Frederick Vernon Coville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Coville.
Frederick Vernon Coville
Frederick Vernon Coville.jpg

Frederick Vernon Coville

Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activité
Employeur

Frederick Vernon Coville est un botaniste américain, né le à Preston (New York) (en) et mort le (à 69 ans) à Washington D.C..

Il est le fils de Joseph Addison et de Lydia née More. Il obtient son baccalauréat universitaire ès lettres (Bachelor of Arts) à l’université Cornell en 1887. Coville se marie avec Elizabeth Harwood Boynton le 4 octobre 1890. Il travaille à l’institut de botanique de l’université Cornell de 1887 à 1888, puis devient assistant botaniste au Département de l'Agriculture des États-Unis de 1888 à 1893, puis botaniste de 1893 à 1937. Il est conservateur de l’herbier national des États-Unis de 1893 à 1937. En 1921, l’université George Washington lui décerne un doctorat de sciences.

Membre de l’American Academy of Arts and Sciences, il fait paraître  :

  • Botany of the Death Valley expedition. Report on the botany of the expedition sent out in 1891 by the U. S. Department of agriculture to make a biological survey of the region of Death Valley, California (1893),
  • Botany of Yakutat Bay, Alaska (1895), Crepis occidentalis and its allies (1892-1896), avec Daniel Trembly MacDougal (1865-1958)
  • Desert botanical laboratory of the Carnegie institution (1903), avec Oliver Myles Freeman (1891-1969)
  • Trees and shrubs of Lafayette Park, Washington, D.C. (1932), The willows of Alaska (1901).

Source[modifier | modifier le code]

Coville est l’abréviation botanique standard de Frederick Vernon Coville.

Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI