Freud (série télévisée)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Freud
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo de la série
Type de série Série télévisée
Genre Thriller
Création Marvin Kern
Production Marvin Kern
Moritz Polter
Heinrich Ambrosch
Simone Ruff
Acteurs principaux Robert Finster
Ella Rumpf
Georg Friedrich
Pays d'origine Drapeau de l'Autriche Autriche
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Chaîne d'origine Netflix
Nb. de saisons 1
Nb. d'épisodes 8
Format Stereo
Durée 45-55 min
Diff. originale
Site web Site officiel

Freud est une série télévisée policière austro-allemande , diffusée sur Netflix, qui met en scène le jeune Sigmund Freud de manière incongrue, loin de toute vraisemblance historique ou scientifique.

Huit épisodes ont été produits et diffusés à partir du 23 mars 2020.

Prémisse[modifier | modifier le code]

Freud dépeint un jeune Sigmund Freud (Robert Finster) résolvant divers mystères liés à des meurtres et des disparitions en 1886 à Vienne, aidé par la médium Fleur Salomé (Ella Rumpf) et le policier Alfred Kiss (Georg Friedrich).

Distribution[modifier | modifier le code]

Épisodes[modifier | modifier le code]

La première saison de Freud a été diffusée sur Netflix le 23 mars 2020[1].

Première saison (2020)[modifier | modifier le code]

  1. Hystérie (Hysterie)
  2. Traumatisme (Trauma)
  3. Somnambulisme (Somnambul)
  4. Totem et Tabou (Totem und Tabu)
  5. Pulsion (Trieb)
  6. Régression (Regression)
  7. Catharsis (Katharsis)
  8. Refoulement (Verdrängung)

Production[modifier | modifier le code]

Le tournage a eu lieu entièrement à Prague, en République tchèque[2].

Accueil[modifier | modifier le code]

Selon Le Monde, il s'agit d'une « caricature [qui] distord les faits historiques et scientifiques de manière grotesque »[3].

La première saison de Freud détient une note de 50% sur le site critique de Rotten Tomatoes[4]. Écrivant pour The Guardian, Adrian Horton a comparé Freud à « d'autres révisions absurdes d'histoires célèbres » comme Abraham Lincoln: Vampire Hunter[5].

L'écrivain du Daily Beast Nick Schager a fait la même comparaison, écrivant que la série n'a rien à voir avec un biopic et que la façon dont elle « marie la vérité avec le non-sens paranormal s'avère raisonnablement intéressante » en tant que spectacle absurde[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Nick Schager, « Netflix’s ‘Freud’ Depicts Sigmund Freud as a Horny, Coked-Out Demon Hunter », The Daily Beast,‎ (lire en ligne)
  2. (en) Marianne Garvey, « Sigmund Freud hunts down a serial killer in new Netflix show », CNN,‎ (lire en ligne)
  3. Renaud Machart, « « Freud » : le père de la psychanalyse caricaturé en détective de l’inconscient sur Netflix », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 12 avril 2020)
  4. (en) « Freud: Season 1 », Rotten Tomatoes (consulté le 29 mars 2020)
  5. (en) Adrian Horton, « Freud review – Netflix revisionist drama is a ridiculous coked-up mess », The Guardian,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]