Frederick Traugott Pursh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Frederick Traugott Pursh
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 46 ans)
MontréalVoir et modifier les données sur Wikidata
Abréviation en botanique
PurshVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activité
Autres informations
Domaine

Frederick Traugott Pursh (né le à Grossenhain et mort le à Montréal) est un botaniste américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est né à Grossenhain dans la Saxe et se forme dans le jardin botanique de la ville de Dresde. Il émigre aux États-Unis en 1799. Au début des années 1800, il devient jardinier et chercheur au jardin botanique Elgin créé, à New York, par David Hosack[1]. Dès 1805, il travaille pour Benjamin Smith Barton (1766-1815) sur une nouvelle flore d'Amérique du Nord, à partir des plantes récoltées par l'expédition de Lewis et Clark.

Le projet de flore de Barton ne se réalise pas, mais Pursh, qui s'installe à Londres, réalise une contribution majeure à la botanique de ce continent en publiant en 1813 sa Flora americae septentrionalis. Il revient en Amérique et s'installe au Canada en 1816. Ses espoirs de réaliser une grande œuvre sont entravés par sa santé précaire due à l'alcoolisme et il meurt dans la pauvreté à Montréal.

Sa mémoire est préservée par le nom de plusieurs plantes dont le genre Purshia (Bitterbush) et dans plusieurs espèces comme Rhamnus purshiana.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Harry M. Dunkak, Knowledge, Truth, and Service : The New York Botanical Garden, 1891-1980, Lanham, University Press of America, , 122 p. (ISBN 978-0-7618-3840-1 et 0761838406, lire en ligne), p. 6.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Pursh est l’abréviation botanique standard de Frederick Traugott Pursh.

Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI