Froville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec Frouville.

Froville
Le prieuré de Froville.
Le prieuré de Froville.
Blason de Froville
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Meurthe-et-Moselle
Arrondissement Lunéville
Canton Lunéville-2
Intercommunalité Communauté de communes Meurthe, Mortagne, Moselle
Maire
Mandat
Jean-Charles Cuny
2014-2020
Code postal 54290
Code commune 54216
Démographie
Population
municipale
122 hab. (2015 en augmentation de 0,83 % par rapport à 2010)
Densité 21 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 28′ 14″ nord, 6° 21′ 17″ est
Altitude Min. 249 m
Max. 307 m
Superficie 5,89 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Froville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Froville

Froville est une commune française située dans le département de Meurthe-et-Moselle en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Froville se situe entre Épinal et Nancy.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Un des nombreux lieux de Lorraine formé avec l'appellatif -ville, au sens ancien de domaine rural, village.

Attesté sous la forme latinisée Frodonis villa en 1090 ; *Fronville, la ferme de Frodo, nom de personne de type germanique au cas régime.

Homonymie avec Frouville (Seine-et-Oise).

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Église de « Frodonis Villa » construite par les moines de Cluny dès 1080.
  • Charte de fondation du prieuré confirmée par l'évêque de Toul en 1091 ; mis en commende au XVIe.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 en cours
(au 16 avril 2014)
Jean-Charles Cuny DVD  

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[2].

En 2015, la commune comptait 122 habitants[Note 1], en augmentation de 0,83 % par rapport à 2010 (Meurthe-et-Moselle : +0,3 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
167120221235258296280282261
1856 1861 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
252294228203195203200203170
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
170162142119130141126124137
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008 2013
124101116120123123123123123
2015 - - - - - - - -
122--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Château XVe disparu ; a fait place à un château XVIIIe, modifié XIXe.

Édifices religieux[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Prieuré de Froville.
Nef du prieuré.
Les trois arcades de Froville à New York (en bas).

Église Notre-Dame 1080, ancien prieuré bénédictin, remaniée XIIe/XVe : clocher carré XIIe ; chevet et portail fin XVe, nef et bas-côté fin XIe ; autel de bois sculpté XVIIIe, pierres tombales médiévales ; aire du cloître début XIIIe. Construit par les moines de Cluny dès 1080, avec un cloître gothique. Ce dernier est encore visible même si une grande partie est partie en 1922 pour les États-Unis : les arcades de Froville ont été intégrées à l'entrée du musée des cloîtres de New York[5]. Le prieuré sert également de lieu de tournage pour le film de Philippe Claudel : Tous les soleils.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Casimir de L'Espée (Froville 12 juillet 1793 - Tonnoy 10 novembre 1876), né au château de Froville. Député de la Meurthe[6] sous Louis-Philippe, neveu par alliance du maréchal Ney[7].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]