French Data Network

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections « FDN » et « Fdn » redirigent ici. Pour les autres significations, voir FDN (homonymie).
French Data Network
Logo de l’association
Cadre
Forme juridique Association loi de 1901
But Fournisseur d'accès à Internet
Zone d’influence France, Belgique
Fondation
Fondation (25 ans)
Identité
Présidente Blackmoor
Affiliation Fédération FDN
Membres 637 (24 mars 2018)
Slogan L'Internet associatif depuis 1992
Site web https://www.fdn.fr/

French Data Network (FDN) est une association française (association loi de 1901 - sans but lucratif) fondée le 2 juin 1992. Son but est : « la promotion, l’utilisation et le développement des réseaux Internet et Usenet dans le respect de leur éthique, en favorisant en particulier les utilisations à des fins de recherche et d’éducation sans volonté commerciale »[1]. Sa présidente actuelle est Blackmoor, depuis le 24 mars 2018[2].

C'est le plus ancien fournisseur d’accès à Internet en France encore en activité. Il donne accès à Internet depuis sa création en 1992, Wanadoo (filiale de France Télécom, maintenant appelée Orange) ayant proposé sa première offre en 1996[3][réf. insuffisante]. Il propose des accès ADSL depuis septembre 2005[4].

FDN est, par ailleurs, membre fondateur du GIE Gitoyen, devenu l'association du même nom[5], opérateur de communications sur Internet.

En mars 2009, le fournisseur SFR (anciennement Neuf Telecom) a résilié le contrat de FDN et donné seulement 3 mois de préavis pour trouver une solution au moment même où FDN prenait position contre la loi HADOPI[6]. « La coïncidence de dates est troublante », explique Benjamin Bayart[7]. FDN a réussi à trouver un autre fournisseur de collecte, Nerim, qui remplacera donc SFR. L’annonce publique n’a été faite qu'en juillet 2009.

Le 6 mai 2010, FDN dépose un recours auprès du Conseil d'État concernant un décret de la loi HADOPI en référence au code des postes et des communications électroniques disposant que « L'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes est consultée sur les projets de loi, de décret ou de règlement relatifs au secteur des communications électroniques et participe à leur mise en œuvre. », la consultation de l'ARCEP n'ayant eu lieu. Le 19 octobre 2011, le Conseil d'État, statuant que la consultation n'était pas obligatoire, donne tort à FDN et rejette l'intégralité de ses recours [8].

Lors des mouvements contestataires en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, lorsque le réseau ADSL a été éteint dans ces pays, FDN a mis à disposition un accès bas débit gratuit (hors prix de la communication)[9].

FDN est membre fondateur de la Fédération FDN[10][réf. insuffisante].

Depuis janvier 2015, FDN a entamé une série de recours et de contentieux devant les juridictions et les autorités administratives françaises et européennes pour attaquer les lois et règlements permettant la surveillance généralisée des utilisateurs d'Internet et d'autres services de communications ou permettant la censure administrative secrète de sites Web, via un groupe de travail juridique commun avec La Quadrature du Net et la Fédération FDN.[11]

Adhésion[modifier | modifier le code]

Il est possible d'adhérer à l'association sans pour autant s'abonner à l'offre d'accès à Internet. En revanche l'abonnement à l'offre d'accès à Internet requiert préalablement l'adhésion à l'association, car comme l'association l'indique sur son site : « FDN ne vend pas ses services. FDN vous demande de participer, et fait de son mieux pour mettre à votre disposition les services dont vous avez besoin »[12].

Présidence[modifier | modifier le code]

Période Président·e
1992 - 1997 Christian Paulus
1997 Fabien Roy
1997 - 2013 Benjamin Bayart
2013 - 2014 Arnaud Luquin
2014 - 2018 Fabien Sirjean
depuis 2018 Blackmoor

Fédération FDN[modifier | modifier le code]

« Plutôt que de grossir indéfiniment, ce qui mènerait inévitablement à un fonctionnement impersonnel, il nous semble préférable d’essaimer. Essaimer ça veut dire qu’il y ait 10 FAI libres à taille humaine et non pas un seul 10 fois plus gros.[13] »

En 2010, le cap des 200 adhérents est franchi. FDN se définit comme « un fournisseur d’accès à Internet de taille humaine et souhaite le rester »[13], et décide de partager son expérience et son savoir-faire. FDN crée la liste de diffusion fai-locaux en mars 2010. Plusieurs FAI associatifs (qualifiés parfois de participatifs) sont créés dans l’année (Ilico, Lorraine Data Network, Aquilenet) et d’autres (Sames Wireless) modifient leur réseau pour fournir un « vrai accès à Internet »[13] en s’affranchissant du NAT et en fournissant des adresses IP publiques à ses abonnés.

Le [14][réf. insuffisante], 7 FAI associatifs signent les statuts de la Fédération des Fournisseurs d'Accès à Internet Associatifs, dite Fédération FDN du nom de l'association initiatrice. Les associations signataires sont : Aquilenet, FDN, Franciliens.net, Ilico, Lorraine Data Network, Sames Wireless et tetaneutral.net. L’association est déclarée en préfecture le [15]. Elles cosignent également une charte[14] qui définit ce qu’est l'Internet, assure le caractère démocratique de l’association fédérée, ainsi que les obligations des fournisseurs envers leurs adhérents-abonnés, notamment en matière de respect de la neutralité du net et dans la non-surveillance des communications.

Au 9 août 2017, la fédération FDN compte 27 associations membres[10], comptabilisant plus de 2100 adhérents.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]