Front pour la défense des institutions constitutionnelles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Front pour la défense des institutions constitutionnelles (FDIC) est un ancien parti politique marocain créé le [1] par Ahmed Réda Guédira, ami intime et ancien conseiller du roi Hassan II[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

La création du Front pour la défense des institutions constitutionnelles vient quelques mois après l'établissement de la première constitution du Maroc indépendant. En effet, le se tenaient les premières élections législatives afin de constituer le parlement marocain. Ahmed Réda Guédira crée alors le FDIC pour contrer l'hégémonie du parti de l'Istiqlal et de l'Union nationale des forces populaires. Le parti remporte d'ailleurs le scrutin de 1963 avant de disparaître progressivement pour devenir un simple souvenir.

Le parti a également remporté le pour consolider leur victoire, les élections communales de 1963 avec plus de 10 000 sur 11 200 sièges alors que le parti de l'Istiqlal n'en a remporté seulement 721 dont 704 en milieux rural et 17 dans les municipalités.

Dans le parti, on retrouve également le Mouvement populaire (MP) de Mahjoubi Aherdane et le Parti démocratique et de l'indépendance (PDI) de Mohamed Hassan El Ouazzani qui ont rejoint la formation d'Ahmed Réda Guédira lors des législatives de 1963.

Les membres fondateurs du parti étaient, outre Guédira, M’faddal Cherkaoui, Mohamed Laghzaoui, le prince Moulay Ali, Ahmed Bahnini, Driss Slaoui, Moulay Ahmed Alaoui, Mohamed Zeghari.

Participation aux élections[modifier | modifier le code]

Législatives[modifier | modifier le code]

Le FDIC a participé une seule fois aux législatives. Lors du scrutin de 1963, le parti est arrivé premier et a obtenu 69 sièges sur les 144 constituant la chambre basse du parlement marocain. C'est ainsi sa seule élection législative avant que les partis politiques intégrés dans cette alliance ne la quitte pour reprendre leurs autonomies.

Participation aux élections législatives
Législatives 1963
Nombre de sièges 69/144
Rang 1e
Participation au gouvernement oui

Communales[modifier | modifier le code]

Le FDIC a participé une seule fois aux communales. Lors des élections communales au Maroc de 1963, le parti est arrivé premier et a obtenu 10 000 sièges sur les 11 200. C'est ainsi sa seule élection communale avant que le parti disparait. Cette victoire fait également suite aux élections législatives marocaines de 1963 que le parti a remporté haut la main en obtenant 69 des 144 siège.

Participation aux élections communales
Communales 1963
Nombre de sièges 10000/11200
Rang 1e

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]