Front des Balkans (Première Guerre mondiale)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le front des Balkans ou Front Balkanique de la Première Guerre mondiale a été ouvert du au .

Contexte : la poudrière balkanique[modifier | modifier le code]

Extension du conflit[modifier | modifier le code]

Front austro-serbe[modifier | modifier le code]

Expédition de Salonique ou front de Macédoine[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : Camp de Salonique et Expédition de Salonique.

Entrée en guerre de la Bulgarie[modifier | modifier le code]

Campagne du Monténégro[modifier | modifier le code]

Campagne de Roumanie[modifier | modifier le code]

Grèce dans la Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Albanie dans la Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

La principauté d'Albanie, détachée de l'Empire ottoman à l'issue des guerres balkaniques de 1912-1913, se trouve engagée contre son gré dans la Première Guerre mondiale. C'est officiellement un pays neutre, mais pris dans les intérêts de ses voisins. Le jeune pays est aussi empêtré dans des luttes entre les divers groupes ethniques, des rivalités tribales et les groupes rebelles causant un chaos interne et l'empêchant de faire respecter sa neutralité et son intégrité territoriale. Tour à tour, le pays connaît différentes occupations militaires par ses voisins, la Grèce, l'Italie, la Serbie, l'Autriche-Hongrie et la Bulgarie.

Épire du Nord et la Grèce (1914)[modifier | modifier le code]

L'Épire du Nord est une région à cheval sur la Grèce et l'Albanie avec une minorité grecque. Pendant la Première Guerre mondiale, cette région est la cause d'un conflit entre le royaume de Grèce et l'Albanie mais aussi avec les grandes puissances européennes et leurs zones d'influence, essentiellement pour l’Italie et l’Autriche-Hongrie.

La retraite serbe en Albanie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Campagne de Serbie (1915).

Devant les succès des troupes allemandes, austro-hongroises et bulgares, le commandement serbe ordonne la retraite de l'armée. Les Serbes tentent de se maintenir au Kosovo, mais, devant l'imminence de la jonction entre les unités bulgares et germano-austro-hongroises, une retraite générale de l'armée serbe est organisée, afin de continuer la guerre aux côtés des alliés à travers l'Albanie.

Protectorat italien (1917-1920) et protectorat français (1916-1917)[modifier | modifier le code]

Le protectorat italien sur l'Albanie est mis en place par le royaume d'Italie pendant la Première Guerre mondiale afin de placer de jure l'Albanie indépendante sous contrôle italien (1917-1920).

La république de Korça est une région autonome mise en place par la France dans le district de l’actuelle Korçë, dans le sud de l'Albanie, durant la Première Guerre mondiale. Le , la région de Korça, séparée du reste de l’Albanie par la guerre, se déclare autonome et passe sous protectorat français.

Occupation bulgare (1916-1917)[modifier | modifier le code]

Les bulgares occupèrent une partie du nord actuel de l’Albanie. L'occupation commence le 10 décembre 1915, lorsque l'armée bulgare traverse le fleuve Drin jusqu’à Shkodër et prend fin le 9 septembre 1917, quand les troupes françaises reprennent la ville de Pogradec.

Occupation austro-hongroise (1916–1918)[modifier | modifier le code]

L'Autriche-Hongrie occupe en partie l’Albanie bien qu'officiellement les deux pays pas ne soient pas en guerre. L'Autriche-Hongrie laisse l'administration locale en place, favorise notamment les écoles en langue albanaise et ainsi réduit l'influence de l'italien. La présence austro-hongroise est bien-vécue par les populations, à tel point que certains Albanais combattront au sein des troupes austro-hongroises face aux Alliés.

Armistices et conséquences[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]