Fresne-Léguillon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Fresne-Léguillon
Fresne-Léguillon
L'église Notre-Dame-de-l'Assomption.
Blason de Fresne-Léguillon
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Oise
Arrondissement Beauvais
Intercommunalité Communauté de communes du Vexin-Thelle
Maire
Mandat
Christian Legros
2020-2026
Code postal 60240
Code commune 60257
Démographie
Population
municipale
438 hab. (2018 en diminution de 5,4 % par rapport à 2013)
Densité 60 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 15′ 18″ nord, 1° 59′ 05″ est
Altitude Min. 74 m
Max. 132 m
Superficie 7,31 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Paris
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Chaumont-en-Vexin
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Fresne-Léguillon
Géolocalisation sur la carte : Oise
Voir sur la carte topographique de l'Oise
City locator 14.svg
Fresne-Léguillon
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Fresne-Léguillon
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Fresne-Léguillon
Liens
Site web mairie-fresnesleguillon.fr

Fresne-Léguillon est une commune française située dans le département de l'Oise en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Bachivillers Senots Rose des vents
Fleury N
O    Frene-Léguillon    E
S
Moyenneville Ivry-le-Temple

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Fresne-Léguillon est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[1],[2],[3].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Paris dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire regroupe 1 929 communes[4],[5].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme de Fraxinis en 1172. Fresnes, pluriel de l'ancien français fresne « frêne », est issu du latin fraxinus « frêne »[6].

L'Éguillon provient du surnom de Guillaume de Trie, dit Aiguillon[6].

Histoire[modifier | modifier le code]

Guillaume de Trie, seigneur de Trie et Fresnes, a pris part à la deuxième croisade, avec le roi Louis VII et mourut en Palestine[6].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1912 1940 Alexandre Goré Rad. ind. Agriculteur - Sénateur
Président de la Société des agriculteurs de l'Oise, nommé membre de la Commission administrative départementale en 1941[7]
mars 2001 2008 Ginette Toulemonde    
mars 2008 mai 2020 Jean-Michel Bouchard   Tailleur de pierre
mai 2020 En cours
(au 15 juin 2020)
Christian Legros   Couvreur à la retraite

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[9].

En 2018, la commune comptait 438 habitants[Note 3], en diminution de 5,4 % par rapport à 2013 (Oise : +1,44 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
445468496480535513512400481
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
456466424423452436418385354
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
361375373331334310321332317
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
298307354313394467478480468
2017 2018 - - - - - - -
438438-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (12,5 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (17,5 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (51,5 % contre 48,4 % au niveau national et 49,3 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 51,5 % d’hommes (0 à 14 ans = 19,8 %, 15 à 29 ans = 20,2 %, 30 à 44 ans = 23,1 %, 45 à 59 ans = 25,1 %, plus de 60 ans = 11,8 %) ;
  • 48,5 % de femmes (0 à 14 ans = 24,9 %, 15 à 29 ans = 21,5 %, 30 à 44 ans = 23,2 %, 45 à 59 ans = 17,2 %, plus de 60 ans = 13,4 %).
Pyramide des âges à Fresne-Léguillon en 2007 en pourcentage[12]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,4 
90  ans ou +
0,9 
4,5 
75 à 89 ans
3,9 
6,9 
60 à 74 ans
8,6 
25,1 
45 à 59 ans
17,2 
23,1 
30 à 44 ans
23,2 
20,2 
15 à 29 ans
21,5 
19,8 
0 à 14 ans
24,9 
Pyramide des âges du département de l'Oise en 2007 en pourcentage[13]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90  ans ou +
0,8 
4,5 
75 à 89 ans
7,1 
11,0 
60 à 74 ans
11,5 
21,1 
45 à 59 ans
20,7 
22,0 
30 à 44 ans
21,6 
20,0 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
19,9 

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Notre-Dame-de-l'Assomption ;
  • Lavoir couvert ;
  • Moulin du XIIIe siècle.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Fresne-Léguillon Blason
D'argent au frêne de sinople ; au chef d'azur chargé de trois molettes à cinq rais du champ[14].
Détails
Blason modèle fr Armes parlantes.svg Armes parlantes (Fresne → frêne).
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bernhard Duhamel, Guide des églises du Vexin français : Fresne-Léguillon, Paris, Éditions du Valhermeil, , 344 p. (ISBN 2-905684-23-2), p. 144-146

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé, en , celle d'aire urbaine afin de permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 2 avril 2021).
  2. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 2 avril 2021).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 2 avril 2021).
  4. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Paris », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques (consulté le 2 avril 2021).
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le 2 avril 2021).
  6. a b et c Maurice Lebègue, Les noms des communes du département de l'Oise, Amiens, Société de Linguistique Picarde, , p. 98, 99.
  7. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k9617384f/f5.image.r=commission%20administrative?rk=128756;0
  8. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  12. « Évolution et structure de la population à Fresne-Léguillon en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 14 novembre 2010).
  13. « Résultats du recensement de la population de l'Oise en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 14 novembre 2010).
  14. « L'Armorial », sur armorialdefrance.fr (consulté le 21 octobre 2019).