Fredda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fredda
Nom de naissance Frédérique Dastrevigne
Naissance (47 ans)
Saint-Dié-des-Vosges, France
Activité principale Auteur-compositeur-interprète
Genre musical Chanson, folk, blues
Instruments Guitare, banjo, piano
Années actives Depuis 1994
Influences Françoise Hardy
Pauline Croze
Calexico
Tom Waits
Violeta Parra
Site officiel fredda-music.com

Frédérique Dastrevigne, dite Fredda, née à Saint-Dié, est une chanteuse, auteure-compositrice-interprète française. Elle est également chanteuse du projet de reprises des années soixante Radiomatic.

Elle est lauréate du concours du 3e Printemps des Poètes 2011, présidé par Matthieu Chedid avec la mise en musique d’un poème d’André Velter.

Biographie[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Fredda est née à Saint-Dié-des-Vosges et a grandi à Marseille. Passionnée dès l'adolescence par les musiques dérivées du blues, elle se dirige en 1991 vers une formation d'assistante son, puis part pour plusieurs voyages de découvertes musicales aux États-Unis, à New York et à La Nouvelle-Orléans. En 1993, elle étudie les musiques populaires et le jazz au Chichester College (en) en Angleterre, puis suit en 1997 une formation de guitare en cursus professionnel à la Music Academy International de Nancy. Elle a étudié également le chant jazz et, depuis 2012, le chant indien Hindustani. Elle travaille également une approche holistique du chant depuis 2013 en suivant une formation de danse et musicothérapie.

Fredda est l'auteur de quatre albums.

Ses premières compositions débutent en 1996, elle enregistre un EP sous le nom de Donasol. Elle écrit les textes en français sur des musiques inspirées par le mouvement blues-rock alternatif britannique de cette période.

Elle devient, dès 2001, après s'être installée à Paris, l'accompagnatrice, choriste et musicienne sur scène et sur disque de son compagnon chanteur Pascal Parisot tout en continuant à livrer à un plus large public ses chansons. Progressivement, son univers musical et artistique se dessine : blues acoustique, folk cabossé, chanson pop easy et singulières.

En 2007, sort Toutes mes aventures, son premier album solo réalisé avec Pascal Parisot. Le disque soutenu, par la Sacem en France, séduit le label allemand le Pop Musik, qui le sort en licence en Allemagne et aux États-Unis. Le label annonçait déjà la couleur en 2005 en incluant dans Le Volume 3 de ses compilations Le Pop, un titre inédit de Fredda intitulé, Les copines d’abord. Ce titre est régulièrement programmé lors des soirées du label. 

Fredda part alors en tournée en Allemagne, Suisse et Belgique. Le voyage l'incite à travailler sur la réalisation de Marshmallow Paradise (2009), une autofiction retraçant un voyage Outre-Atlantique.

L'Ancolie, sorti en 2012, a été réalisé par Pascal Parisot et Alain Cluzeau, et enregistré avec les musiciens Mocke Dépret (Holden), Stephen Harrison (Sons of desert), et Jacques Tellitocci. Elle y cosigne deux textes avec Marianne Dissard. À sa sortie, l'album est chroniqué par Télérama[1] et le titre Il ne me reste est un « coup de cœur » sur France Inter. Il est programmé également sur Fip, Radio Néo[2] et RFI[3]. Elle enchaîne alors plus de 100 concerts, se produisant en France, Allemagne, Suisse, Québec aux FrancoFolies de Montréal, et aux États-Unis à Austin invitée par Marianne Dissard au festival South by Southwest en mars 2013.

Fredda y rencontre le chanteur guitariste Sammy Decoster et lui propose la réalisation de son nouvel album Le chant des murmures aux côtés de Pascal Parisot et de Jean-Baptiste Brunhes au son. Ils avancent l'idée d'un enregistrement-laboratoire. À l'inverse de l'album L'Ancolie enregistré live, ils jouent tous les instruments en procédant par couches.

Pour donner naissance à ce nouvel album, Fredda décide aussi de mener plus loin l'écriture poétique et la recherche d'un son vocal. Elle teste différentes formes avec une guitare classique pour seule toile de fond et se rapproche de ce qui constitue un essentiel pour elle, le chant. Elle s'est également replongée avec ses partenaires dans l'esthétique des chanteuses Barbara Dane, Violeta Parra et Françoise Hardy.

Ce nouvel album contient 12 chansons à l'inspiration blues, folk, aux couleurs rythmiques qui pourraient ressembler parfois aux skeletons mexicains tout en restant très français. Il révèle Fredda sur la scène des Bars en Trans en décembre 2014 à Rennes, accompagnée par Sammy Decoster et Alex Viudes et Nicolas Desse, batteur et bassiste du groupe pop français Erevan Tusk. Médiatiquement, l'album est bien reçu, il est chroniqué dans Télérama[4] et programmé sur RFI[5], France Inter[6] et en Sélection FIP.

Ces deux derniers albums, L'Ancolie (2012) et Le chant des murmures (2014), sont parus simultanément en France sur le label Traffix Music et L'Autre Production, et en Allemagne sur le label Le Pop Musik.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Compilations[modifier | modifier le code]

  • Le Pop en duo (Le Pop Musik - Sony Epic France , 2005) - Tout va bien interprété en duo avec Pascal Parisot - extrait de l’album de Pascal Parisot Wonderful
  • Le Pop 3 (Le Pop Musik - Groove Attack, 2005) - Les copines d’abord, extrait de l’album Au Square
  • Le Pop les filles (Le Pop Musik - Groove Attack, 2008) - Barry White, extrait de l’album Toutes mes aventures
  • Les talents de la chanson française (Wagram Music, 2009) - Barry White, extrait de l’album Toutes mes aventures
  • Eights for Matisse (Barbes Record New-York, Acousti Editions France, 2010) - Fenêtre à Collioure, titre inédit
  • Le Pop 6 (Le Pop Musik - Groove Attack, Acousti Editions France, 2010) - Fenêtre à Collioure, titre inédit
  • Le Pop 7 (Le Pop Musik - Groove Attack, 2012) - Pas de jour, extrait de l’album L'Ancolie
  • Le Pop 8 (Le Pop Musik - Groove Attack, 2014) - Pendant que je me parle, extrait de l’album Le chant des murmures

Participation à d'autres albums[modifier | modifier le code]

  • Avec Pascal Parisot sur l'album Rumba, (Sony Epic, 2001), Ca Alors interprété en duo avec Pascal Parisot.
  • Avec Pascal Parisot sur l'album Tribute to Thiefaine, (Sony Epic, 2002), L’ascenseur de 22h43 interprété en duo avec Pascal Parisot.
  • Avec Pascal Parisot sur l'album Wonderful, (Sony Epic, 2003), Tout va bien interprété en duo avec Pascal Parisot.
  • Avec Pascal Parisot sur l'album Radiomatic Vol.1 Ce soir après dîner, nous passerons des disques, (Les Disques Rayés / distribution France Musicast / distribution Japon YTT / Believe, 2006).
  • Avec Pascal Parisot sur l'album Radiomatic Vol.2 Cocktail Party, (Traffix Music / distribution France Musicast / Believe, 2010).

EP et albums non distribués[modifier | modifier le code]

  • Donasol - EP 4 titres (Why Notes Productions, 1996)
  • Donasol - Démo 12 titres (Why Notes Productions, 1997)
  • Au Square, Frédérique Dastrevigne - Album pressé pour usage promotionnel (autoproduction, 2005)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Valérie Lehoux, « L'Ancolie », Télérama, no 3260,‎ (lire en ligne).
  2. « Fredda - Biographie », sur Radio Néo
  3. Marie-Catherine, « Fredda : L'Ancolie », sur RFI, .
  4. Valérie Lehoux, « Le chant des murmures », Télérama, no 3371,‎ (lire en ligne).
  5. Marie-Catherine, « Fredda, Le chant des murmures : Nouvel album », sur rfi.fr, .
  6. « Fredda : Chanteuse », sur France Inter.

Liens externes[modifier | modifier le code]