Franz Toussaint

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Toussaint (homonymie).
Franz Toussaint
Naissance
Toulouse
Décès (à 76 ans)
Saint-Jean-de-Luz
Activité principale
Écrivain, traducteur, orientaliste, scénariste
Auteur
Langue d’écriture français

Franz Toussaint, né le à Toulouse et mort le à Saint-Jean-de-Luz, est un écrivain et orientaliste français, également scénariste, auteur de nombreuses traductions de l'arabe et du persan, du sanskrit et du japonais. Sa traduction la plus connue, elle-même adaptée dans plusieurs autres langues, est celle des Rubaiyat d'Omar Khayyam.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Frentz Ernest Alexis Baron Toussaint, capitaine au 143e régiment d'infanterie de ligne, et de Marie Élise Caroline de Naiscandau, Frentz Ernest Henry, dit Franz Toussaint, passe son enfance à Albi et fait ses études au lycée de Toulouse où il a pour professeur Jules Marsan. Il séjourne avec sa famille à Lyon, puis fait son service militaire au Soudan. Vers 1910, il s’installe à Paris où il se lance dans la carrière littéraire et se lie d’amitié avec Ambroise Vollard, Jean Jaurès et Jean Giraudoux.

Marié une première fois avec Emma Marguerite Millet le 6 mars 1914, il se remarie le 7 juillet 1925 avec Adelaïde Etelca Braggiotti.

Nombre de ses œuvres ont été éditées ou rééditées par les soins de Henri Piazza et somptueusement illustrées. Franz Toussaint est aussi l’auteur de scénarios de films muets, dont un qu’il filma lui-même (avec Marco de Gastyne), Inch'Allah en 1922. Ses poèmes orientaux ont plusieurs fois été mis en musique.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Traductions, adaptations et imitations[modifier | modifier le code]

  • Saadi : Gulistan ou Le Jardin des roses, Paris, Arthème Fayard, 1904
  • Le Jardin des caresses. Traduit de l'arabe, Paris, H. Piazza, 1911
    Poèmes en prose
  • Saadi : Le Jardin des fruits. Traduit du persan, Mercure de France, Paris, 1913
  • Le Tapis de jasmins. Traduit du persan, Ferreyrol, Paris, 1918
    Recueil de contes érotiques
  • Le Cantique des cantiques, Éditions de la Sirène, Paris, 1919
  • La Flûte de jade, traduit du chinois, L'Édition d'Art H. Piazza, Paris, 1920
    • Rééditions : La Flûte de jade, traduit du chinois, L'Édition d'Art H. Piazza, Paris, 1922, 1926, 1933, 1942, 1947, 1957, 1958
    • Mise en musique par Armande de Polignac
  • Sakountalâ, d'après l'œuvre indienne de Kalidasa, Édition d'art H. Piazza, Paris, 1922
  • La Sultane Daoulah. Illustrations de A.-H. Thomas, Mornay, Paris, 1923
    • Réédition : La Sultane de l'amour, A. Delpeuch, Paris, 1927
  • Rubaiyat de Omar Khayyam. Traduits du persan, L'édition d'art H. Piazza, Paris, 1924
  • Les Pins chantent, quatre . Ornements de J. Vergély, R. Kieffer, Paris, 1925
    • Réédition : La Princesse de la lune, quatre nô japonais, J. Tallandier, Paris, 1929
  • Le Printemps meurtri. Illustrations de Dušan Jahkovič, Éditions du Monde moderne, Paris, 1926
  • Les Sept étendards, Kharma, Paris, 1926
  • Le Râmâyana. Traduit du sanscrit, G. Briffaut, Paris, 1927
  • L'Amour fardé. Traduit du sanscrit, Paris, 1927
    D'après l'Amarushataka, recueil de poèmes lyriques indiens (vers le VIIe siècle)
    Mise en musique par Armande de Polignac
  • Le Voyage du Khalife, conte des « Mille et un Jours », J. Tallandier, Paris, 1927
  • Saâdi : Le Jardin des roses et des fruits. Traduit du persan, avec une préface de la Comtesse de Noailles et orné de compositions dessinées et gravées par André Deslignères, C. Aveline, Paris, 1927
  • Grains de poivre. Illustrations de Janine Aghion, A. Delpeuch, Paris, 1927
  • Jamais, conte du vieil Islam, Éditions de la Nouvelle revue critique, Paris, 1927
  • Les Colombes des minarets, anthologie islamique, Éditions du Monde moderne, Paris, 1928
  • Le Livre d'amour de la Perse, La Cité des livres, Paris, 1929
  • Le Livre de l'éternité, La Cité des livres, Paris, 1929
  • Chants d'amour et de guerre de l'Islam, ouvrage enrichi de douze compositions en couleurs par Antoine de Roux, R. Laffont, Marseille, 1942
  • La Légende de Tristan et Iseut, H. Piazza, Paris, 1942
  • Le Philosophe débauché, Nagel, Paris, 1946
  • Le Koran, H. Piazza, Paris, 1949
  • Le Lys brisé, H. Piazza, Paris, 1952

Scénarios[modifier | modifier le code]

Autres[modifier | modifier le code]

  • La Prophétie, 2 actes, Paris, Théâtre de l'Œuvre, 8 octobre 1904
    Pièce de théâtre
  • Gina Laura, Calmann-Lévy, Paris, 1912
    • Réédition: : La Petite fille à l'accordéon. Roman, A. Michel, Paris, 1936
  • Moi, le mort., A. Michel, Paris, 1930
    Roman d'aventures coloniales
  • Zorka, A. Michel, Paris, 1931
    Roman exotique
  • Sentiments distingués, R. Laffont, Paris, 1945
    Autobiographie rédigée sous forme de nouvelles
  • « Une histoire étonnante », dans Les œuvres libres, Nouvelle Série, no 11 (237), Librairie Arthème Fayard, Paris, 1946, pp. 189–220
    Nouvelle orientale
  • Napoléon Ier : écrits philosophiques et politiques (préface du prince Napoléon), Delmas, Bordeaux, 1947
  • Giraudoux et Giraudoux, Audin, Lyon, 1948
    Recueil de souvenirs
  • Lénine inconnu, Éditions universelles, Paris, 1952
  • Jaurès intime, Privat, Toulouse, 1952

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :