Franz von Wolff-Metternich

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Franz Wolff Metternich
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 84 ans)
CologneVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Famille

Le comte Franz von Wolff-Metternich zur Gracht, né le 31 décembre 1893 à Feldhausen et mort le 25 mai 1978 à Cologne, est un aristocrate allemand, membre de la famille von Wolff-Metternich. Il a fait une carrière d'historien de l'art et de conservateur. Pendant l'occupation allemande, il était à Paris en rapport avec le directeur Jacques Jaujard, après l'évacuation des œuvres d'art majeures du musée du Louvre en tant que responsable de la protection des œuvres d'art « de l'ennemi » selon le principe du Kunstschutz, de 1940 à 1942.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il épouse au château de Herdringen le 5 novembre 1925 Alix von Fürstenberg (1900–1991). Il étudie l'histoire de l'art à l'université de Bonn, où il reçoit sa promotion (habilitation) de Paul Clemen. Ensuite, il travaille aux œuvres mémorielles de la province de Rhénanie et de 1928 à 1950 a le grade de conservateur provincial.

Il dirige le service du Kunstschutz au sein de la Wehrmacht de 1940 à 1942 en France occupée. Il est en service aux Affaires étrangères de la République fédérale allemande de 1950 à 1952, puis il est directeur de la Bibliotheca Hertziana à Rome de 1953 à 1962, année où il prend sa retraite.

Il reçoit la Légion d'honneur des mains du Général de Gaulle en 1952 sur recommandation de Jacques Jaujard pour avoir permis la protection de nombreuses œuvres du Louvre durant l'occupation.

Hommage au cinéma[modifier | modifier le code]

2015 : Francofonia, d'Alexandre Sokourov.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Document utilisé pour la rédaction de l’article Franck Ferrand, « Le Louvre, palais du pouvoir », émission L'Ombre d'un doute sur France 3, 25 mars 2013.
  • (de) Josef Ruland (éd.): Festschrift für Franz Graf Wolff Metternich, Verlag Gesellschaft für Buchdruckerei, Neuss, 1973, pp. 177-183.
  • (de) Werner Bornheim genannt Schilling: « Franz Graf Wolff Metternich », in: Deutsche Kunst und Denkmalpflege 37, 2, 1979, pp. 204-208.
  • (de) Wolfgang Lotz: « In memoriam Franz Graf Wolff Metternich », in: Römisches Jahrbuch für Kunstgeschichte 18, 1979, pp. 1-7.
  • (de) Christian Fuhrmeister, Johannes Griebel, Stephan Klingen, Ralf Peters (éd.): Kunsthistoriker im Krieg. Deutscher Militärischer Kunstschutz in Italien 1943–1945, Böhlau, Köln, 2012, (ISBN 978-3-412-20804-2)
  • (de) Christof Thoenes: « Wachstum. Die Bibliotheca Hertziana unter Franz Graf Wolff Metternich (1953-1963) », in: 100 Jahre Bibliotheca Hertziana, volume I: Die Geschichte des Instituts 1913–2013. München, 2013, pp. 144-153, (ISBN 978-3-7774-9051-9)

Liens externes[modifier | modifier le code]