Friedrich Paschen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Friedrich Paschen.

Friedrich Louis Carl Heinrich Paschen (22 janvier 1865 à Schwerin - 25 février 1947 à Potsdam) est un physicien allemand, principalement connu pour ses travaux sur les décharges électriques.

Biographie[modifier | modifier le code]

Assistant du chimiste Hittorf à l'université de Münster, il étudie la spectroscopie à l'aide des premières lampes à décharge. En 1889, il établit[1] la courbe de Paschen utilisée en physique des plasmas, selon la loi qui porte également son nom, la loi de Paschen.

Alors qu'il est professeur à l'institut de physique de l'université de Tübingen, il est le premier à observer en 1908 les raies spectrales de l'hydrogène dans l'infrarouge, connues maintenant sous le nom de série de Paschen. A cette occasion, il améliore le spectrographe concave de Rowland en proposant un nouveau montage utilisant un rail circulaire sur lequel est monté le réseau de diffraction et la fente, et plusieurs plaques photographiques. Ce nouveau montage, qui évite l'usage de pièces mobiles, permet de photographier simultanément plusieurs ordres du spectre avec une grande stabilité[2]. Avec son assistant Ernst Back, il découvre ensuite l'effet Paschen-Back décrivant l'interaction entre un atome et un fort champ magnétique.

De 1924 à 1933, il est président de l'Institut physico-technique de Berlin, et professeur honoraire à l'université de Berlin à partir de 1925.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. F. Paschen, Sur la différence de potentiel nécessaire à la formation d'arc électrique dans de l'air, de l'hydrogène et du gaz carbonique sous différentes pressions (trad. Über die zum Funkenübergang in Luft, Wasserstoff and Kohlensäure bei verschiedenen Drücken erforderliche Potentialdifferenz), Wied. Annales de physique, Vol.37, pages 69-96, 1889.
  2. (en) Max Born et Emil Wolf, Principles of optics : Electromagnetic theory of propagation, interference and diffraction of light, Cambridge University Press,‎ , 7e éd. (ISBN 978-0-521-64222-4), p. 460

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]