Frederik de Danemark

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Frederik de Danemark
Description de cette image, également commentée ci-après
Frederik de Danemark en décembre 2018.

Titre

Prince héritier de Danemark

Depuis le
(49 ans, 9 mois et 1 jour)

Prédécesseur Margrethe
Biographie
Titulature Prince de Danemark
Comte de Monpezat
Dynastie Maison de Glücksbourg
(Famille de Laborde de Monpezat)
Distinctions Ordre de l'Éléphant
Ordre de Dannebrog
Ordre de Saint-Olaf
Ordre du Séraphin
Nom de naissance Frederik André Henrik Christian af Glücksborg
Naissance (53 ans)
Copenhague (Danemark)
Père Henri de Laborde de Monpezat
Mère Margrethe II
Conjoint Mary Donaldson
Enfants Christian de Danemark
Isabella de Danemark
Vincent de Danemark
Josephine de Danemark
Religion Luthéranisme danois

Description de cette image, également commentée ci-après

Le prince Frederik de Danemark, comte de Monpezat (en danois : Kronprins Frederik, Prins til Danmark, greve af Monpezat), né le , est le fils aîné de la reine Margrethe II et d'Henri de Laborde de Monpezat. À ce titre, il est le prince héritier de Danemark.

Situation personnelle[modifier | modifier le code]

Naissance et famille[modifier | modifier le code]

Frederik André Henrik Christian, prince de Danemark naît le 26 mai 1968 à Copenhague. Il est le premier fils de la future reine Margrethe II, et du prince Henri de Laborde, comte de Monpezat.

Études et formation[modifier | modifier le code]

De 1974 à 1976, il suit des cours privés au palais d'Amalienborg. De 1976 à 1981, il étudie à l'école privée Kerbs School à Copenhague. Il est élève et pensionnaire à l'École des Roches en France, en Normandie, à Verneuil-sur-Avre de 1982 à 1983 avec son frère Joachim, où ils faisaient, ensemble, partie des élèves de la Colline[1]. Il obtient ensuite son diplôme d'études secondaires au sein d'un lycée public de Copenhague en 1986.

Frederik a étudié à l'université Harvard de 1992 à 1993. Il reçoit par la suite un master de sciences politiques de l'université d'Århus[2].

Le prince a écrit sa thèse sur la politique étrangère des états baltes[3],[4]. Il parle, outre le danois, l'anglais, le français et l'allemand.

Frederik a reçu un enseignement militaire complet dans l'armée et la marine danoise, et a notamment suivi un entraînement physique poussé. Il a tout d'abord servi dans le Régiment de la Reine puis dans le Régiment des Hussards de la Garde. Il a ensuite suivi l'enseignement d'une unité d'élite de commandos de marine et, de 2001 à 2002, l'enseignement de l'Académie militaire destiné aux officiers. En avril 2004, le prince Frederik a été nommé officier supérieur dans les trois armes.

Rôle officiel dans la monarchie[modifier | modifier le code]

Représentant du Danemark[modifier | modifier le code]

Le prince Frederik a été en poste à l'ONU pour le compte de la représentation danoise en 1994 puis premier secrétaire à l'ambassade du Danemark à Paris d'octobre 1998 à octobre 1999.

Parrainage d'associations[modifier | modifier le code]

Depuis 2003, il est professeur à l'Académie de la Défense du Danemark[5].

Le prince patronne des institutions liées à la recherche scientifique, à l'environnement, à la politique étrangère, à la santé et au sport.

Il est l'auteur du livre Polartokt Kongelig (L'Année polaire Royale)[réf. nécessaire] (2009), sur les défis liés au climat, avec une préface écrite par Kofi Annan[6],[7],[8].

En 2006, le prince pose sa candidature au Comité international olympique, il est élu en 2009[9].

En 2010, Frederik a écrit la préface du livre Naturen og klimaændringer i Grønland sur le changement climatique au Groenland[10].

Président de fondations[modifier | modifier le code]

Le prince donne son nom à la fondation Prince héritier Frederik, qui parraine la recherche scientifique et des activités sportives à caractère social.

Il est président de la fondation Roi Frederik et Reine Ingrid, dont les fonctions sont humanitaires et culturelles[11].

Frederik a participé aux championnats d'Europe et du Monde de voile. Il était le quatrième meilleur en Europe (Dragon Championships 2003)[12] et le quatrième meilleur dans le monde (Farr 40 2008)[13].

Futur roi de Danemark[modifier | modifier le code]

Au décès de la reine Margrethe II, Frederik de Danemark sera appelé à régner, et deviendra le nouveau roi de Danemark. Ce dernier, s'il choisit de conserver son prénom de naissance dans l'éventualité de son accession au trône, règnera sous le nom de Frédéric X. Son fils Christian, deuxième dans l'ordre de succession, devrait lui succéder ensuite.

Décorations étrangères en tant que Prince héritier[modifier | modifier le code]

  • Grand Crest Ordre de Leopold Chevalier grand-croix de l’ordre de Léopold Ier Drapeau de la Belgique Belgique
  • BRA Order of the Southern Cross - Grand Cross BAR Grand-Croix de l’Ordre de la Croix du Sud Drapeau du Brésil Brésil
  • BRA Ordem de Rio Branco Gra-Cruz BAR Grand-Croix de l’Ordre de Rio Branco Drapeau du Brésil Brésil
  • Order Stara planina ribbon 1 classe de l’Ordre de Stara Planina Drapeau de la Bulgarie Bulgarie
  • CHL Order of Merit of Chile - Grand Cross BAR Grand-Croix de l’Ordre du Mérite Drapeau du Chili Chili
  • EST Order of the Cross of Terra Mariana - 1st Class BAR Grand-Croix de l’Ordre de la Croix de Terra Mariana Drapeau de l'Estonie Estonie
  • FIN Order of the White Rose Grand Cross BAR Grand-Croix de l’Ordre de la Rose Blanche Drapeau de la Finlande Finlande
  • Ordre national du Merite GC ribbon Grand-croix de l’ordre du Mérite national Drapeau de la France France
  • GER Bundesverdienstkreuz 7 Grosskreuz Grand-croix de 1re classe de l’ordre du Mérite de la République fédérale Drapeau de l'Allemagne Allemagne
  • GRE Order of Honour Grand Cross BAR Grand-croix de l’ordre de l’Honneur Drapeau de la Grèce Grèce
  • ISL Icelandic Order of the Falcon - Grand Cross BAR Grand-Croix de l’Ordre du Faucon Drapeau de l'Islande Islande
  • ITA OMRI 2001 GC BAR Grand-Croix de l’Ordre du Mérite de la République Drapeau de l'Italie Italie
  • JPN Daikun'i kikkasho BAR Chevalier Grand Cordon de l’Ordre du Chrysanthème Drapeau du Japon Japon
  • JOR Order of the Renaissance GC Chevalier Grand Cordon de l’Ordre Suprême de la Renaissance Drapeau de la Jordanie Jordanie
  • LVA Order of the Three Stars - Commander BAR Grand-Croix de l’Ordre des Trois Étoiles Drapeau de la Lettonie Lettonie
  • LUX Ordre de Mérite civil et militaire d'Adolphe de Nassau - Grand-croix BAR Chevalier grand-croix de l’ordre d’Adolphe de Nassau Drapeau du Luxembourg Luxembourg
  • MEX Orden del Aguila Azteca 2011 Banda Especial BAR Grand-Croix de l’Ordre de l’Aigle aztèque, classe spéciale Drapeau du Mexique Mexique
  • Ord.Rajanya.Nepal-Ribbon Membre de l’Ordre Royal d’Ojaswi Rajanya Drapeau du Népal Népal
  • NLD Order of the Dutch Lion - Grand Cross BAR Chevalier Grand-Croix de l’Ordre du Lion Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
  • King Willem-Alexander Investiture Medal 2013 Récipiendaire de la Médaille d’inauguration du Roi Willem-Alexander Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
  • St Olavs Orden storkors stripe Chevalier Grand-Croix de l’Ordre de Saint Olav Drapeau de la Norvège Norvège
  • Order of the Star of Romania - Ribbon bar Grand-Croix de l’Ordre de l’Étoile de Roumanie Drapeau de la Roumanie Roumanie
  • Order of the Seraphim - Ribbon bar Chevalier de l’Ordre Royal des Séraphins Drapeau de la Suède Suède
  • SWE King Carl XVI Gustaf Jubilee Medal III Récipiendaire de la médaille de l’insigne du 70e anniversaire du roi Carl XVI Gustaf Drapeau de la Suède Suède
  • Order of Chula Chom Klao - Special Class (Thailand) ribbon Chevalier Grand Cordon de l’Ordre de Chula Chom Klao Drapeau de la Thaïlande Thaïlande

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

Il a épousé le dans la cathédrale luthérienne de Copenhague l'Australienne Mary Donaldson (née le à Hobart en Tasmanie), devenue la princesse Mary de Danemark, qu'il a rencontré aux Jeux Olympiques de Sydney en 2000[9].

La cérémonie de mariage rassemble de nombreux dignitaires royaux, tel que le roi et la reine de Suède, Carl XVI Gustaf et Silvia, les princes héritiers japonais et espagnol, Naruhito et Felipe ou encore les princes britanniques Edward et Sophie de Wessex. Parmi les personnalités politiques présentes, on retrouve le gouverneur général d'Australie Michael Jeffrey, le gouverneur de Tasmanie Richard Butler et la première dame de France Bernadette Chirac[14].

Les quatre enfants du couple portent le prédicat d'altesse royale et comme le veut la tradition au Danemark, leurs prénoms n'ont été révélés que le jour de leurs baptêmes :

Minik et Ivalo, les prénoms portés par ses deux derniers enfants, sont des prénoms communs au Groenland, territoire sous administration danoise[15].

Titulature[modifier | modifier le code]

  • -  : Son Altesse royale le prince Frederik de Danemark (naissance) ;
  • -  : Son Altesse royale le prince héritier ;
  • depuis le  : Son Altesse royale le prince héritier, comte de Monpezat ;
    • Son titre officiel en danois est : Hans Kongelige Højhed Kronprins Frederik til Danmark, Greve af Monpezat.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. École des Roches
  2. Anne-Françoise Hivert, « Frederik et Mary de Danemark, un couple royal presque normal en visite à Paris », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  3. au-gustus/tidligere_numre/2008/au-gustus_arkiv_2008/augustus-3-2008.pdf
  4. [1]
  5. [2]
  6. http://www.cappelendamm.no/main/katalog.aspx?f=10938&artid=7265
  7. [3]
  8. http://www.cappelendamm.no/main/Katalog.aspx?f=10123&isbn=9788202315764
  9. a et b Slim Allagui, « Frederik, le prince qui craignait d’être roi », Le Figaro,‎ (lire en ligne)
  10. [4]
  11. [5]
  12. [6]
  13. farr40worlds.com
  14. (en) « Fairytale moment », sur the Guardian, (consulté le )
  15. a b et c « Vincent et Joséphine, les princes jumeaux baptisés au Danemark », sur LExpress.fr, (consulté le )

Article connexe[modifier | modifier le code]