Free Infrastructure

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher


Free Infrastructure

Création 2006
Dates clés 2007 : Offre FTTH
Fondateurs Xavier Niel
Forme juridique Société par actions simplifiée à associé unique
Siège social Paris
Drapeau de France France
Direction Cyril Poidatz[1]
Actionnaires IliadVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité Telecom
Produits FTTH
Société mère Iliad
Effectif ??? salariés[1]
Site web ftth.free.fr

Chiffre d’affaires 2,009 millions (2010)[1]
Résultat net −28 M (2010)[1]

Free Infrastructure (anciennement PN), est une société filiale du groupe Iliad dédiée au développement et à la construction de réseau de fibre optique. La société a été renommée Free Infrastructure en février 2007 lors de sa reprise par le Groupe Iliad[2].

Cette société est notamment dédiée à la construction du réseau FTTH de Free. Elle a été créée dans le plus grand secret par Xavier Niel[3], fondateur et actionnaire majoritaire du Groupe Iliad, puis repris par le Groupe Iliad.

Présentation[modifier | modifier le code]

Selon différentes sources, [réf. nécessaire] PN (ancien nom de Free Infrastructure) signifierait soit Patrimoine Niel (du nom de Xavier Niel) soit Paris Numérique (du nom du plan lancé par la mairie de Paris : Paris Ville Numérique visant notamment à faciliter l'essor de la fibre optique à Paris).

Le site Internet de Free Infrastructure a été ouvert le 31 août 2007[4]. On peut[Qui ?] y trouver des explications pour les bailleurs et copropriétaires ainsi que pour les utilisateurs finaux avec une présentation de l'offre FTTH de Free. L'offre de mutualisation (nommée "Offre d'accès à la boucle locale optique de Free Infrastructure") du réseau FTTH de Free pour les exploitants de réseaux ouverts au public L. 33-1 est également disponible sur le site de Free Infrastructure[pertinence contestée][5][réf. insuffisante].

Historique[modifier | modifier le code]

2006 Création

2007 Campagne de lancement


Financement[modifier | modifier le code]

En 2010, la BEI avait alloué 150 millions à Free. En 2012, Free a reçu 200 millions d’euros pour le déploiement de la fibre optique[6], à la suite d'un contrat de financement signé le 27 août 2012 avec la BEI (Banque européenne d’investissement) .

Raccord et activation[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (décembre 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Depuis 2007, Free Infrastructure a activé ses NRO dans plusieurs villes françaises, dont Paris, Île-de-France, Lille, Valenciennes, Toulouse, Montpellier, Nantes et Rennes

D'autres villes disposent de NRO en attente d'activation.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]