Friederike Mayröcker

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Friederike Mayröcker
Description de cette image, également commentée ci-après

F. Mayröcker, Juin 2015

Naissance (90 ans)
Vienne
Activité principale
écrivain, poète
Distinctions
prix Anton-Wildgans, Grand prix d'état de littérature autrichien, Prix Georg-Büchner, Anneau d’honneur de la ville de Vienne, Q1095574, America Award de littérature
Auteur
Genres
poésie, théâtre radiophonique

Compléments

Deutsche Akademie für Sprache und Dichtung

Signature de Friederike Mayröcker
Ernst Jandl et Friederike Mayröcker, à propos de quelque lecture. Vienne, 1974.

Friederike Mayröcker, née le [1] à Vienne, est une auteure autrichienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Friederike Mayröcker rédige ses premiers poèmes en 1939 à 15 ans.

De 1946 à 1969, elle travaille en tant que professeur d'anglais.

Elle est considérée comme la plus grande poétesse autrichienne de sa génération. Elle a vécu avec son compagnon, le poète Ernst Jandl jusqu'à la mort de celui-ci, et a écrit avec lui plusieurs pièces radiophoniques.

Elle est élue membre de l'Académie des arts de Berlin en 1973[1].

En 2001, elle reçoit le très prestigieux Prix Georg-Büchner et en 2004, elle est sur la liste des écrivains pressentis pour le Prix Nobel, obtenu par sa compatriote Elfriede Jelinek.

Œuvres traduites en français[modifier | modifier le code]

  • Métaux Voisins, St-Quentin-de-Caplong, France, poèmes réunis par Thomas Kling, trad. Jean-René Lassalle, Atelier de l'Agneau éditeur, coll. « Transfert »,‎ , 164 p. (ISBN 978-2-930188-59-1)
    - Une anthologie de ses poèmes sur 50 ans
  • Asile de saints [« Heiligenanstalt »], St-Quentin-de-Caplong, France, trad. Bernard Collignon et l'auteur, Atelier de l'Agneau éditeur, coll. « Transfert »,‎ , 91 p. (ISBN 978-2-930188-34-8)
    - Textes poétiques sur les grands musiciens allemands
  • Brütt ou les Jardins soupirants [« Brütt oder Die seufzenden Gärten »], St-Quentin-de-Caplong, France, trad. Hugo Hengl et Françoise David Schaumann, Atelier de l'Agneau éditeur, coll. « Transfert »,‎ , 324 p. (ISBN 978-2-930440-03-3)
    - Roman-journal constituant le pilier de son œuvre, écrit en 1996-97
  • Langue de perroquet, extraits de Voyage dans la nuit [« Reise durch die Nacht »], trad. de Christophe-Jean Geschwindenhammer, St-Quentin-de-Caplong, France, Atelier de l’Agneau éditeur, 2013, 28 p. (notice BnF no FRBNF43641287f)
  • CRUELLEMENT là [« ich sitze nur GRAUSAM da »], trad. de Lucie Taïeb, St-Quentin-de-Caplong, France, Atelier de l’Agneau éditeur, à paraître, automne 2014

Sur les autres projets Wikimedia :

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]