Frédéric Gracia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Frederic Gracia)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gracia.
Frédéric Gracia
Portrait de Frédéric Gracia.jpg
Naissance
(59 ans)
Paris
Nationalité
Activité
Formation
École des arts appliqués
Influencé par
Site web

Frédéric Gracia, né le à Paris, est un peintre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formé à l'École Duperré (ESAA) Frédéric Gracia exerce tout d'abord en studio de création graphique le métier d'illustrateur puis il s'oriente dès 1985 vers les milieux touristiques tels que le Club Med, les Croisières Paquet, à bord du paquebot Mermoz pour la réalisation de décors scénographiques[1]. En 1986 , il conçoit à Hong Kong une scénographie pour un concert de Chick Corea[1] lors de la tournée Elektric Band. Ces expériences professionnelles liées aux décors scéniques le conduisent progressivement vers un autre secteur d'art visuel: celui de la fresque monumentale et du trompe l'oeil.

Ses créations de murs peints en trompe l'oeil intérieurs ou extérieurs - comme à Châtillon[2],[3],[4],[5] ou Fontenay-aux-Roses[6],[7] ainsi que sa recherche technique d'un rendu hyper-réaliste le poussent à découvrir davantage d'effets de profondeur et de contrastes. Il expérimente ainsi l'utilisation de la peinture fluorescente, matériau qu'il couple généralement avec un éclairage de lumière noire pour révéler certains aspects lumineux de ses décors[8],[9],[10], fresques trompe-l’œil et tableaux[11].

Aidé de huit alpinistes guides de haute-montagne il participe en 1991 à l'exécution d'une fresque géante de 13 500 m2 intitulée Le Verseau (visuel conçu par Jean-Marie Pierret) sur l'une des quatre tours de refroidissement de la centrale électrique de Cruas (Ardèche)[1].

En 1993, il peint un visuel de 4000 m2 conçu par Eric Brac de la Perrière et Bruno Bouchaud, représentant la fusée européenne Ariane 5. Ce visuel peint[12] sur bâche micro-perforée sera fixé sur la tour Eiffel dans la nuit du 6 juin grâce à une équipe de 50 alpinistes et exposé durant 4 jours, opération évènementielle en marge du 40e Salon de l'Aéronautique du Bourget.

Cherchant à mener de pair voyage et peinture Frédéric Gracia se fixe neuf mois durant l'année 1996 sur la côte ouest des Etats Unis. L' hôtel le Meridien à San Diego (Californie) lui commandera une série de visuels peints sur le thème de la Provence.

Dans le cadre de la célébration de l'an 2000, un concours de peinture The Winsor & Newton Worldwide Millenium Painting Competition, faisant participer 51 pays, sélectionne l'une de ses œuvres, Blue World, une toile acrylique monochrome. Cette exposition internationale itinérante débute au Palais Saint James [13] à Londres, se poursuit au World Trade Center de Stockholm; elle se clôturera en juillet 2000 au palais des Nations unies à New York[1].

En 2011, il contribue à la décoration peinte du barrage d'Arzal à l'occasion des travaux de réhabilitation de l'ouvrage[14].

Invité à Saint-Petersbourg (Russie) pour l'inauguration de la plus grande fresque 3D du monde[15] en 2012, Frédéric Gracia présente son travail de peintre muraliste français lors d'une conférence internationale sur l'Art Mural au Karelia Business Hotel ainsi qu'à l'Académie des Beaux-Arts de Saint-Petersbourg.

Parallèlement à ses travaux réalisés dans son atelier, il se spécialise dans la conception de fresques monumentales de grandes dimensions, en particulier sur des châteaux d'eau (Treffiagat[16],[17],[18],[19], Dompierre du Chemin[20],[21],[22],[14], le Puy des Âges à Saint Mesmin[23],[24],[25],[26], Saint-Aulaye[27],[28], Lanouaille[29],[30] Sablé sur Sarthe[31] ainsi que sur des cheminées industrielles (Bagnolet[32],[33], Meudon).

Suspendu en rappel, empruntant des techniques alpines dites de cordiste comme seul moyen d'accès [1] quant à l'exécution de la plupart de ses fresques sur châteaux d'eau, Frédéric Gracia tend à lier à son œuvre elle-même un concept de performance artistique.

Lors du Tour de France 2015, il réalise une fresque à l'effigie du coureur breton Louison Bobet sur un château d'eau de Saint-Méen-le-Grand, ville natale du champion cycliste[34].

Autres expositions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e [PDF] Jacques Daimé, « Frédéric Gracia: la peinture sur un fil », Chantier de France 387
  2. « Renaissance », sur trompe-l-oeil.info
  3. « Rencontre avec Frédéric Gracia », sur fr.calameo.com (page 5)
  4. « Ecoliers d’hier et .. », sur trompe-l-oeil.info
  5. « Ecoliers d’hier et .. », sur trompe-l-oeil.info
  6. « Début du siècle », sur trompe-l-oeil.info
  7. « Le jardin », sur trompe-l-oeil.info
  8. « WC customisés », 100 % mag, M6 26 February 2010 (French) (vidéo)
  9. C.C., « Ces petits coins que l’on décore... Le sous-marin », maison à part.com 20 décembre 2007
  10. Frédéric Gracia, Articles de presse sur Frederic Gracia (blog), 29 novembre 2010
  11. Michel Monsay, « L'Illusion d'un réel poétisé », Interview, Panorama (BBGR) 93, January 2006, p. 10–11 (pdf)
  12. « Un châtillonnais décore la Tour Eiffel »
  13. (en) « prince-charles-judges-the-worlds-largest-art-competition », sur www.gettyimages.fr
  14. a et b [PDF] « Dossier génie civil (Flash Sade 48) », sur sade-cgth.fr,
  15. (en) « the world's largest 3D painting »
  16. « Une fresque à 28 000 euros à Tréffiagat », sur bigouden.tv,
  17. « Le château d'eau décoré », sur letelegramme.fr,
  18. « Château d'eau. Inauguration de la fresque », sur letelegramme.fr,
  19. "Le château d'eau a été inauguré", Ouest-France 2009 (part 1
  20. [PDF] « Génie civil », sur sade-cgth.fr (page 8/32)
  21. http://www.petit-patrimoine.com/fiche-petit-patrimoine.php?id_pp=35100_1
  22. « Dompierre du Chemin », sur trompe-l-oeil.info
  23. [PDF] « Chez nous à Saint-Mesmin », (page 4/16)
  24. Louisette Joudinaud, « Une fresque de bruyères sur le vieux château d’eau », sur excideuil.blogs.dordognelibre.fr,
  25. Michel Pitout, « Dordogne : une fresque étonnante sur le château d’eau », sur sudouest.fr,
  26. Pierre Thibaud, « Les fresques du Puy des Ages inaugurées », sur sudouest.fr,
  27. Christophe Roux, « Dordogne : Artiste et alpiniste, il transforme un château d'eau en œuvre d'art », sur france3-regions.francetvinfo.fr,
  28. Jean-Louis Savignac, « La peinture à l’eau du château d’eau », sur sudouest.fr,
  29. catc pays de Lanouaille, « La fresque du château d'eau est terminée - Le blog de catc pays de Lanouaille », sur Le blog de catc pays de Lanouaille (consulté le 24 avril 2016)
  30. catc pays de Lanouaille, « La vache qui regarde passer les voitures - Le blog de catc pays de Lanouaille », sur Le blog de catc pays de Lanouaille (consulté le 25 avril 2016)
  31. Sade, « SADE on LinkedIn: “De l'art dans les travaux… », LinkedIn,‎ , p. 1 (lire en ligne)
  32. « La métamorphose des cheminées de Bagnolet », sur leparisien.fr,
  33. (ru) Владислав Карелин, « Художники расписывают французскую энергетику », sur Membrana.ru,‎
  34. « Le château d'eau à l'effigie de Louison Bobet est prêt pour le Tour », sur ouest-france.fr, (consulté le 14 décembre 2017)
  35. Châtilloninfos 246, September 2010, Ville de Châtillon, p. 22–23 (pdf p. 24–25)
  36. La Gazette des arts 12, octobre/novembre 2010, p. 88
  37. « La lettre du maire », (page 3)
  38. (en) « Artexpo New York 2017 »

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • The United Nations Millenium Art Exhibition: Our world in the year 2000, catalogue préfacé par le prince Charles et Kofi Annan, Sheeran Lock, 2000.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :