Fritz Cremer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Fritz Cremer
Bundesarchiv Bild 183-29675-0001, Berlin, Jugendstunde, Fritz Cremer.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 86 ans)
BerlinVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalités
Activités
Conjointe
Christa Cremer (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Partis politiques
Conflit
Distinctions

Fritz Cremer, né le à Arnsberg et mort le à Berlin, est un sculpteur, graphiste et dessinateur allemand.

Il est vice-président de l'Académie des arts de la République démocratique allemande de 1974 à 1983.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fritz Cremer est le fils d'un maître tapissier qui meurt un an après sa naissance. Également orphelin de mère en 1922, il est recueilli dans une famille de mineurs. Après son apprentissage, il travaille comme compagnon tailleur de pierre à Essen. Il prend des cours de sculpture le soir à la Folkwang Universität[1].

En 1926, il adhère à la Jeunesse communiste et en 1929 au Parti communiste d'Allemagne (KPD).

De 1934 à 1938, il est élève avancé (Meisterschüler) du sculpteur Wilhelm Gerstel. En 1937, il passe un an d'études à l'académie allemande des arts à Rome. En 1938, il dirige son propre atelier de maître à l'académie prussienne des arts[1].

Incorporé dans l'armée en 1940, il a une permission d'absence en 1942 pour effectuer un séjour d'études à Rome consécutif à l'obtention du prix de Rome. De 1944 à 1946, il est détenu dans un camp de prisonniers de guerre yougoslave où il fonde un comité antifasciste[1].

En 1946, il est nommé professeur et directeur de la section sculpture de l'université des arts appliqués de Vienne.

En 1950, il s'installe à Berlin-Est. Il devient membre de l'académie des arts de Berlin et dirige un atelier de maître.

Parmi les nombreuses œuvres sculptées qu'il réalise, il conçoit notamment les monuments à la mémoire des déportés de Buchenwald, Mauthausen, Ravensbrück et reçoit de hautes distinctions[1].

Fritz Cremer meurt à Berlin en 1993 et est inhumé au cimetière Friedhof Pankow III (de) de Berlin-Pankow. Sa tombe est un Ehrengrab (tombe d'honneur)[2].

Œuvres sculptées[modifier | modifier le code]

Liste non exhaustive :

Illustrations[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d (de) Irmgard Zündorf, « Fritz Cremer 1906 - 1993 », www.hdg.de (Lebendiges Museum Online).
  2. (de) « Index des tombes d'honneur », berlin.de
  3. (de) « Freiheitskämpfer 1984 Fritz Cremer », kunst-im-oeffentlichen-raum-bremen.de

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :