Fretigney-et-Velloreille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Velloreille.
Fretigney-et-Velloreille
Lavoir de Fretigney.
Lavoir de Fretigney.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Haute-Saône
Arrondissement Vesoul
Canton Scey-sur-Saône-et-Saint-Albin
Intercommunalité Communauté de communes des monts de Gy
Maire
Mandat
Nicole Milesi
2014-2020
Code postal 70130
Code commune 70257
Démographie
Gentilé Fretins
Population
municipale
721 hab. (2014)
Densité 33 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 29′ 20″ nord, 5° 56′ 49″ est
Altitude Min. 222 m
Max. 403 m
Superficie 22,02 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte administrative de Haute-Saône
City locator 14.svg
Fretigney-et-Velloreille

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte topographique de Haute-Saône
City locator 14.svg
Fretigney-et-Velloreille

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Fretigney-et-Velloreille

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Fretigney-et-Velloreille
Frétigney, vu de la route de Vesoul

Fretigney-et-Velloreille est une commune française située dans le département de la Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Ses habitants sont appelés les Fretins.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village de Fretigney-et-Velloreille est situé à 23 km de Vesoul, 35 km de Gray et de Besançon, à la limite des régions naturelles de la vallée de la Saône et des plateaux calcaires de la Haute-Saône. Les habitants sont appelés les Fretins, Fretines.

Située à 240 mètres d'altitude, Fretigney-et-Velloreille s'étend sur 22 km² et comprend le hameau de Velloreille.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Fretigney-et-Velloreille
La Romaine
(Vezet)
La Romaine
(Le Pont-de-Planches)
Neuvelle-lès-la-Charité,
Bourguignon-lès-la-Charité
Les Bâties, Vaux-le-Moncelot Fretigney-et-Velloreille Maizières
Frasne-le-Château Oiselay-et-Grachaux, Cordonnet Recologne-lès-Rioz, Villers-Bouton

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Les étangs de Presles, appartenant à la commune et dont la superficie totale est de plus de deux hectares, se trouvent à Fretigney-et-Velloreille et sont appréciés par les pêcheurs[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Les communes de Fretigney et de Velloreille-lès-Fretigney, créées en 1793, ont été fusionnées en par un décret du 9 septembre1806, formant Fretigney-et Velloreille[2].

Velloreille-lès-Fretigney comptait alors 83 habitants[3], essentiellement des paysans et ouvriers agricoles[réf. nécessaire].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Carte départementale représentant en rouge la communauté de communes des monts de Gy (dans sa composition de 2015).

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de l'arrondissement de Vesoul du département de la Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté. Pour l'élection des députés, elle dépend de la première circonscription de la Haute-Saône.

Elle faisait partie depuis 1793 du Canton de Fresne-Saint-Mamès[2]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, la commune est désormais rattachée au canton de Scey-sur-Saône-et-Saint-Albin.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune est membre depuis 2007 de la communauté de communes des monts de Gy.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[4]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1895 1901 Auguste Bussoy    
1901 1913 Antoine Dupaillet    
1913 1918 Pierre Mourlot    
1918 1918 Claude-Joseph Belotte    
1919 1925 Pernin Émile    
1925 avril 1942 Félix Bussoy    
avril 1942 1945 Paul Sandoz    
1945 mars 1953 Félix Bussoy    
mars 1953 mars 1971 André Travaillot    
mars 1971 mars 1977 Charles Beuret    
mars 1977 janvier 1994 Michel Vuillemard    
janvier 1994 mars 2008 André Huguin UMP Conseiller général de Fresne-Saint-Mamès (1995 → 2011)
mars 2008 en cours
(au 24 septembre 2016)
Nicole Milesi   Retraitée comptabilité
Présidente de la CC des monts de Gy (2014 → )
Réélue pour le mandat 2014-2020[5]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[7],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 721 habitants, en augmentation de 6,81 % par rapport à 2009 (Haute-Saône : -0,36 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
572 768 798 925 924 976 997 915 916
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
803 767 776 709 668 638 607 586 543
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
525 532 535 502 544 572 593 604 588
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
601 799 746 659 577 626 645 683 721
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Équipements et services[modifier | modifier le code]

Fretigney est un village aux équipements relativement complets puisqu'on peut y trouver des commerces et services de proximité (boulangerie, bureau de tabac, bar, coiffeur, supérette, dentiste, docteur, podologue, pharmacie…), des artisans ou entrepreneurs, des associations sportives ou culturelles, une caserne de pompiers, une école maternelle et de nombreuses infrastructures (église, HLM, salle des fêtes (rue de Fourouze), gymnase, terrains de football et pétanque, étangs…).

Le service de la cantine scolaire a été créé 2 mai 1996 par la commune, puis repris par le syndicat des écoles et efin par la communauté de communes des Monts de Gy en 2008. Depuis, un bâtiment neuf a été construit et accueille, en 2015-2016, 80 élèves, sous gestion de la fédération des œuvres laïques (FOL)[9]. La création d'une micro-crèche par la communauté de communes dans les locaux de l’ancienne salle polyvalente est prévue en janvier 2017 à côté du pôle éducatif[10], lui-même rénové en 2015, et qui accueillait à la rentrée 2015 près de 140 élèves de la petite section au cours moyens (CM2)[11],[12].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Eglise Saint Julien.
    L'église Saint-Julien de Fretigney-et-Velloreille, construite de 1752 à 1762[13], est inscrite à l'inventaire des monuments historiques par arrêté du 3 juin 1988[14], dont cinq tableaux d'un anonyme du XVIIIe siècle, Sainte-Agathe, Saint-Charles, la Vierge à l’enfant donnant le rosaire, le baptême du Christ et l’Immaculée Conception ont été restaurés en 2014[15],[16].
Article détaillé : Abbaye Notre-Dame de la Charité.
La glacière de l'ancienne abbaye cistercienne Notre-Dame de la Charité de Neuvelle-lès-la-Charité, située sur la commune, est inscrite à l'inventaire des monuments historiques par arrêté du 30 octobre 2002[17].
  • Grotte de la Baume Noire
La grotte de la Baume Noire abrite de nombreux chiroptères.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Fretigney-et-Velloreille Blason Coupé: au 1er de gueules à la bande vivrée d’or, au 2e d’argent à l’ours passant de sable.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Les pêcheurs se régalent aux étangs », L'Est républicaine,‎ (lire en ligne).
  2. a, b et c Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Velloreille-lès-Fretigney », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 21 octobre 2016)
  4. « Les maires de Fretigney-et-Velloreille », sur http://www.francegenweb.org (consulté le 21 octobre 2016).
  5. « Le deuxième de Nicole Milesi », L'Est républicain, édition de Haute-Saône,‎ (lire en ligne).
  6. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  9. « Le périscolaire fête ses vingt ans », L'Est républicain, édition de Vesoul - Haute-Saône,‎ (lire en ligne).
  10. « Les travaux des micro-crèches avancent », L'Est républicain, édition de Vesoul - Haute-Saône,‎ (lire en ligne).
  11. « Le pôle éducatif est prêt pour mardi », L'Est républicain, édition de Vesoul - Haute-Saône,‎ (lire en ligne).
  12. « Le pôle scolaire inauguré », L'Est républicain, édition de Vesoul - Haute-Saône,‎ (lire en ligne) « Opérationnel depuis la rentrée, le nouveau pôle scolaire vient d’être inauguré en présence de nombreux élus, parents d’élèves et enseignants. Cette belle réalisation de rénovation de 600 m² en milieu rural est le résultat de la détermination de la présidente du syndicat des écoles, Nicole Milesi, maire également de la commune, et des maires des communes voisines, en l’occurrence Frasne-le-Château, Vaux-le-Moncelot, Bourguignon-lès-la-Charité et Lieffrans.
    Cette nouvelle structure, construite sous la responsabilité de Gérald Rochet-Blanc, maître d’œuvre, et de 14 entreprises locales, répond aux normes de performances énergétiques et environnementales. Elle comprend six salles de classe équipées de matériel informatique, une salle des professeurs, une salle de motricité, un bureau, un préau de 100 m² et des rangements. Tout cet ensemble juxtapose le périscolaire, le stade et le gymnase »
    .
  13. « Visite de l'église Saint-Julien de Frétigney-et-Velloreille (1752-1762) organisée par l'association Salsa de Haute-Sâone », L'Est républicain, édition de Haute-Saône,‎ (lire en ligne).
  14. « L'église à l'exception de la sacristie reconstruite et du local de chaufferie », notice no PA00102172, base Mérimée, ministère français de la Culture
  15. « Trésors du XVIIIe sauvés par les bénévoles des Arcadiens », L'Est républicain,‎ (lire en ligne).
  16. « Inauguration dans l’église de cinq tableaux restaurés », L'Est républicain,‎ (lire en ligne).
  17. « La glacière de l'ancienne abbaye cistercienne Notre-Dame de la Charité de Neuvelle-lès-la-Charité », notice no PA70000059, base Mérimée, ministère français de la Culture