Fresselines

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fresselines
L'église.
L'église.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Creuse
Arrondissement Arrondissement de Guéret
Canton Dun-le-Palestel
Intercommunalité C.C. du Pays Dunois
Maire
Mandat
Vincent Fortineau
2014-2020
Code postal 23450
Code commune 23087
Démographie
Population
municipale
548 hab. (2014 en diminution de 12,18 % par rapport à 2009)
Densité 18 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 23′ 01″ nord, 1° 40′ 58″ est
Altitude Min. 200 m
Max. 366 m
Superficie 30,78 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Creuse

Voir sur la carte administrative de la Creuse
City locator 14.svg
Fresselines

Géolocalisation sur la carte : Creuse

Voir sur la carte topographique de la Creuse
City locator 14.svg
Fresselines

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Fresselines

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Fresselines

Fresselines (Fraisselina en occitan) est une commune française située dans le département de la Creuse, en région Nouvelle-Aquitaine.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom de Fresselines dérive du latin fraxinus (le frêne). Situé au confluent de la Petite et de la Grande Creuse, ce petit bourg a séduit le nostalgique poète Maurice Rollinat (1846-1903), qui, lassé de la vie parisienne, a choisi de s'y retirer en septembre 1883. Ses amis parisiens ne l'ont pourtant pas oublié. Et notamment Gustave Geffroy, qui invitera Claude Monet à l'accompagner dans une visite qu'il rend à son ami Rollinat. Monet y séjournera en mars-avril 1889. Il y réalisera 23 toiles, aujourd'hui conservées pour la plupart dans des musées étrangers[1].

Le territoire communal est traversé par le sentier de grande randonnée de pays du Val de Creuse.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1989 2014 Jean-Claude Dugenest PS conseiller général 2002-2008
2014 en cours Vincent Fortineau DVG fonctionnaire
Les données manquantes sont à compléter.

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Dans son palmarès 2017, le Conseil national des villes et villages fleuris de France a attribué deux fleurs à la commune au Concours des villes et villages fleuris[2].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[4].

En 2014, la commune comptait 548 habitants[Note 1], en diminution de 12,18 % par rapport à 2009 (Creuse : -2,43 %).

          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 455 1 558 1 514 1 552 1 883 1 895 1 888 1 964 2 078
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 903 1 922 1 891 1 913 1 981 1 880 1 988 1 868 1 821
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 800 1 786 1 727 1 518 1 499 1 435 1 445 1 332 1 256
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
1 189 1 123 983 846 735 671 636 631 559
2014 - - - - - - - -
548 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'Église Saint-Julien de Brioude (XIIe-XVe), avec d'intéressantes statues, notamment celle de saint Julien, représenté en armure, datée du XVIe siècle. Sur le mur extérieur est, on peut voir un bas relief, œuvre d'Auguste Rodin, en hommage à Maurice Rollinat, mais elle n'est pas signée, l'artiste n'ayant pas été payé pour cette commande. L'autel en pierre est une œuvre intitulée Me voici, je viens (1965) de la sculptrice Anna Quinquaud.
  • Le Château de Puy-Guillon est à Fressines - 23450 - XIVe siècle - Privé

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

La petite Creuse de Monet.
  • Claude Monet[8].
  • Maurice Rollinat, qui y séjourne à partir de l'automne 1883 et jusqu'à sa mort, à Puyguillon puis dans la Maison de la Pouge qui devient le cœur d'une vie intellectuelle et artistique, en particulier avec Claude Monet qui y réside plusieurs mois et y peint vingt-trois tableaux, et les peintres de l'école de Crozant.
  • Les peintres Léon Detroy (1857-1955) et son élève André Villeboeuf (1893-1956) ont tous deux peint des vues du village de Fresselines.
  • André Bardon (1901-1965), homme politique français.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]

  1. Wildenstein 1996, p. 246-250
  2. Site des villes et villages fleuris, consulté le 7 décembre 2017.
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014.
  7. « Chapelle Saint-Gilles des Forges », notice no PA23000011, base Mérimée, ministère français de la Culture
  8. Jean-François Demeure, Monet en Creuse, Limoges, Éd. Culture et patrimoine en Limousin, 2011, 128 p. + DVD de 56 min.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Le canton d'Éguzon, la vallée de la Creuse de Fresselines à Argenton, Pierre Brunaud, 127 p., Alan Sutton, Saint-Cyr-sur-Loire, 2000 (ISBN 2-84253-393-3) (notice BnF no FRBNF37081123)

  • Daniel Wildenstein, Monet ou le Triomphe de l'Impressionnisme, Cologne, Taschen, (ISBN 978-3-8365-2322-6)
  • Christian Jamet, Les Eaux semblantes, Editions Demeter, 2005 ; Amazon, 2015 (ASIN: B0175EFM8S)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :