Friedrich Wolf

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Friedrich Wolf
Description de cette image, également commentée ci-après
Friedrich Wolf à Berlin en 1952
Naissance
Neuwied Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Décès (64 ans)
Oranienburg Drapeau de l'Allemagne de l'Est Allemagne de l'Est
Activité principale
écrivain
Auteur
Langue d’écriture allemand

Œuvres principales

Friedrich Wolf (23 décembre 1888 à Neuwied en Allemagne - 5 octobre 1953 à Lehnitz, quartier d'Oranienburg, en République démocratique allemande) est un dramaturge et romancier allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Friedrich Wolf, issu d'une famille de marchands, fait des études de médecine. En 1914, il est médecin sur un navire de ligne. Quand la Première Guerre mondiale éclate, il est mobilisé comme médecin militaire[1]. Interné en hôpital psychiatrique pour « antimilitarisme », il entre en contact avec l'USPD, le Parti social-démocrate indépendant d'Allemagne. En 1920, il prend part à la Révolution allemande[2].

Il adhère au Parti communiste d'Allemagne en 1928. Lors de la prise du pouvoir par Hitler, il s'exile en raison de ses idées politiques et de ses origines juives. Il se réfugie en Suisse, en France puis en URSS où il publie son œuvre la plus connue « le professeur Mamlock »[1], adapté au cinéma en 1938 par Adolf Minkine et Herbert Rappoport et en 1961 par son fils.

En 1938 il rejoint les Brigades internationales en Espagne comme médecin. Il arrive en France en 1939, où il est interné au camp du Vernet. Il parvient à rejoindre Moscou en 1941. En 1945, il rentre à Berlin et prend part à la création de la République démocratique allemande. Il est ainsi le premier ambassadeur de cet État en Pologne, de 1950 à 1951[1].

Il est le père du cinéaste Konrad Wolf et de l'espion Markus Wolf.

Liste des œuvres[modifier | modifier le code]

  • Mohammed (1917, drame)
  • Langemarck (1917, story)
  • Das bist du (1919, drama)
  • Der Unbedingte (1919, drama)
  • Die Schwarze Sonne (1921, drama)
  • Tamar (1922, drama)
  • Die Schrankkomödie (1923, drama)
  • Der Arme Konrad (1923, drama)
  • Das Heldenepos des alten Bundes (1924)
  • Kreatur (1925, novel)
  • Kolonne Hund (1926, drama)
  • Äther (1926)
  • Die Natur als Arzt und Helfer (1927)
  • Koritke (1927, drama)
  • "Der Kampf im Kohlenpott" (1927, novella)
  • Cyankali (1929, drama)
  • Die Matrosen von Cattaro" (1930, drama)
  • Tai Yang erwacht (1930, drama)
  • 1933 - Professeur Mamlock. Pièce en 4 actes. Précédé de UN MAMLOCK ? Douze millions de mamlock !, Les Editeurs réunis. 1977.
  • Floridsdorf (1934, drama)
  • Das trojanische Pferd (1935, drama)
  • Zwei an der Grenze (1938, roman)
  • Beaumarchais (1940, drama)
  • "Der Russenpelz" (1942, nouvelle)
  • Heimkehr der Söhne (1944, roman)
  • Dr. Lilli Wanner (1944, drama)
  • Was der Mensch säet (1945, drama)
  • Die letzte Probe (1946, drama)
  • Märchen für große und kleine Kinder (1946)
  • Wie Tiere des Waldes (1947, drama)
  • Der Rat der Götter (1949, filmscript)
  • Bürgermeister Anna (1949, comedy)
  • Menetekel (1952, roman)
  • Thomas Müntzer (1952, drama, film expose)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Haarmann 1987, pp. 79-80.
  2. Rühle 1973, p. 820.

Sources[modifier | modifier le code]

  • (de) Hermann Haarmann, 1987, Professor Mamlock, Stuttgart, Reclam.
  • (de) Günther Rühle, 1973, Die Matrosen von Cattaro dans Zeit und Theater, Band 2. Von der Republik zur Diktatur, 1925-1933, Francfort, Propyläen Verlag.

Liens externes[modifier | modifier le code]