Freesia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le freesia est une plante monocotylédone à bulbe originaire d'Afrique du Sud (Province du Cap), cultivée pour ses fleurs très odorantes, aux couleurs variées. Il appartient à la famille des Iridacées.

Son nom date de 1866, et lui a été donné par le botaniste Ecklon en l'honneur d'un médecin allemand appelé Freese.

Description[modifier | modifier le code]

Les Freesia sont des plantes herbacées à bulbe d'un diamètre de 1 à 2,5 cm, qui envoie dès le début de l'hiver une touffe d'étroites de feuilles de 10 à 30 cm de long. Les fleurs attendant le début du printemps pour éclore, se développant en grappes le long d'une hampe assez frêle de 10 à 40 cm portant quelques feuilles et un épi de fleurs à six tépales. Elles peuvent être notamment blanches, jaunes ou pourpres. Leur parfum, très capiteux, ressemble un peu à celui du jasmin.

Culture[modifier | modifier le code]

S'accommodant très bien de la sécheresse, le freesia semble apprécier particulièrement le climat méditerranéen.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Les Freesia sont utilisées comme plante d'ornement notamment des hybrides résultant du croisement de Freesia refracta, Freesia leichtlinii, Freesia corymbosa ou d'autres espèces. Ils sont généralement tétraploïdes. Les Freesia avec leurs couleurs lumineuses et leurs fleurs délicatement parfumées jouent un grand rôle dans le commerce des fleurs coupées. Des centaines d'hybrides ont été créés pour offrir aux détaillants le plus grand nombre possible de couleurs vives.

Elles sont également de plus en plus fréquemment utilisées en parfumerie comme note de cœur, par exemple dans Noa, parfum de Cacharel (1998) ou dans Hugo Just Different, parfum Hugo Boss (2011).

Espèces[modifier | modifier le code]

  1. Freesia andersoniae L.Bolus
  2. Freesia caryophyllacea (Burm.f.) N.E.Br. (syn. F. elimensis L.Bolus, F. parva N.E.Br., F. xanthospila (DC.) Klatt)
  3. Freesia corymbosa (Burm.f.) N.E.Br. (syn. F. armstrongii W.Watson, F. brevis N.E.Br.)
  4. Freesia fergusoniae L.Bolus
  5. Freesia fucata J.C.Manning & Goldblatt
  6. Freesia grandiflora (Baker) Klatt
  7. Freesia laxa (Thunb.) Goldblatt & J.C.Manning (syn. F. cruenta (Lindl.) Klatt)
  8. Freesia leichtlinii Klatt (syn. F. middlemostii F.Barker, F. muirii N.E.Br.)
  9. Freesia marginata J.C.Manning & Goldblatt
  10. Freesia occidentalis L.Bolus (syn. F. framesii L.Bolus)
  11. Freesia praecox J.C.Manning & Goldblatt
  12. Freesia refracta (Jacq.) Klatt (syn. F. hurlingii L.Bolus)
  13. Freesia sparrmanii (Thunb.) N.E.Br.
  14. Freesia speciosa L.Bolus (syn. F. flava (E.Phillips & N.E.Br.) N.E.Br.)
  15. Freesia verrucosa (B.Vogel) Goldblatt & J.C.Manning (syn. F. juncea (Pourr.) Klatt)
  16. Freesia viridis (Aiton) Goldblatt & J.C.Manning

Il n'y a eu longtemps qu'une espèce, connue à la fois sous les noms de Freesia corymbosa et Freesia refracta, ou encore Freesia odorata. Mais on a rajouté à ce genre des espèces autrefois classées soit dans le genre Anomatheca, soit dans le genre Lapeirousia[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. World Checklist of Selected Plant Families - Royal Botanic Gardens, Kew

Sur les autres projets Wikimedia :