Frontière entre l'Autriche et la Slovénie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Frontière entre l'Autriche et la Slovénie
  •      Slovénie
  •      Autriche
Caractéristiques
Délimite Drapeau de l'Autriche Autriche
Drapeau de la Slovénie Slovénie
Longueur totale 330 km
Historique
Création 1919 (traité de Saint-Germain-en-Laye, entre l'Autriche et le royaume des Serbes, Croates et Slovènes)
Tracé actuel 1991

La frontière entre l'Autriche et la Slovénie est la frontière internationale séparant ces deux pays. Il s'agit d'une frontière intégralement terrestre située au sud de l'Autriche et au nord de la Slovénie.

Description[modifier | modifier le code]

Généralités[modifier | modifier le code]

Cette frontière est globalement axée d'est vers l'ouest et mesure 330 km[1]. Son parcours est essentiellement montagneux à travers les Alpes.

Il s'agit de la 5e plus longue frontière internationale de l'Autriche (qui en compte 8) et la 2e de la Slovénie (sur 4). Au niveau international, il s'agit de la 212e plus longue frontière terrestre.

Extrémité ouest[modifier | modifier le code]

Borne frontière marquant le tripoint Autriche-Italie-Slovénie, photographiée depuis l'Autriche.

À son extrémité ouest, la frontière débute au tripoint entre l'Autriche, l'Italie et la Slovénie (46° 31′ 23″ N, 13° 42′ 51″ E). La frontière entre l'Autriche et l'Italie se poursuit à l'ouest, celle entre l'Italie et la Slovénie au sud. L'intersection des trois frontières a lieu au sommet de l'Ofen, à environ 1 500 m d'altitude. Il s'agit de l'une des zones de rencontre entre les Europe germanique, latine et slave.

Les villes et villages entourant le tripoint sont Arnoldstein du côté autrichien, Tarvisio du côté italien et Rateče (commune de Kranjska Gora) du côté slovène.

Un monument triangulaire situé du côté autrichien à faible distance du tripoint commémore l'intersection des frontières.

Extrémité est[modifier | modifier le code]

Monument commémorant le tripoint où se rejoignent l'Autriche, la Slovénie et la Hongrie, à l'extrémité est de la frontière.

À son extrémité est, la frontière se termine au tripoint entre l'Autriche, la Hongrie et la Slovénie (46° 52′ 09″ N, 16° 06′ 48″ E). La frontière entre l'Autriche et la Hongrie se poursuit au nord-est, celle entre la Hongrie et la Slovénie au sud-est. Les villes et villages les plus proches sont Trdkova (commune de Kuzma) du côté slovène, Felsőszölnök du côté hongrois et Tauka (municipalité de Minihof-Liebau, district de Jennersdorf) du côté autrichien.

À peu de distance du tripoint, l'intersection des frontières est commémorée par un monument. De forme tétraédrique tronquée, chaque face de celui-ci porte les armoiries d'un des trois pays. La face autrichienne porte également la mention « 10•IX•1919 », c'est-à-dire le 10 septembre 1919, date de signature du traité de Saint-Germain-en-Laye. La face hongroise mentionne le « 4•VI•1920 », soit le 4 juin 1920, signature du traité de Trianon. La face slovène mentionne ces deux dates.

Le tripoint est accessible du côté austro-slovène par un sentier binational : la frontière entre les deux pays passe au milieu de ce chemin.

Histoire[modifier | modifier le code]

Avant la Première Guerre mondiale, le territoire de l'actuelle Slovénie fait partie de l'Autriche-Hongrie. La fin du conflit se traduit par l'intégration du territoire slovène au Royaume des Serbes, Croates et Slovènes. La frontière entre le royaume et l'Autriche est établie par le traité de Saint-Germain-en-Laye. Le cas du Duché de Carinthie, région frontalière peuplée de germanophones et de Slovènes est réglé par le référendum de Carinthie du qui décide de son rattachement à l'Autriche. Une partie de cette région est annexée d'office à la Slovénie à l'issue de la guerre, elle forme de nos jours la Carinthie slovène.

À la suite de l'Anschluss en 1938, la limite devient la frontière entre la Yougoslavie et l'Allemagne jusqu'au démembrement du royaume après son invasion par les forces de l'Axe en 1941. Le Reich occupe alors le nord de la Slovénie et prévoit d'annexer certaines régions frontalières dont les habitants sont expulsés et remplacés par des colons allemands[2].

Après la Seconde Guerre mondiale et durant la Guerre froide, la frontière marque une partie du Rideau de fer séparant le bloc de l'ouest du bloc de l'est. Malgré les visées de la Yougoslavie sur la Carinthie, une région frontalière autrichienne peuplée d'une minorité slovène, les Alliés décident de conserver l'intégrité territoriale du territoire autrichien d'avant 1938 et confirment le tracé de la frontière par le Traité d'État autrichien de 1955[1],[2].

En 1991, la Slovénie proclame son indépendance, une guerre d'indépendance de dix jours (27 juin - juillet) s'ensuit, opposant les forces slovènes à l'Armée populaire yougoslave (JNA). Les postes frontières séparant la Slovénie de l'étranger sont l'un des enjeux du conflit. Dès le 25 juin, les Slovènes les sécurisent afin d'éviter que la Slovénie se retrouve isolée. Aux premiers jours de la guerre, la JNA parvient à prendre la majorité des postes frontière avec l'Autriche mais vers la fin du conflit se replie, ce qui permet aux Slovènes d'en reprendre le contrôle[3]. L'Autriche reconnait l'indépendance slovène et le tracé de la frontière n'est pas remis en question[4].

Depuis l'adhésion de la Slovénie à l'espace Schengen le 21 décembre 2007, les contrôles à la frontière ont été levés[5].

Le mardi 28 octobre 2015, l'Autriche annonce vouloir y ériger une barrière de 4 km environ pour stopper l'arrivée de réfugiés.

Chronologie[modifier | modifier le code]

La chronologie ci-dessous résume les principales dates concernant la frontière :

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Slovenian borders and border crossing points at the external Schengen border » (consulté le 7 décembre 2009)
  2. a et b (en) « Slovenians and the border question » (consulté le 5 juin 2012) [PDF]
  3. (en) Nigel Thomas, Krunoslav Mikulan et Darko Pavlović, The Yugoslav Wars: Slovenia & Croatia, 1991-95, Osprey publishing, , 64 p. (ISBN 1841769630, lire en ligne), p. 12-20
  4. (en) Ewan W. Anderson, International Boundaries: A Geopolitical Atlas, Routlege, 2003 (ISBN 9781579583750) [présentation en ligne], p. 65-66
  5. « Slovénie », sur France diplomatie (consulté le 7 décembre 2009)