Franziska Giffey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Franziska Giffey
Illustration.
Franziska Giffey en .
Fonctions
Ministre fédérale allemande de la Famille, des Personnes âgées, des Femmes et de la Jeunesse
En fonction depuis le
(7 mois et 28 jours)
Chancelier Angela Merkel
Gouvernement Merkel IV
Prédécesseur Katarina Barley
Maire de l'arrondissement de Neukölln
Prédécesseur Heinz Buschkowsky
Successeur Martin Hikel
Biographie
Nom de naissance Franziska Süllke
Date de naissance (40 ans)
Lieu de naissance Francfort-sur-l'Oder (RDA)
Nationalité est-allemande (1978-90)
allemande (depuis 1990)
Parti politique SPD

Franziska Giffey
Ministres fédéraux de la Famille d'Allemagne

Franziska Giffey, née Süllke le à Francfort-sur-l'Oder, est une femme politique allemande membre du Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD).

Élue en conseillère d'arrondissement de Neukölln à Berlin, elle devient maire d'arrondissement cinq ans plus tard. Elle est nommée ministre fédérale de la Famille dans le cabinet Merkel IV le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est ministre fédérale de la Famille, des Personnes âgées, des Femmes et de la Jeunesse dans le quatrième cabinet d'Angela Merkel depuis le .

En juin 2018, elle défend la décision controversée d'une école s'étant procuré des burkinis pour ses élèves musulmanes. Selon elle, l’initiative permet de pousser les filles musulmanes à pratiquer la natation dans le respect de leur pratique religieuse, tout en s'intégrant avec leurs camarades. Cela créé une polémique, la secrétaire d’État à l’Intégration Serap Güler déclarant ainsi : « Quand les femmes en Arabie saoudite risquent leur vie pour une goutte de liberté, nous, en Allemagne, ne devons pas revêtir les jeunes filles en burkinis. Cette impression erronée fait une croix sur l’émancipation ». Pour l'islamologue Birgit Ebel, la décision prise par l’école est « absurde » car « cela ressemble à un conflit d’intérêts : d’une part, on souhaite que tous les enfants apprennent à nager et que toutes les élèves, y compris les filles musulmanes, prennent part aux cours de natation ; d’autre part, on ouvre ainsi les portes à l’islam politique lorsqu’on laisse appliquer aux filles ces prescriptions vestimentaires de l’islam conservateur et ultraréactionnaire, ce qui favorise non pas l’intégration, mais l’éclosion de sociétés parallèles »[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]