Frontière entre la Lettonie et la Russie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Frontière entre la Lettonie et la Russie
La couleur orange montre les territoires transférés en 1944 de la RSS de Lettonie à la RSFS de Russie
La couleur orange montre les territoires transférés en 1944 de la RSS de Lettonie à la RSFS de Russie
Caractéristiques
Délimite Drapeau de la Lettonie Lettonie
Drapeau de la Russie Russie
Longueur totale 217 km
Historique
Création

La frontière entre la Lettonie et la Russie est la frontière séparant la Lettonie et la Russie. C'est aussi l'une des frontières extérieures de l'espace Schengen.

Tracé[modifier | modifier le code]

Le passage de la frontière entre la Fédération de Russie et la République de Lettonie est inscrit dans le traité sur la frontière russo-lettone du [1]

La frontière d'État entre la République de Lettonie et la Fédération de Russie commence au point de jonction des frontières nationales de la République de Lettonie, de la Fédération de Russie et de la République de Biélorussie et se termine au point de jonction des frontières nationales de la République de Lettonie, de la Fédération de Russie et de la République d'Estonie.

Toute la frontière russo-lettone fait partie de la frontière de la région de Pskov. La longueur totale de la frontière est de 270,5 km, dont 132,2 km de terres, 127,5 km de rivière et 5,8 km de lac.

Historique[modifier | modifier le code]

La frontière moderne entre la région de Pskov et la Lettonie correspond généralement à la frontière entre la république de Pskov et la Livonie, qui s’est développée au XIIIe siècle. La clarification finale de la frontière a eu lieu au XXe siècle.
De 1920 à 1944, une partie des terres de Pskov (y compris Pytalovo) faisait partie de la Lettonie.

En , durant la Seconde Guerre mondiale, elle est envahie, comme le prévoyaient les clauses secrètes du Pacte germano-soviétique (en même temps que les deux autres pays baltes), par l'URSS après un « plébiscite » organisé pour donner à l'annexion de la Lettonie une apparence de légitimité.

Le , par le décret du Præsidium du Soviet suprême, en « référence aux demandes de la population » (parmi lesquelles prédominaient l'ethnie Russes) et à la soumission du Présidium du Soviet suprême de la RSS de Lettonie (lv) et du Présidium du Soviet suprême de la RSS de Lettonie (lv), la ville d'Abrene et les paroisses de Purvmala (lv), Linava (lv), Kaceni (lv), Upmale (lv), Gauru (lv) et Augšpils (lv)) 1 075,31 km2 de son territoire sont est transféré dans l'oblast de Pskov dans la RSFS de Russie . .


La ratification du traité frontalier entre les deux pays a eu lieu le [2]. .

En 2019, la Lettonie construit une barrière en fils de fer et en barbelé longue de 93 kilomètres, pour lutter contre le commerce clandestin et gérer les mouvements de populations entre les deux pays[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]