Fujian (18)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Fujian (福建)
Type Porte-avions
Classe Type 003
Histoire
A servi dans Naval Ensign of China.svg Marine chinoise
Constructeur China State Shipbuilding Corporation
Chantier naval Chantier naval de Jiangnan
Quille posée Mars 2015 - février 2016
Lancement 17 juin 2022
Statut Mis à l'eau
Caractéristiques techniques
Maître-bau 76 m
À pleine charge 80 000 tonnes
Tonnage 71 875 tonnes[réf. nécessaire]
Propulsion Conventionnelle avec propulsion électrique intégrée[réf. nécessaire]
Caractéristiques militaires
Aéronefs Shenyang J-15, Chengdu J-20 et Shenyang FC-31 (prévus)
Carrière
Pavillon Pavillon civil chinois Marine chinoise
Indicatif 18

Le Fujian, connu jusqu'à son lancement comme Type 003, est un porte-avions construit en république populaire de Chine.

Il est lancé le et est nommé Fujian[1]. Il s'agit du deuxième porte-avions construit en Chine après le Shandong (Type 002).

Description[modifier | modifier le code]

En 2017, il est présenté comme devant comporter un système de propulsion électrique intégrée permettant l'utilisation de catapultes (CATOBAR) similaires au système EMALS développé par l’United States Navy[2],[3]. Cet ajout de catapultes doit donner à la Chine la possibilité de déployer divers types d’avions, comme des AWACS ou des appareils de carrier onboard delivery. Il doit également permettre de lancer des avions de chasse avec leur chargement militaire complet, et ainsi d'atteindre un plein potentiel, contrairement aux types 001 et 002 mis en œuvre par la Marine de l’Armée Populaire de Libération[4]. Les médias chinois annoncent au moment de son lancement que le Type 003 utilise des catapultes électromagnétiques[1].

Il doit emporter des chasseurs de type Shenyang J-15, ainsi que des chasseurs furtifs Chengdu J-20 et Shenyang FC-31[5]

La source d'énergie utilisée pour sa propulsion n'était pas connue en , date où des médias chinois laissent entendre qu'elle pourrait être nucléaire[6].

Une vue d'artiste diffusée en juin 2018 laisse entendre que le bâtiment pourrait être équipé de trois catapultes. Le , la Compagnie nucléaire nationale chinoise, qui avait annoncé en février de la même année vouloir accélérer la recherche dans le domaine de la propulsion nucléaire navale, émet un appel d'offres pour la réalisation d'un premier navire nucléaire, un brise-glace ; ce qui semble alors confirmer le choix de ce type de propulsion pour le Type 003[7]. Toutefois, lors de son lancement, CNN indique qu’il est supposé être muni d’une propulsion à vapeur conventionnelle[8].

Xinhua annonce que son déplacement est de 80 000 tonnes, mais le Service de recherche du Congrès estime en se basant sur des images satellitaires que celui-ci est plus proche de 100 000 tonnes[1].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) David Rising et Ken Moritsugu, « China launches high-tech aircraft carrier in naval milestone », sur wahingtonpost.com, .
  2. (en) Minnie Chan, « Breakthrough to power most advanced jet launch system on China’s second home-grown aircraft carrier », South China Morning Post,‎ (lire en ligne).
  3. « Des catapultes électromagnétiques sur le troisième porte-avions chinois », Le Marin,‎ (lire en ligne)
  4. (en) « China's making major progress with its aircraft carrier tech », Popular Science
  5. (en) Gabriel Dominguez, « Future Chinese carriers to deploy J-20, J-31 stealth fighters, says report », sur www.janes.com, Jane's Information Group, (consulté le )
  6. Cyrille Pluyette, « Le premier porte-avions 100% chinois démarre ses essais en mer », Le Figaro,‎ (lire en ligne, consulté le )
  7. Vincent Groizeleau, « La Chine va construire son premier bâtiment à propulsion nucléaire », sur Mer et marine, (consulté le )
  8. (en) Nectar Gan et Brad Lendon, « China launches third, most advanced aircraft carrier named 'Fujian' », sur cnn.com, (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]