Freinville - Sevran (tramway d'Île-de-France)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Freinville - Sevran
Image illustrative de l’article Freinville - Sevran (tramway d'Île-de-France)
Voies et quais de la station.
Localisation
Pays France
Commune Sevran
Quartier Freinville
Adresse Boulevard d'Aulnay
93270 Sevran
Coordonnées géographiques 48° 55′ 36″ nord, 2° 31′ 09″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Service (T)(4)
Caractéristiques
Ligne(s) Bondy à Aulnay-sous-Bois
Voies 2
Quais 2 (latéraux)
Transit annuel 934 200 voyageurs (2014)
Zone 4 (tarification Île-de-France)
Altitude 55 m
Historique
Mise en service
(halte de Freinville)
Fermeture
(exploitation lourde de la ligne des Coquetiers)
Correspondances
TRA (BUS) TRA 605 613
CIF (BUS) CIF 100

Freinville - Sevran est une gare ferroviaire française de la ligne de Bondy à Aulnay-sous-Bois (dite ligne des Coquetiers), située à Freinville, quartier de la commune de Sevran, dans le département français de la Seine-Saint-Denis en région Île-de-France.

Elle est mise en service en 1899 par la Compagnie des chemins de fer de l'Est pour desservir les ateliers Westinghouse. La principale activité de l'entreprise était le frein ferroviaire ; la halte, puis ce quartier de Sevran lui doivent le nom de « Freinville ».

Réaménagée, elle est rouverte en 2006, comme halte voyageurs (dite station) de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) desservie par des tram-trains de la ligne 4 du tramway d'Île-de-France.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Établie à environ 55 mètres d'altitude[1], la gare de « Freinville - Sevran »[2] est située au point kilométrique (PK) 6,0 de la ligne de Bondy à Aulnay-sous-Bois (dite ligne des Coquetiers), entre les gares de L'Abbaye et de Rougemont - Chanteloup.

Histoire[modifier | modifier le code]

Première gare[modifier | modifier le code]

En 1891, la compagnie Westinghouse, à l'étroit dans ses installations provisoires du quai de Jemmapes, décida d'installer un atelier modèle sur cinq hectares situés dans la forêt de Bondy sur les communes de Sevran et de Livry. Ce terrain triangulaire est bordé par la forêt, le chemin de fer de Bondy à Aulnay-lès-Bondy et une avenue forestière appelée l’avenue de Rougemont.

La gare de Freinville vers 1900.

En 1893, le site est déjà appelé « Freinville », du fait qu'elle construit des freins américains[3] et qu'il y a déjà à proximité le début d'un quartier nécessaire au logement des ouvriers. Cette même année, la Compagnie des chemins de fer de l'Est décide de créer une halte à Freinville afin de faciliter la venue d'ouvriers ayant Paris comme lieu d'habitation[4].

La « halte de Freinville » est mise en service en 1899[5].

Le 5 octobre 1902, le conseil municipal de Sevran remercie la Société civile de Dreux qui a construit, à ses frais avec l'autorisation de la Compagnie de l'Est, un abri pour les voyageurs à la halte de Freinville[6].

En 2002, sous le nom de « gare de Freinville », elle est desservie par une navette tractée par un « p'tit gris »[7].

En 2014, selon les estimations de la SNCF, la fréquentation annuelle de la gare est de 934 200 voyageurs[8].

Station du tram-train[modifier | modifier le code]

Le projet de modernisation de la ligne de Bondy à Aulnay-sous-Bois (dite ligne des Coquetiers) aboutit à la réalisation d'un « Tram-train d'Aulnay à Bondy », premier de ce type en France[9].

La gare de « Freinville - Sevran » est rouverte par la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) lors de l'inauguration du tram-train 01 le [5].

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

La station en 2007.

Accueil[modifier | modifier le code]

Halte ou station SNCF, c'est un point d'arrêt non géré (PANG) à accès libre. Elle dispose de deux quais, de 75 mètres de long chacun, pour desservir les voies V1TT et V2TT[10]. Elle est équipée d'abris sur chacun des quais et d'automates pour l'achat et le compostage de titres de transport. C'est une station accessible « en toute autonomie » par les personnes en fauteuil roulant[11].

Desserte[modifier | modifier le code]

La station de Freinville - Sevran est desservie par des tram-trains de la relation Bondy - Aulnay-sous-Bois (ligne T4) à raison d'un tram-train toutes les 6, 9 ou 15 minutes suivant les horaires[12].

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Les accès sont optimisés pour les déplacements doux piétons et cyclistes. La station est desservie par des bus du réseau TRA (lignes 605 et 613) et par ceux de la ligne de bus CIF - TRA 100.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Source Google Earth (consulté le 18 novembre 2013)
  2. Gares & Conexions, Réseau ferré de France, Annexe 7.3 liste des gares voyageurs, document de référence du réseau ferré national, horaire de service 2014 (consulté le 18 novembre 2013).
  3. Jean-Marie Cassagne, Mariola Korsak, « Freinville », dans Origine des noms de lieux de Paris et grande couronne, J.-M. Bordessoules, 2009, p. 169 extrait (consulté le 18 novembre 2013).
  4. « Industries : Compagnie de freins Westinghouse - nouveaux ateliers de Freinville, à Sevran (Seine-et-Oise) », dans Le génie civil, revue générale des industries françaises & étrangères, no 584, samedi 19 août 1893, Le génie civil p. 246 intégral (consulté le 18 novembre 2013).
  5. a et b Site atlas-patrimoine93.fr : Naissance du Tram-Train, dans la ligne des Coquetiers (1875-2006), De Bondy à Aulnay, un chemin de fer au service du développement local, Patrimoine en Saine-Saint-Denis, no 22, Conseil général de la Seine-Saint-Denis (consulté le 18 novembre 2013).
  6. Site gallica.bnf.fr, Sevran, Conseil municipal séance du 5 octobre, dans La lutte sociale de Seine-&-Oise, no 84, 18 octobre 1902, p. 2 intégral (consulté le 19 novembre 2013).
  7. Site leparisien.fr « Il meurt en montant dans un train en marche », article du quotidien Le Parisien, publié le 25 octobre 2002 (consulté le 19 novembre 2013).
  8. « Fréquentation en gares en 2014 – Freinville-Sevran », sur SNCF Open Data, traitement du 26 avril 2016 (onglet informations) (consulté le 14 octobre 2016).
  9. Site relay.fr Le premier tram-train de la SNCF inauguré samedi (consulté le 17 novembre 2013).
  10. Réseau ferré de France, Annexe 7.1 liste des quais, Document de référence du réseau ferré national, horaire de service 2013 modifié, p. 64
  11. Site infomobi.com Voyageurs en fauteuil : gares et station accessibles : tramway T4 (consulté le 18 novembre 2013).
  12. SNCF Transilien, Bienvenue sur la ligne T4 : Fiches horaires ligne T4 (consulté le 17 novembre 2013)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]


Origine Arrêt précédent Train Consultez la documentation du modèle Arrêt suivant Destination
Bondy L'Abbaye (T) (4) Rougemont - Chanteloup Aulnay-sous-Bois