Fred Gérard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Fred Gérard
Naissance
Décès
Ivry-sur-Seine
Activité principale Musicien
Instruments Trompette
Années actives années 1950-années 1980

Fred Gérard, né le [1] à Besançon et mort le à Ivry-sur-Seine, est un trompettiste français de jazz, également compositeur et enseignant.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fred Gérard fut avec Robert Fassin, le plus précis et respecté des premiers trompettes de big band. Ainsi, il a contribué à l’efficacité en swing des orchestres d’Alix Combelle (1948-49, 1953), Jacques Hélian (1949-51), Aimé Barelli (1951), Django Reinhardt, Noël Chiboust, Hubert Rostaing (1953), Christian Chevallier (1955-59), André Persiani (1955-58), Claude Bolling (1956-57), Michel Legrand (1956-57), Martial Solal (1956-58), Geo Daly, Lucky Thompson, Michel de Villers, Harry Belafonte (1959), Judy Garland (1960), Pierre Michelot (1963), Dany Doriz (1966), Paris Jazz All Stars (1966), Jean-Claude Naude (1967), Sonny Grey (1970), Slide Hampton (1970), Claude Luter (1972), etc.

Excellent soliste de jazz mainstream, Fred Gérard était aussi un très bon arrangeur et compositeur. Jazzman dans l’âme, il suscitait néanmoins l’admiration et le respect de virtuoses classiques tels Roger Delmotte, Maurice André ou Timofei Dokchitser. De son côté, il estimait que les plus belles sonorités de trompette qu’il ait entendu étaient celles de Raymond Sabarich (dont il fut l’élève), Aimé Barelli et Louis Armstrong. Il s’inspirait de Louis Armstrong, Jonah Jones, Roy Eldridge, Charlie Shavers et il avait une connaissance encyclopédique de la trompette jazz.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michel Laplace, Trompette, Cuivres & XXe siècle[2], cédérom, 2008, p. 1172

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice d'autorité personne du catalogue général de la BNF.
  2. Trompette, Cuivres & XXe siècle, présentation sur jazzhot.fr

Liens externes[modifier | modifier le code]