Frieda Hempel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Frieda Hempel
Frieda Hempel.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 70 ans)
BerlinVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Tessiture
Soprano léger (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fach
Soprano léger (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Frieda Hempel - Friedhof Heerstraße.JPG
Vue de la sépulture.
Frieda Hempel en costume

Frieda Hempel () est une soprano allemande, chanteuse d'opéra et concertiste, qui a eu une carrière internationale en Europe et aux États-unis.

Biographie[modifier | modifier le code]

Frieda Hempel est née à Leipzig, en Allemagne, et étudie d'abord au conservatoire de Leipzig et entre ensuite au conservatoire Stern, de Berlin, où elle est l'élève de Selma Nicklass-Kempner (de). Elle fait ses premières apparitions à Breslau, chantant le rôle de Violetta dans La traviata, la Reine de la Nuit dans La Flûte enchantée et de Rosina dans Le Barbier de Séville. Elle fait ses débuts à Schwerin en 1905, et est y engagée pour les deux années suivantes, chantant aussi les rôles de Gilda dans Rigoletto, Leonora dans Il trovatore et Woglinde dans L'Or du Rhin[1].

Elle a un tel succès que le Kaiser Wilhelm II demande aux autorités de Schwerin de la libérer pour chanter aussi à Berlin. Elle y fait ses débuts en 1905 dans le rôle de Frau Fluth dans Die lustigen Weiber von Windsor de Nicolai. Elle chante à l'Opéra royal de Berlin, de 1907 à 1912, où elle est admirée dans le rôle-titre dans Lucia di Lammermoor, Marguerite de Valois dans Les Huguenots et Marie dans La Fille du régiment. Elle se produit au Théâtre-Français en mai 1909[2].

Carrière internationale[modifier | modifier le code]

Elle apparaît à Covent Garden, à Londres en 1907, dans le rôle-titre de Bastien und Bastienne, dans Hänsel und Gretel de Humperdinck, dans les rôles d'Eva dans Die Meistersinger von Nürnberg et Elsa dans Lohengrin et encore Frau Fluth ; avec Nellie Melba et Selma Kurz dans les rôles principaux.

En 1912, elle fait ses débuts au Metropolitan Opera[3] à New York, dans le rôle de Marguerite de Valois dans Les Huguenots. Elle chante régulièrement à New York, dans les années 1920. Elle est la première à chanter le rôle de la Maréchale dans Der Rosenkavalier à New York pour Gatti-Casazza, le 9 décembre 1913 et à Berlin, elle chante également le rôle à Londres en 1913. Elle chante le rôle d'Oscar dans un ballo in maschera au Met en 1913, avec Caruso, Emmy Destinn, Margarete Matzenauer et Pasquale Amato (en) ; Les Noces de Figaro en 1916, avec Matzenauer, Geraldine Farrar et Antonio Scotti et  La Fille du régiment en 1917. Hempel a un très large répertoire dramatique, de Rosina ou la Reine de la Nuit à Eva de Wagner et Euryanthe de Weber, reprise au Met en 1914.

Récitals[modifier | modifier le code]

Après 1919, elle se consacre aux récitals, et quitte le Metropolitan un peu brusquement, ouvrant la voie à la carrière de Amelita Galli-Curci. Cependant elle fait ensuite une seconde carrière sur scène, excelle dans les récitals de lieder de Mozart, Schubert, Schumann, Brahms et Hugo Wolf, comme dans les concerts d'arias de Mozart. Elle devient célèbre pour les récitals dans lesquels elle apparaît dans le costume de la célèbre soprano du dix-neuvième siècle Jenny Lind[4].

Décès[modifier | modifier le code]

Elle meurt à Berlin en 1955.

Enregistrements[modifier | modifier le code]

Fichier audio
È scherzo od è follia
Enrico Caruso, Frieda Hempel, Maria Duchêne, Andrés de Segurola et Léon Rothier chantant "È scherzo od è follia", Un ballo in maschera de Giuseppe Verdi.

Hempel  commence à faire des enregistrements en Allemagne pour Odéon en 1906 et, plus tard, enregistre pour Gramophone Company (HMV) en Angleterre ainsi que pour Victor Talking Machine Company et Edison Records aux États-Unis, la plupart par le processus acoustique. 

Sa voix peut être écoutée sur l'album d'anthologie The Record of Singing Volume I (1899-1919)

Version audio. Enregistrements avec Frieda Hempel disponible sur Gallica

Enseignement[modifier | modifier le code]

Ses élèves comprennent le futur ²professeur de chant, spécialiste de Bel cantoCornelius L. Reid (en).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Nouvelles diverses », Le Ménestrel,‎ , p. 210 (lire en ligne).
  2. « Paris - Théâtres », Comoedia,‎ , p. 3 (lire en ligne).
  3. « Nouvelless diverses », Le Ménestrel,‎ , p. 181 (lire en ligne).
  4. « Etats-Unis », Le Ménestrel,‎ , p. 430 (lire en ligne).

Sources[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • A. Eaglefield-Hull, A Dictionary of Modern Music and Musicians, Dent, Londres, 1924.
  • Gustav Kobbé, The Complete Opera Book, Putnam, Londres, 1935.
  • H. Rosenthal et J. Warrack, The Concise Oxford Dictionary of Opera, Oxford university press, Londres, 1974.
  • M. Scott, The EMI Record of Singing , Volume I, Duckworth, Londres, 1977.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :