Frederik Haùgness

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Frederik Haugness)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Frederic Haùgness
Naissance (44 ans)
Bruxelles (Belgique)
Nationalité Drapeau de la Belgique Belge
Profession Acteur, metteur en scène, écrivain, scénariste, musicien
Films notables Illégal
La Travervée
Brabançonne
Séries notables Esprits de famille

Frederik Haùgness est un acteur, metteur en scène, scénariste et musicien belge, né le à Bruxelles. Il est diplômé de l'Institut des arts de diffusion (IAD), section Théâtre depuis 1996.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sa mère, Michèle Gielen, kinésithérapeute, est belge. Son père, Ola Haùgness, homme d'affaires, est norvégien. Frederik a également une sœur cadette, Anne-Catherine Haugness. Il est en couple avec Fanny Roy (voix d'Ondine dans Pokémon) depuis 1996, avec qui il a eu deux enfants, Pauline et Alice.

Son père est assassiné en . Cet évènement orientera considérablement ses choix artistiques. Notamment par le biais de la Justice réparatrice. Depuis la fin des années 1990, il tente de développer et de faire connaître ce nouveau concept de justice en participant à un groupe de réflexion au sein de la prison de Marneffe. Avec ce groupe, composé de détenus et de victimes, il goûte pour la première fois à l'écriture. En effet, le groupe scénarise une nouvelle que Frederik met en mot : Solaris (titre provisoire).

Depuis la découverte de ce nouveau mode d'expression, il travaille sur une nouvelle adaptation (en collaboration avec Nils F. Olsen) du Hamlet de Shakespeare : Hamlet Versus Hamlet (titre provisoire). Ce spectacle réunira ses trois passions : Shakespeare, la justice réparatrice et le jazz. Ce spectacle voit le jour, avec l'aide de Michel Bernard, en 2009, au Théâtre Marni, à Bruxelles, sous le titre Versus. Un spectacle où il portera seul les mots mais sera entouré de jazzmen tels que Grégory Houben, Samuel Gertsmans, Matthieu Vandenabeele, Laurent Delchambre, Frédéric Delplancq et Grégoire Tirtiaux.

Carrière[modifier | modifier le code]

Acteur, il joue au Théâtre de Poche, au Rideau de Bruxelles, au Théâtre royal du Parc, au Théâtre royal des Galeries, au Théâtre de La Balsamine, à la Comédie Claude Volter, au Jardin de ma Sœur, à l'Atelier 210, au Théâtre des Martyrs, à l'Abbaye de Villers-la-Ville, au Théâtre Marni, au Théâtre Jardin-Passion…

Ses metteurs en scène : Adrian Brine, Michel Bernard, Julien Roy, Jules-Henri Marchant, Frédéric Dussenne, Yves Larec, Daniel Hanssens, Pierre Fox, Guillaume Istace, Toni Cecchinato, Michel de Warzée, Claude Volter, Jean Hayet, Claude Énuset, Jean-Claude Idée, Emmanuel Dekoninck, Christian Leblicq, Bruno Bulté, Emmanuel Guillaume, Fabrice Gardin…

Dans des pièces comme Si c'est un Homme de Primo Levi, Haute Surveillance de Jean Genet, Candide de Voltaire, Le Laboratoire des Hallucinations de Nils F. Olsen, Les Fourberies de Scapin de Molière, Les Caprices de Marianne d'Alfred de Musset, Roméo et Juliette de Shakespeare, Skylight de Hare, Temps de Bonheur d’Ayckbourn, Il y avait quelque chose dans le noir qu’on n’avait pas vu de Thomas Gunzig, Chutes de Motton, Beaucoup de bruit pour rien de Shakespeare, L'Invitation au Château d'Anouilh, Écris ta Source de Frank Andriat, Dracula d'après Bram Stoker, Candide de Volter, Le Magasin des Suicies d'après le roman de Jean Teulé, Versus de Frederik Haùgness (avec Michel Bernard), La Souricière d'Agatha Christie, Non Rééducable : Mémorandum théâtral à propos d'Anna Politokvskaïa de Stefano Massini…

En 2001, il traduit et adapte pour la scène The Wild Party de Joseph March et signe ainsi sa première mise en scène professionnelle. Il invente alors l'appellation « Jazz-Théâtre » : un mariage entre le spectacle et le concert, où les mots et les notes se partagent le récit. Ce spectacle de « Jazz-Théâtre » fut joué au Cercle, au Théâtre de Poche, au festival Théâtre au Vert, au Sound’s Jazz Club, à Liège, au Luxembourg, à Louvain-La-Neuve et à Tanger où il reçut le Prix Coup de Cœur du Jury. Ce spectacle sera repris en ouverture de la saison 2007/08 de l'Atelier 210 et se joue, chaque année au café-théâtre La Samaritaine. En 2011, pour le 10e anniversaire du spectacle, la troupe souhaite programmer dix dates exceptionnelles avec dix invités (une première expérience, en ce sens, a été faite avec le saxophoniste Steve Houben, en ). Sur la scène de The Wild Party : Benoit Verhaert (paroles), Grégory Houben (trompette, bugle et chant), Samuel Gertsmans (contrebasse), Laurent Delchambre (batteries) et Matthieu Vandenabeele (piano).

En octobre 2007, il reçoit le « Prix du Théâtre du Meilleur Seul en Scène » pour le spectacle Si c'est un Homme. Ce spectacle changea sa perception de l'art théâtral. Pour l'occasion, il a fait deux voyages à Auschwitz, dont un avec la Fondation Auschwitz.

Frederik est membre de la Ligue d'improvisation belge de 2005 à 2010.

Théâtre[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

1995-1999[modifier | modifier le code]

  • 1995 : Mistero Buffo de Dario Fo au café-théâtre La Soupape, mise en scène : Patrick Waleffe.
  • 1995 : L’Odyssée, d'après Homère, au Rideau de Bruxelles, mise en scène : Jules-Henri Marchant.
  • 1995 : L'Escargot entêté, monologue d'après Rachid Boudjedra, au café-théâtre La Soupape, mise en scène : Régine Godefroid.
  • 1996 : Avant Première, création collective dirigée par Gérald Marti, dans le cadre des Premières Rencontres, au Théâtre de Poche.
  • 1996 : Le Cabaret Monstre, (La Tragédie de Hulk) au Théâtre de Poche.
  • 1996 : Le Public, de F.G. Lorca, au Théâtre de Poche, mise en scène : Frédéric Dussenne.
  • 1996 : Les Paravents, de Jean Genet, à l'XL-Théâtre, mise en scène : Régine Godefroid.
  • 1996 : L’Odyssée (reprise).
  • 1997 : Skylight, de David Hare, au Rideau de Bruxelles et au Festival de Spa, mise en scène : Adrian Brine.
  • 1997 : Chutes, de Gregory Motton, au Rabelais, exercice de l’INSAS, mise en scène : Guillaume Istace.
  • 1997 : Temps de bonheur (Time of my Life), d'Alan Ayckbourn, au Rideau de Bruxelles, mise en scène : Adrian Brine.
  • 1998 : Igrok, de F.M. Dostoïevski, stage dirigé par Anatoli Vassiliev (cf. formation).
  • 1998 : Skylight, tournées et reprise au Rideau de Bruxelles (janvier et février 98).
  • 1998 : Les Cahiers de Amy Thomas (Amy's View) de David Hare, au Rideau de Bruxelles, mise en scène : Adrian Brine.
  • 1998 : Le silence est nu comme une pierre gelée, à la salle Mertens, écrit et mis scène par Patrick De Jongh.
  • 1999 : Il y avait quelque chose dans le noir qu’on n’avait pas vu, monologue de Thomas Gunzig, au Jardin de ma Sœur, au Festival de Spa et au Mesureur. Mise en scène : Julien Roy.
  • 1999 : La Tour de Nesle d’après Alexandre Dumas, dans une adaptation et une mise en scène de François Champdeblé, au Jardin de ma Sœur.

Années 2000[modifier | modifier le code]

  • 2000 : Vienne 1913 d’A-D Weil (Hugo Von Klast) à l’Hôtel de Ville de Bruxelles, lecture-spectacle mise en voix par Jean-Claude Idée.
  • 2000 : Le Malade Imaginaire de Molière (Cléante) à la Comédie Claude Volter, mise en scène : Claude Volter
  • 2000 : Beaucoup de bruit pour rien de Shakespeare (Conrad) au Théâtre Royal des Galeries. Adaptation et mise en scène : Jean Hayet.
  • 2001 : Cyrano de Bergerac, de Edmond Rostand (Cuigy et un cadet), au Théâtre Royal du Parc, mise en scène : Yves Larec.
  • 2001 : Histoire d'amours, de Toni Cecchinato et Jean Collette (Eric), au Théâtre Royal du Parc, mise en scène : Toni Cecchinato.
  • 2004 : La Cage aux folles, de Jean Poiret, (Francis), au C.C. d'Uccle, au Festival de Spa et en tournée, mise en scène : Daniel Hanssens et Jonathan Fox.
  • 2004 : Haute Surveillance, de Jean Genet, (le Gardien et clarinette basse), au Théâtre des Martyrs, mise en scène : Claude Enuset.
  • 2005 : Ligue d'Improvisation Belge, au Théâtre Marni, équipe des Rouges coachée par Jean-Marc Cuvelier.
  • 2006 : Dracula, d'après Bram Stoker, (Lord Arthur Holmwood), à l'abbaye de Villers-la-Ville, produit par Del Diffusion, mise en scène : Bruno Bulté.
  • 2006-2007 : Écris ta source, de Franck Anrdiat, spectacle pour enfants, dans les classes de Wallonie, par la compagnie Hypothésarts, mise en scène : Christian Leblicq.
  • 2006-2007 : Si c’est un homme, de Primo Levi, (seul en scène), au Théâtre de Poche, mise en scène : Michel Bernard.
  • 2007 : Ligue d'improvisation belge, au Théâtre Marni, équipe des Bleus coachée par Marie Van R.
  • 2008 : Si c'est un Homme (reprise et tournée), de Primo Levi (seul en scène).
  • 2008 : Écris ta source de Frank Andriat, (seul en classe), reprise et tournée.
  • 2008 : Ligue d'Improvisation Belge, équipe des Jaunes, au Théâtre Marni. Coach : Dominique Pattuelli.
  • 2009 : Ladies Night (The Full Monty) de Anthony McCarten et Stephen Sinclair, (Fred), au Pathé Palace, au Wolubilis, au Théâtre royal de Namur, au CC d'Uccle, mise en scène : Daniel Hanssens. Production : Argan 42.
  • 2009 : Versus, de Frederik Haùgness et Michel Bernard, spectacle autobiographique, deuxième création Jazz-Théâtre (après The Wild Party), première création de la compagnie Unités / Nomade, au Théâtre Marni. Mise en scène : Michel Bernard.
  • 2009 : La Souricière, d'Agatha Christie, (Sergent Trotter), au Théâtre Royal des Galeries. Mise en scène: Fabrice Gardin.
  • 2009 : Ligue d’improvisation belge, équipe des Bleus, au Théâtre Marni. Coach et jouteur.

Années 2010[modifier | modifier le code]

  • 2010 : Non Rééducable, mémorandum théâtral sur Anna Politkovskaïa, de Stefano Massini, au Théâtre Marni. Une production Unités/Nomade. Mise en scène : Michel Bernard.
  • 2010 : The Red Room, premier concert à la Samaritaine. Une production Unités/Nomade. Conception et interprétation : Frederik Haùgness.
  • 2010 - 2011 : Le Magasin des Suicides, de Jean Teulé, (tous les Clients et Ernest), au Théâtre Jardin-Passion. Mise en scène: Emmanuel Guillaume.
  • 2010 : Ligue d'Improvisation Belge, équipe des Bleus, au Théâtre Marni : Coach et jouteur.
  • 2011 : Les Hommes Préfèrent Mentir, d'Eric Assous, (Sam), au Théâtre Royal des Galeries. Mise en scène : Martine Willequet.
  • 2011 : Amen (Le Vicaire), de Rolf Hochhuth, adapté par Frabrice Gardin, (S.S. Salzer), au Théâtre Royal des Galeries. Mise en scène : Jean-Claude Idée.
  • 2012 : Ladies Night (The Full Monty) de Anthony McCarten et Stephen Sinclair, (Fred), reprise au Cirque Pauwels.
  • 2013 : Alpenstock de Rémi De Vos (Fritz), au Centre Culturel Bruegel, mise en scène : Claude Enuset.
  • 2013-2014 : Les Belles-Sœurs de Éric Assous, (Francky). Création au Théâtre de la Tête d'Or (Lyon – France). Tournée des Châteaux 2014 (Belgique). Une production du Théâtre Royal des Galeries. Mise en scène : Martine Willequet.
  • 2015 : Jérémy Fisher de Mohamed Rouabhi, (le docteur et le représentant). Une production Ton Texte Georges !. Mise en scène : Sebastián Moradiellos

Mises en scène et assistanats[modifier | modifier le code]

  • De 1998 à 2003, Frederik a été l'assistant du metteur en scène britannique Adrian Brine, sur une dizaine de spectacles au Rideau de Bruxelles.
  • 2008 : Peter Pan d'après Régis Loisel à l'atelier 210 et à Tour et Taxis.
  • 2001-2013 : The Wild Party, mise en scène et adaptation, au Sound's Jazz Club, à l'Atelier 210, à La Samaritaine, etc.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Doublage[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Films[modifier | modifier le code]

Films d'animation[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Séries d'animation[modifier | modifier le code]

Publicités[modifier | modifier le code]

  • Center Parcs, Carrefour, Volkswagen…

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Frederik Haùgness n'a prêté sa voix au docteur qu'à la fin de cet épisode, David Manet reprenant la voix pour la suite de la série.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Médias externes[modifier | modifier le code]