Front patriotique du peuple éthiopien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Politique en Éthiopie
Image illustrative de l'article Front patriotique du peuple éthiopien

Le Front patriotique du peuple éthiopien (FPPE) est un groupe de rebelle en Éthiopie implanté dans la zone nord Gondar de la région Amhara et une partie de la région Gambela. Le 22 mai 2006, le FPPE s'est uni à la Coalition pour l'unité et la démocratie, le Front de libération national de l'Ogaden, le Front de libération Oromo, le Front de libération Sidama et les Forces démocratiques éthiopiennes unies pour former une coalition appelée l'Alliance pour la liberté et la démocratie.

Histoire[modifier | modifier le code]

Parce qu'il était soutenu par le gouvernement érythréen pendant de longues années[1], le FPPE était assez peu populaire à l'intérieur de l'Éthiopie. Malgré tout, après la campagne de répression menée par le gouvernement éthiopien après les élections législatives de 2005, la popularité du FPPE a grandi. En mars/avril 2006, il a annoncé avoir vaincu des unités armée gouvernementales dans la zone de Semien Gondar. L'agence de presse éthiopienne a quant-à-elle annoncé que le gouvernement contrôlait la région[2].

En juin 2006, le FPPE s'est à nouveau confronté au forces gouvernementales dans la région Amhara. Le gouvernement a déclaré avoir tué 111 partisans et en avoir capturé 86[3], alors que le FPPE annonçait avoir battu les troupes gouvernementales dans la woreda de Qwara le 7 juin, et près de Delelo dans la woreda de Lay Armachiho cinq jours plus tard.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Asmara manipule l'opposition (Dehai News)
  2. Des bandits capturés et tués dans la woreda Armacheho (Walta Information Center)
  3. L'Éthiopie tue 111 rebelles (Independent Online, Afrique du Sud)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]