Beignets de tomates vertes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Fried Green Tomatoes)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne le film. Pour le mets, voir Fried green tomatoes.
Beignets de tomates vertes
Titre québécois Le secret est dans la sauce
Titre original Fried Green Tomatoes
Réalisation Jon Avnet
Scénario Fannie Flagg
Carol Sobieski
Acteurs principaux
Sociétés de production Jon Avnet
Jordan Kerner
Pays d’origine États-Unis
Genre Comédie dramatique
Durée 136 minutes
Sortie 1991

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Beignets de tomates vertes (titre français) ou Le secret est dans la sauce (titre québécois) ou Fried Green Tomatoes (titre original), est un film américain tourné en 1991 par Jon Avnet.

Il est adapté du roman Fried Green Tomatoes at the Whistle Stop Cafe de Fannie Flagg, qui y tient elle-même un rôle.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Evelyn Couch (Kathy Bates), une timide et malheureuse femme au foyer dépressive dans la quarantaine, entre deux âges (« Je suis trop jeune pour être vieille et trop vieille pour être jeune »), rend visite à une parente en maison de soins infirmiers à Anderson. Là, elle y fait la rencontre d'une charmante octogénaire, Ninny Threadgoode (Jessica Tandy). Ninny, au cours de plusieurs rencontres avec Evelyn, lui raconte les histoires de sa jeunesse, les moments qu'elle a passés en compagnie de Ruth Jamison (Mary-Louise Parker) et d'Idgie Threadgoode (Mary Stuart Masterson), l'histoire de la ville maintenant abandonné de Whistle Stop, où elles tenaient un café populaire, près d'une voie ferrée, le « Whistle Stop Café ». et les gens qui y vivaient, les moments marquants de leurs vies. La sous-intrigue du film concerne l'insatisfaction d'Evelyn avec son mariage et sa vie, sa confiance croissante et le développement de son amitié avec Ninny. Le récit bascule à plusieurs reprises entre l'histoire de Ninny, qui est situé pendant l'Entre-deux-guerres, et la vie d'Evelyn dans les années 1980 à Birmingham.

L'histoire de Ninny commence avec le garçon manqué Imogene "Idgie" Threadgoode, le plus jeune des enfants Threadgoode, que Ninny décrit comme sa belle-sœur. La relation étroite d'Idgie avec son charmant grand frère Buddy (Chris O'Donnell) est coupée court quand il est percuté par un train et tué. Dévastée, Idgie s'éloigne de la société formelle pour une grande partie de son enfance et de l'adolescence jusqu'à que l'ancienne petite amie de Buddy, Ruth Jamison, intervient à la demande de la famille inquiète : les Threadgoode.

Idgie résiste d'abord aux tentatives de Ruth à l'amitié, mais permet ensuite progressivement un attachement profond à développer. Ruth quitte Whistle Stop pour épouser Frank Bennett (Nick Searcy) et se déplace à Valdosta, en Géorgie. Idgie est bouleversée à la perte de son amie et a du mal à l'oublier. Après quelque temps, elle rend visite à Ruth, maintenant enceinte et souffrant de violence physique de Frank. Contre l'avis de Frank, Ruth retourne à Whistle Stop avec Idgie, où naît son enfant, nommé Buddy Jr. Le père Threadgoode donne de l'argent à Idgie pour démarrer une entreprise pour qu'elle puisse prendre soin de Ruth et Buddy Jr. Ruth et Idgie ouvrent le Whistle Stop Cafe, en employant la cuisinière Sipsey (Cicely Tyson) et son fils Big George (Stan Shaw), qui fait un barbecue qui devient rapidement populaire auprès de leurs clients.

Frank Bennett revient finalement à Whistle Stop dans une tentative d'enlèvement de Buddy Jr., mais est contrecarré par un assaillant invisible. Frank disparaît et son camion est trouvé plus tard au fond d'un lac voisin. Idgie est immédiatement suspecte, comme elle l'avait menacé publiquement de violence contre lui du fait qu'il battait Ruth. Elle est arrêtée avec Big George pour l'assassinat de Frank. Le shérif local offre de la libérer et épingler uniquement le crime sur Big George, mais Idgie refuse de sacrifier son ami. Pendant le procès subséquent, le pasteur de Whistle Stop ment, en disant qu'Idgie et Big George étaient à une veillée pastorale au moment de la disparition de Frank. Prenant en compte la réputation de Frank pour se saouler, le juge décide que sa mort est un accident (beaucoup à la disgrâce de l'avocat). Idgie et Big George sont débarrassés de toutes les accusations.

Après le procès, Ruth développe un cancer et meurt. Après sa mort, le café ferme. Au fil du temps, de nombreux résidents de Whistle Stop s'éloignent finalement. Ce qui amène Ninny à la fin de son histoire, mais pas avant la révélation de ce qui est réellement arrivé à Frank : Sipsey avait tué Frank (avec un coup à la tête d'une pelle) en essayant de l'empêcher d'enlever Buddy Jr. Puis, Big George a cuit au barbecue le corps de Frank et l'a servi au shérif de Géorgie qui cherche Frank.

Evelyn découvre que pendant le séjour temporaire de Ninny à la maison de soins infirmiers, la maison de Ninny a été condamnée et démolie. Evelyn, devenue bonne amie avec Ninny, lui offre une chambre dans sa maison, ce qu'accepte Ninny. Comme les deux amis marchent à pied autour de l'ancienne maison de Ninny, elles passent devant la tombe de Ruth, fraîchement orné d'un pot de miel et d'une carte qui dit "Je t'aimerai toujours. La charmeuse d'abeilles", vieux surnom de Ruth pour Idgie.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Anecdotes[modifier | modifier le code]

  • Le titre québécois du film, Le Secret est dans la sauce, provient d'une phrase dite par Sipsey, vers la fin du film, alors que l'enquêteur lui assure que la grillade ("the barbecue") qu'elle lui sert est la meilleure qu'il ait jamais mangé : « Tout le secret est dans la sauce. »
  • Recette de beignets de tomates vertes par la conseillère culinaire du film, Cynthia Hizer Jubera : « Une belle tomate verte par personne, sel, poivre, farine de maïs, saindoux - Découper les tomates en rondelles épaisses, les assaisonner avec poivre et sel et les fariner. Les faire frire ensuite de chaque côté dans la graisse bien chaude, et... mourir de plaisir ! »[1]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Plaquette presse éditée par la Warner Bros. pour la sortie du film.

Liens externes[modifier | modifier le code]