 1854 par MM. Fulgence Fresnel, Félix Thomas, et Jules Oppert, Paris, Imprimerie impériale, 1859, disponible sur Gallica [lire en ligne]
  • Maurice Pillet, « L'expédition scientifique et artistique de Mésopotamie et de Médie », Comptes rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 1917, vol. 61, no 5, p. 329-338 [lire en ligne].

 Liens externes [modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :