Fred Romano

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Fred Romano
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (59 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Conjoint
Coluche (de à )Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Site web

Fred Romano est une actrice, journaliste et auteur française, née en 1961 à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

De 1980 à 1986, elle joue de petits rôles dans une dizaine de films français et suit les cours de Blanche Sallant[1] à l'American Center de Paris. En 1981, elle rencontre Coluche, avec lequel elle vivra une existence trépidante.

En 1988-1989, elle travaille comme assistante du peintre François Morellet[2].

En 1991, elle commence une enquête sur la maladie de la vache folle et ses conséquences[3].

En 1994, elle remporte ex-æquo avec Caya Mayhele le prix mondial de la nouvelle en langue francophone, organisé par RFI-ACCT et l'agence intergouvernementale pour la Francophonie[4] et s'installe en Catalogne, à Barcelone, où elle monte, après une formation informatique, le concours mondial du flyer[5], avec l'aide du CCCB (Centre per la Cultura Contemporanea de Barcelona)[6] ainsi que le soutien de la ville de Barcelone[7] en l'an 2000.

En 1997, elle crée l'un des premiers cyberomans en français, Edward Amiga[8], étudié dans les universités allemandes[9].

En 2000, elle publie son premier roman en français, Le Film pornographique le moins cher du monde (éditions Pauvert), récit de son existence mouvementée avec Coluche, puis Contaminations.

En 2002, on lui diagnostique une maladie incurable, la sclérose en plaques. Selon elle, au prix de méditations et de recherches, elle parvient à trouver un traitement alternatif (des eaux thermales en Hongrie[10]). Elle part s'installer sur l'île de Formentera[11].

En 2006, elle récupère et publie Basque Tanger, aux éditions Scali. Elle obtient le prix à la création en français de l'université de Louisiane en 2007[12].

En 2009-2010 elle se consacre à des études autour de l'énergie solaire.

En 2011, elle publie Normal aux éditions Kirographaires[13] et en 2012 sa première nouvelle en espagnol (p. 46-47 de ce supplément du quotidien Diario de Ibiza)[14].

En 2014, elle publie une histoire de vampires Crimes de sang/Damm chez Le chasseur abstrait éditions[15].

En 2015, elle publie une version moderne de Topographie et Histoire Générale d'Alger chez Les Éditions du Menhir[16], un manuscrit de 1612, comportant de nombreux éléments inédits, qui lui permettent d'affirmer et de démontrer que Miguel de Cervantès[17] en est l'auteur.

Vie privée[modifier | modifier le code]

De à , elle fut l'avant-dernier amour de Coluche[18] (précisément, du au )[19].

En 2002, on lui diagnostique une sclérose en plaques, avec un très court horizon de vie. Elle dit avoir trouvé une cure naturelle et, en 2015, elle est considérée par son neurologue argentin comme « définitivement stabilisée » bien que handicapée à 65 %

Filmographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Blanche Salant : Le travail du comédien » [vidéo], sur YouTube (consulté le 31 juillet 2020).
  2. http://www.contemporaryart.com/centre-georges-pompidou/francois-morellet-reinstallations/
  3. http://fredromano.eu.pn/bse/EBS/madcow.htm
  4. « Les inédits... de RFI-ACCT », sur leslisieres.com
  5. http://www.todocoleccion.net/tarjeta-postal-publicitaria-flyer-center-bcn~x38737976#sobre_el_lote
  6. http://www.cccb.org
  7. « El web de la ciutat de Barcelona », sur Web de Barcelona, (consulté le 31 juillet 2020).
  8. http://fredromano.eu.pn/
  9. http://web.fu-berlin.de/phin/beiheft2/b2t08.htm#romb
  10. (hu) Saliris resort Spa & conference hotel, sur le site szalokholding.hu
  11. (es) « Formentera insta al Govern Balear a impulsar la declaración de zona de exclusión marítima », sur consellinsulardeformentera.cat (consulté le 21 mai 2020)
  12. Fred Romano, « Concupiscents », sur mondesfrancophones.com,
  13. La Singette, « Normal de Fred Romano ou scènes extraordinaires de la vie familiale ! », sur AgoraVox, (consulté le 21 mai 2020)
  14. [1]
  15. « Le chasseur abstrait éditeur - Fred Romano », sur lechasseurabstrait.com (consulté le 21 mai 2020)
  16. « Topographie et histoire générale d'Alger », sur editionsdumenhir.com
  17. [2]
  18. Olivier Rajchman, « PHOTOS. Coluche : qui sont les femmes de sa vie ? », sur telestar.fr,
  19. Gandillot Thierry, « Le rire qui tue », sur LExpress.fr, (consulté le 21 mai 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]