Frederick McEvoy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Freddie McEvoy)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir McEvoy.

Frederick McEvoy
Image illustrative de l’article Frederick McEvoy
Contexte général
Sport Bobsleigh, Moto
Biographie
Nom de naissance Frederick Joseph McEvoy
Nationalité sportive Drapeau : Australie Australienne
Drapeau : Royaume-Uni Britannique
Naissance
Lieu de naissance Saint-Kilda (Australie)
Décès (à 44 ans)
Lieu de décès Maroc
Surnom Freddie McEvoy, Suicide Freddie
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques 0 0 1
Championnats du monde 3 2 0

Frederick McEvoy, né le à Saint-Kilda en Australie et mort le au Maroc, est un bobeur et pilote automobile australien et britannique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Éduqué au Stonyhurst College au Royaume-Uni, Frederick McEvoy pratique le tir, les courses automobiles, la plongée sous-marine et la boxe. Il est médaillé de bronze en bob à quatre et 4e en bob à deux aux Jeux olympiques d'hiver de 1936 à Garmisch-Partenkirchen en Allemagne[1]. Il est également champion du monde de bob à quatre en 1937 et 1938 et de bob à deux en 1937 et médaillé d'argent de bob à deux en 1938 et de bob à quatre en 1939[2]. En course automobile, il est notamment sixième de la Coupe Vanderbilt 1936 aux États-Unis[3]. Frederick McEnvoy est aussi connu pour beaucoup jouer dans les casinos européens et pour s'être marié avec de riches héritières. En novembre 1951, alors qu'il navigue au large des côtes marocaines avec sa femme Claude Stephanie Filatre, une tempête arrive et le bateau coule. Il nage vers la terre mais ne trouve pas d'aide et retourne vers sa femme. Ils meurent tous les deux en essayant de retourner vers la côte, entrant en collision avec les rochers[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Freddie McEvoy », sur sports-reference.com (consulté le 31 mai 2013)
  2. « Freddie McEvoy », sur les-sports.info (consulté le 31 mai 2013)
  3. « I GEORGE VANDERBILT CUP RACE », sur kolumbus.fi (consulté le 31 mai 2013)