Froibermont

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Froidbermont)
Aller à : navigation, rechercher
Froidbermont
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Liège Province de Liège
Arrondissement Verviers
Commune Olne
Code postal 4877
Zone téléphonique 087
Géographie
Coordonnées 50° 35′ N 5° 45′ E / 50.583, 5.75 ()50° 35′ Nord 5° 45′ Est / 50.583, 5.75 ()  
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Province de Liège

Voir sur la carte administrative de Province de Liège
City locator 14.svg
Froidbermont

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Froidbermont

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Froidbermont

Froidbermont ou Froibermont est un hameau de la commune d'Olne au Pays de Herve, dans la province de Liège (Région wallonne de Belgique).

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom vient du prénom roman Frober, et de mont, colline en wallon, au XIVe siècle on trouve le nom Frobertis montem. La graphie Froidbermont est une mauvaise francisation par ignorance de l'origine.

Château de Froidbermont[modifier | modifier le code]

C'est à Froidbermont que se trouvait le château seigneurial d'Olne, déjà mentionné dans un manuscrit de 1314.

En 1376 Henry de Freubermont est avoué d'Olne.

Des archives de 1574 mentionnent un château. Un siècle plus tard, en 1692, un tremblement de terre endommage l'édifice, ainsi que les églises d'Olne et de Soiron Il possédait une chapelle attestée en 1702. Seule reste une splendide cave voûtée du château sous la maison actuelle.

La maison seigneuriale est démolie en 1806[1]. À en juger par le coût de sa démolition, elle devait être imposante.

Les lieux-dits proches : la source de Tancré, - du prénom roman Tancrède - , et l'abreuvoir en contrebas qui porte le nom de Prèyê, - du roman pratellum, petit pré - , semblent indiquer qu'il s'agit d'un des premiers points habités d'Olne.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. J. Stouren, « Histoire du ban d'Olne », Bulletin Société d'Art et d'Histoire du Diocèse de Liège, vol. 7,‎ 1892, p. 108-302

Source[modifier | modifier le code]

  • Jean-Jacques Bolly, Charles Christians, Bruno Dumont, Étienne Hélin, Paul Joiris, René Leboutte et Jean et Madeleine Moutschen-Dahmen, Visages d'Olne : Son village, ses hameaux, Olne, Édition de la Commune d'Olne,‎ 2006, 288 p., D/2006/11.092/1.