Fuite de mémoire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

En informatique, une fuite de mémoire est un bogue expliqué par une occupation croissante et non contrôlée ou non désirée de la taille des données résidentes en mémoire, ce qui entraine la saturation de la mémoire de l’ordinateur.

Présentation[modifier | modifier le code]

Causes[modifier | modifier le code]

Dans un programme qui stocke régulièrement de nouvelles données en mémoire, la cause la plus classique d'un tel bogue est l'absence de désallocation (de libération) de l'espace utilisé lorsque ces objets ne sont plus référencés. Au fur et à mesure du temps (tant que le programme continue de fonctionner), la taille des données résidentes en mémoire augmente donc[1].

Une fuite de mémoire est un problème exclusivement logiciel. Il est totalement indépendant du bon ou du mauvais fonctionnement des composantes de la mémoire.

Conséquences[modifier | modifier le code]

La conséquence d'une fuite est la saturation de la mémoire de la machine. Si la machine dispose d'un système d'exploitation évolué, ce dernier mettra un terme à l'exécution du logiciel lorsque la mémoire disponible sera pleine. Dans le cas contraire, le logiciel s'interrompra de façon anormale et inattendue sans indiquer les causes de son mauvais fonctionnement.

Résolution du problème[modifier | modifier le code]

Il existe de nombreux outils pour détecter ce type d'erreur :

Des langages de haut niveau permettent de réduire le risque de fuite de mémoire grâce à la présence d'un ramasse-miettes[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en-US) Kevin Dankwardt, « What is a memory leak? », sur Lynda.com, (consulté le 24 mars 2020)
  2. François Dorin, « Plateforme .Net : le ramasse-miettes », sur Developpez.com, (consulté le 24 mars 2020)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]