Freundel Stuart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Freundel Stuart
Illustration.
Freundel Stuart en février 2016.
Fonctions
Premier ministre de la Barbade

(7 ans, 7 mois et 2 jours)
Élection 21 février 2013
Monarque Élisabeth II
Gouverneur Sir Clifford Husbands
Sir Elliott Belgrave
Sir Philip Greaves (intérim)
Dame Sandra Mason
Prédécesseur David Thompson
Successeur Mia Mottley
Président de la Communauté caribéenne

(5 mois et 30 jours)
Secrétaire Irwin LaRocque
Prédécesseur Perry Christie
Successeur Dean Barrow
Biographie
Nom de naissance Freundel Jerome Stuart
Date de naissance (70 ans)
Lieu de naissance Saint Philip (Barbade)
Nationalité Barbadienne
Parti politique Parti travailliste démocrate
Diplômé de Université des Indes occidentales
Profession Avocat
Résidence Ilaro Court

Freundel Stuart
Premiers ministres de la Barbade

Freundel Stuart (né le )[1],[2] est un homme politique barbadien, membre du Parti travailliste démocratique. Vice-Premier ministre du gouvernement de David Thompson en 2008, il succède à ce dernier au poste de Premier ministre en 2010. En 2013, il se maintient au gouvernement en remportant les élections générales du 21 février mais perd celles de 2018 contre Mia Mottley.

Biographie[modifier | modifier le code]

Études et formation[modifier | modifier le code]

Freundel Stuart fait ses études à la Barbabe en parallèle, il enseigne dans des lycées. Dès les années 1970, il se rapproche du Parti travailliste démocratique. Stuart fit ses études à l'Université des Indes occidentales, obtenant des diplômes de sciences politiques et de droit. En 1984, à la suite de ses études, il devient avocat, spécialisé en droit pénal et en droit des sociétés[3].

Débuts en politique[modifier | modifier le code]

En 1994, il fait son entrée en politique, élu député de la circonscription de St. Philip South. Il perd son siège en 1999, mais est nommé sénateur en 2003, conservant ce poste jusqu'en 2007. Il est à nouveau élu député en 2008, de la circonscription de St. Michael South, et est nommé vice-Premier ministre, procureur général (Attorney General) et ministre de l'Intérieur.

Premier ministre[modifier | modifier le code]

Il est nommé Premier ministre le 23 octobre 2010, après le décès de son prédécesseur, David Thompson[3]. Adriel Brathwaite fut alors nommé au gouvernement pour lui succéder aux postes de procureur général et de ministre de l'Intérieur[4],[5].

En 2013, malgré un recul en sièges, le Parti travailliste démocrate conserve la majorité absolue et Stuart est reconduit au poste de Premier ministre[6].

En mars 2015, Freundel Stuart annonce qu'un projet de loi est en cours d'adoption au Parlement afin que l’État devienne une république. Cette réforme sera finalement annoncée le 15 septembre 2020 pour devenir effective au 30 novembre 2021, sous l'impulsion de Mia Mottley.

En 2018, lors de la campagne électoral, Stuart met en avant ses réalisations, s'appuyant sur huit trimestres consécutifs de croissance économique. Il promet de porter à 50 % l'autosuffisance alimentaire d'ici 2026, année qui marquera le soixantième anniversaire de l'indépendance de l'ex-colonie britannique. Sa principale opposante, Mia Mottley, du Parti travailliste démocrate (BLP), critique la politique fiscale du gouvernement sortant[7]. Au final, le BLP remporte l'intégralité des sièges au Parlement[8]. Mia Mottley, grande gagnante du scrutin, remplace Freundel Stuart au poste de Premier ministre de la Barbade, devenant ainsi la première femme à occuper cette fonction[9].

Références[modifier | modifier le code]

  1. [1]
  2. [2]
  3. a et b (en) Biographie sur le site du gouvernement barbadien
  4. (en) Cabinet Stuart, site du gouvernement barbadien
  5. (en) "Cabinet members to be re-confirmed this afternoon", Barbados Advocate, 23 octobre 2010
  6. (en) « Barbados General Election Results 2013 », sur www.caribbeanelections.com (consulté le ).
  7. Dernière élections
  8. (en) « Barbados General Election Results 2018 », sur www.caribbeanelections.com (consulté le ).
  9. Caroline Popovic, « Mia Mottley, première femme élue Premier Ministre de Barbade », sur Martinique la 1re, (consulté le ).